Récits de la paume de la main de Yasunari Kawabata

Récits de la paume de la main de Yasunari Kawabata
( Te no hira no shōsetsu)

Catégorie(s) : Littérature => Asiatique

Critiqué par Jules, le 7 décembre 2000 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 78 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 146ème position).
Visites : 5 997  (depuis Novembre 2007)

Une très grande beauté, une écriture parfaite

Kawabata est né en 1899 et s’est suicidé en 1972.
Un des plus grands écrivains japonais de son temps, avec Mishima, Inoué et Tanizaki.
Ce livre, laissez-le à côté d’un fauteuil, sur votre table de nuit. Pas le temps ou l’envie d’entrer dans votre roman en cours ? Mais envie de lire quelques lignes quand même ? Ce livre vous tend la main.
Ce ne sont que des petits récits de deux ou trois pages, plus beaux les uns que les autres. Pas un mot de trop et chacun à sa place.
A propos d'une femme superbe : " Elle était au lit, un lit doux sans moralité. Sûrement elle était née pour faire oublier à l’homme sa conscience ordinaire ".
Vous ne regretterez pas ce livre et il deviendra un de vos fidèles compagnons pour quelque temps. "

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un assortiment de chefs-d'oeuvre

10 étoiles

Critique de Dirlandaise (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 67 ans) - 29 octobre 2014

Comme Jules a raison ! Ce recueil de nouvelles renferme de véritables chefs-d'oeuvre d'écriture. Lire Kawabata a toujours été pour moi un émerveillement. Quelle richesse, quel talent ! Les nouvelles sont classées par ordre chronologique. Les premières datent des années vingt et la dernière a été écrite en soixante. Le lecteur peut donc prendre conscience de l'évolution de Kawabata dans l'art d'écrire ces courtes histoires de quelques pages seulement. Les dernières sont de toute beauté. Tout est laissé en suspens dans l'espace, suggéré, à peine esquissé, laissant au lecteur le plaisir d'imaginer à sa guise la suite car Kawabata laisse souvent sa plume en suspens sans vraiment mettre un point final à sa charmante histoire. C'est comme si sa plume s'envolait, c'est si beau ! Et Kawabata possède aussi l'art de décrire le quotidien, les gestes de tous les jours, l'humilité de ces petits riens qui constituent notre univers. C'est admirable ! Comment apprécier un autre auteur après avoir lu de tels chefs-d'oeuvre je me le demande...

Forums: Récits de la paume de la main

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Récits de la paume de la main".