La clé de verre de Dashiell Hammett

La clé de verre de Dashiell Hammett
( The glass key)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par CC.RIDER, le 11 février 2008 (Inscrit le 31 octobre 2005, 64 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 581ème position).
Visites : 4 169 

L'Amérique telle qu'en elle-même

Le fils du sénateur sortant Henry meurt assassiné dans des conditions plus que suspectes. Ned Beaumont, embringué dans l’histoires pour des raisons toutes personnelles, tente de débrouiller cette ténébreuse affaire. Les assassinats se multiplient, les suspects également. Mais très vite les soupçons se portent sur son ami Madvig, l’homme qui tire en coulisses toutes les ficelles des pantins qui dirigent la ville, celui qui fabrique les élus et qui maintient à sa botte fonctionnaires et hommes politiques. Il est même chargé de mener la campagne électorale du père de sa supposée victime !
Basé sur la trame d’une classique énigme policière type Agatha Christie avec enchaînement de fausses pistes pour amener à un dénouement imprévu, ce livre, œuvre d’un maître du roman noir américain, est surtout intéressant par sa présentation d’une Amérique des années trente, sordide et gangrenée par la prostitution, les trafics en tous genres, la prohibition, les mafias et une corruption généralisée. Hammett démonte des manipulations journalistiques et des trucages électoraux qui ne datent donc pas d’hier !
Ecrit d’une plume rapide et vigoureuse, dans un style très « Hemingway » c'est-à-dire sans description intempestives de paysages ni de sentiments, en se contentant d’actions et de dialogues (close to the bone !), ce livre, qui n’a pas pris une ride, se dévore en une soirée…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un regard sur la politique

10 étoiles

Critique de Falgo (Lentilly, Inscrit le 30 mai 2008, 83 ans) - 20 août 2013

Une facette de l'art de Dashiell Hammett est bien mise en exergue dans ce roman: avec la banalité des mots et la simplicité des phrases, il est capable de créer une atmosphère, ici glauque, qui laisse présager de la noirceur de la suite. L'assassinat du fils d'un sénateur sert de détonnateur à un scénario terrible sur fond de compétition électorale pour le mandat de maire d'une ville dont on ignore le nom. Un tandem mène la campagne: Paul Madvig, le maire actuel, une force de la nature toute tournée vers l'action; Ned Beaumont, son conseiller plus ou moins officiel, toute intelligence tournée vers le succès électoral et adepte des coups tordus. Ces deux personnages sont décrits avec une grande subtilité et un luxe de détails (formulation d'opinions, tics physiques, habillement, etc.). Ils tirent les fils d'une intrigue sordide à laquelle participent de nombreux personnages secondaires tout aussi bien campés. On y touve à la fois une sorte d'éloge de l'amitié en politique (l'ami de trente ans, vous vous rappelez) et une description de ce qui peut y mettre fin. Sous le thriller se dessine un grand livre politique. Mutatis mutandis, il pourrait être écrit aujourd'hui en France.

Forums: La clé de verre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La clé de verre".