Ordures de Stephen Dixon

Ordures de Stephen Dixon
( Garbage)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Mazout, le 5 novembre 2001 (Paris, Inscrit le 29 octobre 2001, 50 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 781ème position).
Visites : 3 666  (depuis Novembre 2007)

La lutte contre plus fort que soi en milieu urbain...

Pour pleurer de rire, à lire d'une seule traite, "Ordures" est un livre attachant à la limite de la leçon de vie.
L'histoire de ce petit tenancier d'un bar de quartier, en lutte contre les entreprises un tantinet mafieuse de ramassage des ordures, est une allégorie réjouissante d'une certaine réalité moderne. C'est David qui se fait mal contre Goliath, mais pour notre plus grand bonheur. L'accumulation ahurissante des mésaventures du malheureux, sa façon de devenir la victime de sa propre fierté et de sa rage de vaincre, font sans cesse passer le lecteur d'une franche hilarité à une colère compatissante. Avec pour une finir une conclusion sulfureuse... qui reste à l'appréciation de chacun ! Laissez-vous tenter, si vous voulez apprendre à savourer l'impuissance face à l'injustice.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un oubli

8 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 78 ans) - 6 novembre 2001

Il y a un livre de Tristan Egolf, aussi américain, "Le Seigneur des porcheries" qui traite également des "ordures" C'est un bonhomme ivre de rage qui veut se venger des habitants de son trou perdu "in the middle of nowhere". Il se fait engager parmi les éboueurs et n'aura de cesse que d'arriver à noyer la ville dans ses déchets... Il n'était qu'un bouseux ? Ils respireront leur propre boue ! Le grand derby annuel de basket doit se jouer dans sa ville...ils devront tous enjamber leurs déchets et la scène est véritablement hallucinante. Le sujet n'est pas le même, mais je fais seulement le raccord avec les ordures... Très drôle et terriblement acerbe comme bouquin. J'ai mis la critique sur ce site.

Je veux connaître cette fin...

8 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 78 ans) - 6 novembre 2001

Rien de plus enrageant que l'injustice et enfourcher Rossinante pour lutter contre elle est bien souvent dangereux. Surtout quand elle vient de Goliath ou d'une administration rendue folle par des rouages ineptes et gonflée de sa sensation de toute puissance! Il est vrai que si l'on part au combat, on devient de plus en plus fou et cela peut entraîner très loin !... Voulant connaître la fin, il ne me restera donc qu'à lire le livre. Je passerai donc à mon tour par la rage et le rire...

Un joyau d'humour noir

10 étoiles

Critique de Eric B. (Bruxelles, Inscrit(e) le 15 février 2001, 56 ans) - 6 novembre 2001

Excellente idée de sortir de l'ombre ce petit chef d'oeuvre à lire d'une traite (il est d'ailleurs difficile de faire autrement tant le livre est prenant)... Kafka au pays de l'oncle Sam pour ce qui est de l'intrigue, Stephen Dixon est un dialoguiste d'enfer qui ne laisse pas une seconde de répit au lecteur. La traduction est en outre excellente, ce qui ne gâche rien. Les amateurs de littérature américaine seront comblés.

Forums: Ordures

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ordures".