Eloge de la faiblesse de Alexandre Jollien

Eloge de la faiblesse de Alexandre Jollien

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Philosophie

Critiqué par Tameine, le 14 septembre 2008 (Lyon, Inscrite le 9 juin 2008, 58 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 687ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 5 973 

j'ai beaucoup aimé

...les trois livres d'Alexandre Jollien
- Eloge de la Faiblesse
- Le métier d'homme
- La construction de soi
L'auteur a un site internet où il explique son parcours d'handicapé (vous irez voir) et comment il a réussi la prouesse de sortir de sa condition, et de devenir le philosophe qu'il est aujourd'hui. Il écrit admirablement bien à mon goût, même si ce n'est pas toujours facile, et il explique avec des mots que je n'aurais pas su trouver aussi bien et aussi justes, tous les tourments de l'âme et du coeur, la difficulté de vivre quel que soit notre état, de se battre pour s'en sortir.
Bref, vraiment apprécié ce livre, non pas dévoré parce qu'il ne se lit pas comme un roman, mais je vous le conseille vivement (ainsi que les deux autres).
J'ai découvert A.Jollien lors d'une émission de M.Drucker. Ca se voyait évidemment qu'il était handicapé, mais comme il parlait bien. J'ai été subjuguée par cet homme, visiblement différent, et passionnant à écouter, et, dès que j'ai su son nom, j'ai couru en librairie. Je ne l'ai pas regretté.
J'aime lire, et ces livres-là sortent vraiment de nos collections.. biographies, romans, histoire, aventures (tout aussi appréciables d'ailleurs).

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Superbe !

9 étoiles

Critique de CHALOT (Vaux le Pénil, Inscrit le 5 novembre 2009, 75 ans) - 20 juillet 2023

Éloge de la faiblesse
livre d'Alexandre Jollien
éditions du Cerf
102 pages
mars 2009


Différence et force

Il y a comme cela des « petits » livres qui sont grands, par le thème et par le contenu.
Celui-ci est particulièrement intéressant, utile et surtout étonnant.
Tout le monde n'a pas l'honneur de converser avec Socrate.
Alexandre, lui, a choisi cette forme d'expression : un échange avec ce grand philosophe grec.
Qui est l'auteur de cet ouvrage ? :
Alexandre Jollien a subi un accident de naissance : l'athétose.
Il a du mal à coordonner ses mouvements, sa démarche est hésitante et il parle lentement :
« Ce sont là les séquelles d'une asphyxie.. »
Au fil de cette conversation fictive mais rapportée, l'auteur montre que son handicap est important.
C'est stupéfiant de voir à quel point il a su à force d'efforts, de tentatives, de volonté farouche, se mouvoir, se déplacer, parler et étudier.
Si le centre spécialisé où l'ont placé ses parents ont constitué pour lui un espace protégé mais surtout partagé où il a pu avec d'autres enfants avancer avec tout le soutien et l'encouragement possible, le départ vers un espace dit normal a été pour lui un saut.
Cela l'a aidé et l'a stimulé .
Se sentir tributaire des autres n'est pas pour lui une faiblesse et il est explicite et clair :
«  Il s'agit d'une richesse, mais pour cela il faut dépasser les mortifications du départ. Mon incapacité à atteindre une parfaite autonomie me montre quotidiennement la grandeur de l'homme. »
C'est en « se frottant à l'autre », par le contact que chacun progresse et l'handicapé est un être différent qui reçoit mais donne aussi beaucoup.
Comme le rappelle Socrate : qu'est-ce que la normalité ? /
« Où que je me rende, en quelque situation que je me trouve, tout le monde me considère comme un marginal. »
Socrate, aussi était un homme différent !

Jean-François Chalot

Un très beau livre

8 étoiles

Critique de Mithrowen (La Chaux-de-Fonds, Inscrite le 23 août 2011, 34 ans) - 17 mars 2012

J'ai découvert Alexandre Jollien dans une interview face à Darius Rochebin dans l'émission "Pardonnez-moi". J'ai été impressionné par son parcours et ce qu'il disait alors je me suis dit qu'un jour je le lirai.

L'éloge de la faiblesse est pour moi un très beau livre. Je trouve qu'il est une grande leçon de vie car il nous apprend deux choses importantes: qu'il faut accepter ses faiblesses (chose originale dans notre société où il faut être toujours le plus fort) et à arrêter de traiter les handicapés avec condescendance.

Au-delà des thèmes traités, je trouve que le livre est un très bon moyen de découvrir la philosophie à petit pas, un peu comme les livres de Fernando Savater.

Forums: Eloge de la faiblesse

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Bis repetita 1 Slimnature 6 janvier 2009 @ 17:55

Autres discussion autour de Eloge de la faiblesse »