Marie-Antoinette de Antonia Fraser

Marie-Antoinette de Antonia Fraser
( Marie-Antoinette, the journey)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Killeur.extreme, le 12 février 2008 (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 41 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (38 983ème position).
Visites : 3 987 

La biographie consultée pour le film

J'en ai entendu surtout parler pendant mes études (comme tous ceux qui ont étudié la Révolution française à l'école), mais je l'ai plus connue par les romans d'Alexandre Dumas (le Collier de la reine, le Chevalier de Maison-Rouge, aussi la route de Varenne), j'ai vu le film de Sofia Coppola, qui n'a pas vocation de faire un film historique mais de montrer la solitude de cette femme utilisée par sa mère comme espionne et rejetée par le peuple français. J'ai eu envie de connaître plus la Marie-Antoinette historique plutôt que l'image qu'elle a laissée, Reine dépensière, manipulatrice, haïssant le peuple et libertine.

La biographie d'Antonia Fraser est très complète et tente de réhabiliter Marie-Antoinette, comme les autres biographies actuelles, et Louis XVI, sans toutefois nier certaines erreurs qu'ils ont commis, mais dans l'ensemble la haine suscitée par "l'Autrichienne" est surtout due à des malentendus ou par une fausse interprétation des faits, notamment l'affaire du collier où Marie-Antoinette n'a aucune responsabilité, Dumas dans son roman le démontre également, mais c'est pourtant la reine qui sera jugée coupable par l'opinion publique.

Outre la vie de Marie-Antoinette, l'auteur analyse le contexte historique, le rôle que sa mère Marie-Thérèse veut lui faire tenir pour maintenir l'alliance entre l'Autriche et la France, son rôle à la cour, son rôle pendant la Révolution. On s'attache au destin de ce personnage.

La lecture de cette biographie est très plaisante car l'auteur connaît bien son sujet et sait faire vivre sont récit, on a une meilleure idée sur le règne de Louis XV et celui de Louis XVI. A lire pour aller plus loin que le film.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

"Un ange pour la France" ?

7 étoiles

Critique de Oburoni (Waltham Cross, Inscrit le 14 septembre 2008, 39 ans) - 25 juillet 2012

Une écriture fluide et accessible, un style fleuve que l'on s'attendrait plus, bizarrement, à trouver dans un roman que dans une biographie historique font effectivement de ce livre une lecture rapide et agréable.

De plus le fait que l'auteure va droit à Marie-Antoinette la femme et mère de famille, la personne au-delà du caractère historique connu permet un regard original et une plus grande sympathie pour elle. Pion sur l’échiquier géopolitique de l'époque, mariée à 15 ans et contre toute attente pour sceller une faible alliance Habsbourg-Bourbon, expédiée comme un colis dans un pays austrophobe et, plus tard victime de propagandes odieuses, des jeux politiques de la Terreur et d'un procès infâme il y a en effet plus d'une raison de la prendre en pitié ! Antonia Fraser ne se prive d'ailleurs pas pour attaquer la sentimentalité du lecteur, à grands coups de pathos et d'émotions guimauves débordant à l'extrême dans les derniers chapitres.

C'est en fait là le problème : le refus de prendre ses distances quant au sujet traité, marié à un parti pris clairement annoncé rendent certes Marie-Antoinette plus proche car plus humaine, l'abandon du regard froid et clinique de l'historien comporte toutefois le risque d'un abandon d'objectivité. L'Affaire du Collier, où elle fut sans l'ombre d'un doute une victime innocente est par exemple traitée en détail là où, au contraire, d'autres aspects plus "controversés" de sa personnalité sont doucement balayés sous le tapis (ayant régné à une époque si cruciale de l'histoire, on aimerait en lire plus sur sa véritable influence sur Louis XVI, le choix de ses ministres etc...). Sans être complètement biaisé -les excès de "Madame Déficit" et de sa cour sont reconnus- que tout au long du livre sa liaison (ou pas) avec Fersen se voit accorder plus de place que des questions d'ordre politique reste ainsi problématique. Un tel déséquilibre est franchement dommage.

Dommage parce que, malgré tout Antonia Fraser connait clairement son sujet, transmet sa passion pour la période et, si l'on peut regretter les dérives sentimentales son travail est aussi documenté, référencé , sans le moindre argument avancé sans preuve, bref : sérieux.

Une bonne lecture, mais sortez les mouchoirs !

Un peu trop complète...

6 étoiles

Critique de Emira17 (/, Inscrite le 9 juillet 2010, 25 ans) - 16 février 2011

Cette biographie de Marie-Antoinette est celle que j'ai le moins appréciée de toutes celles que j'ai lues. Tout d'abord, parce que Antonia Fraser, malgré sa très grande connaissance du sujet ne parvient pas à faire ressortir dans toute leur clarté les évènements importants. En effet, chaque fois que l'on aborde un nouveau thème de la vie de Marie-Antoinette, Fraser nous cite ses sources, composées pour l'essentiel de mémoires.
Elle nous abreuve de commentaires inutiles. Il est dommage que les sujets n'aient pas été plus clairs dans la compréhension. Antonia Fraser est de parti pris dans ce qui concerne la liaison de la reine avec le comte Axel de Fersen et nous expose ses idées avec conviction ce que j'ai trouvé très bien.
La biographie d'Antonia Fraser est à lire si on veut lire quelque chose de très complet qui n'omet rien. En ce qui me concerne, j'ai préféré les biographies de Simone Bertière ou Evelyne Lever qui sont plus claires je trouve.

Forums: Marie-Antoinette

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Marie-Antoinette".