Une guerre dans la tête de Doug Peacock

Une guerre dans la tête de Doug Peacock
( Walking it off : a veteran's chronicle of war and wilderness)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Parry, le 13 avril 2008 (Inscrit le 9 décembre 2007, 66 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 137ème position).
Visites : 2 611 

Un ex Béret vert devenu chantre de l'écologie

Doug Peacock a servi dans les Bérets verts durant la guerre du Vietnam. Marqué à tout jamais, tenté par le suicide, il va donner un sens à sa vie en trouvant refuge dans la nature sauvage, se perdant dans les déserts de l’Ouest américain jusqu’aux sommets de l’Himalaya. Il va rencontrer l’écrivain Ed Abbey auquel il servira de modèle pour le héros de son best-seller, « Le gang de la clef à molette ». Ce livre est magnifiquement écrit. Il parle de rédemption, d’écologie, Jim Harrison, rien que ça, dit que c’est un livre extraordinaire ! Venant du « maître », tout est dit…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Une guerre dans la tête [Texte imprimé] Doug Peacock traduit de l'américain par Camille Fort-Cantoni
    de Peacock, Doug Fort, Camille (Traducteur)
    Gallmeister / Nature writing
    ISBN : 9782351780152 ; EUR 23,10 ; 03/01/2008 ; 239 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Hommage à Ed Abbey

10 étoiles

Critique de Lejak (Metz, Inscrit le 24 septembre 2007, 47 ans) - 5 mai 2012

Mon premier livre de Peacock ... sans être un chef d'oeuvre de littérature, ce roman dégage une véritable force émotionnelle.

Mais pour apprécier pleinement cette oeuvre, il faut connaître Edward Abbey. Sans sans avoir lu "Désert Solitaire" et "Le gang de la Clef à Molette", vous passeriez à côté.
Pourquoi ? parce que Peacock rend un hommage vibrant à son ami et mentor Ed Abbey. Il nous parle de leur rencontre, de leurs virées dans le désert, de leur amitié houleuse, orageuse parfois, et surtout des derniers jours d'Abbey.
En effet, Peacock a fait la promesse à Abbey (atteint d'une hémorragie de l'oesophage) de l'enterrer dans le désert en toute illégalité. Il nous raconte les derniers jours de son ami, l'inhumation dans les terres sauvages de l'Ouest et comment il a vécu et surtout survécu à cet évènement ; terriblement émouvant ...

"Une guerre dans la tête", c'est aussi le passé de béret vert de Peacock pendant le Vietnam. Traumatisé à vie par ce qu'il y a vu et vécu, il ponctue le récit du roman de souvenirs de guerre et les met en perspective dans son existence d'après Vietnam : ses relations compliquées avec sa famille, ses échappées en solitaire dans le désert ou la montagne, l'alcool, et bien sûr Edward Abbey.

Le Vietnam a façonné le Peacock que les gens connaissent aujourd'hui, à coup de massacres de beaucoup d'innocents. Il lui aura fallu s'isoler avec les ours de Yellowstone, s'échapper du monde dans des univers désertiques pour digérer la guerre, fuir les autres, se fuir lui-même et de ce qu'il était devenu.
La-dessus Abbey est arrivé. Cet homme de 15 ans son ainé, une force de caractère, lui aussi amoureux des déserts de l'Ouest et militant pour conserver les derniers espaces sauvages va devenir comme un père, un guide.

C'est pourquoi ce livre est si fort, si puissant. Il parle de traumas d'une guerre ignoble, d'une amitié indéfectible entre deux caractères bien trempés, de la Nature sauvage de leur lutte commune pour tenter de la préserver.

Un grand moment, fort en émotions.

NB :
Le livre est construit sur l'alternance d'un récit de voyage au Népal dans lequel il va frôler la mort, et les chapitres de sa vie. Ce trek sera le point de départ du livre, un déclic après une mort promise qui ne viendra finalement pas : comme une "deuxième chance" dans la vie en sorte.

Forums: Une guerre dans la tête

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Une guerre dans la tête".