Le retour de Anna Enquist

Le retour de Anna Enquist
( De thuiskomst)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Tanneguy, le 1 janvier 2008 (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 82 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (13 872ème position).
Visites : 4 451 

Vie romancée de James Cook

En fait cette vie est racontée du point de vue de son épouse Elizabeth, morte à près de 90 ans après avoir perdu tous ses proches et avoir vécu finalement assez peu auprès de son mari mort tragiquement à Hawaï, une île qu'il avait découverte peu de temps auparavant.
On s'intéressera bien sûr au destin extraordinaire de cet explorateur hors du commun ; mais c'est la peinture détaillée de la société anglaise du XVIIIème siècle qui retiendra surtout l'attention. C'est l'époque des découvertes, de la rechaerche des connaissances, du siècle des lumières. Mais le portrait remarquable de cette femme énergique et fragile est remarquablement rendu par Anna Enquist.
Il ne manque pas non plus de "suspense" puisque l'auteur a introduit des anecdotes sans doute peu historiques, mais plausibles comme l'existence d'un journal secret rapporté du Kamtchatka par un marchand de fourrures russe qui donnera un éclairage différent sur les derniers instants du Capitaine Cook.
Un livre que l'on n'abandonne pas et que l'on ne lâche qu'après les dernières lignes

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le retour [Texte imprimé], roman Anna Enquist traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin
    de Enquist, Anna Rosselin, Isabelle (Traducteur)
    Actes Sud / Lettres néerlandaises.
    ISBN : 9782742766994 ; 2,98 € ; 06/02/2012 ; 487 p. ; Format Kindle
  • Le retour [Texte imprimé], roman Anna Enquist traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin
    de Enquist, Anna Rosselin, Isabelle (Traducteur)
    Actes Sud / Babel (Arles)
    ISBN : 9782742783496 ; EUR 9,70 ; 01/05/2009 ; 485 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

la femme phénix

9 étoiles

Critique de Deashelle (Tervuren, Inscrite le 22 décembre 2009, 13 ans) - 28 avril 2011

18e siècle en Angleterre : Elisabeth Batts est amarrée à sa maison. Son illustre mari, James Cook, voyage. Il s’embarque sans relâche entre ciel et mer, menant avec une passion intense pour la connaissance du monde, pour les découvertes d’horizons lointains, pour l’amour des lumières et de la science, pour la transmission des techniques, une vie de capitaine glorieux, aux pouvoirs illimités si ce n’est … limités par Dieu lui-même. Il ne croit qu’à l’analyse scientifique: "the facts only". Où sont les sentiments? En serait-il dénué? Il n'et pas de ceux qui heurtent les natifs des îles qu'il découvre. Il utilise le moins de violence possible,et fait usage de l'approche la plus respectueuse des coutumes et des moeurs. Il décrit ses découvertes dans son journal de bord à la façon d'un entomologiste. Et pourtant, il est capable de colères frôlant la folie. Enfin, le voilà qui s'abandonne entièrement à sa passion du pouvoir et de l'orgueil, et dans un accès de folie mystique il signe sa perte librement consentie. Pendant que la femme attend, à terre. Atterrée.

A elle de gérer le doute, l’absence, l’attente, les grossesses solitaires, la perte prématurée des enfants, la culpabilité, les deuils, un destin qui s’acharne sur elle. Elle se débat dans l’indécision et des débats intérieurs sans fin. Elle est presque seule. Elle agit tout comme. Avec détermination et intelligence. Elle a ce quelque chose d'héroîque d’une Eline Vere.

Contre toute attente, elle croit désespérément que son mari abandonnera un jour la mer et ses tourbillons de couleurs mythiques et exotiques, et lui reviendra pour s’occuper d’elle et de ses enfants dans la grise campagne londonienne. Mais lecteur sait que le capitaine couvert de distinctions honorifiques mourra à Hawaï d’une façon très mystérieuse.

Elizabeth se trompe et s'illusionne et le lecteur assiste impuissant à sa longue descente aux enfers, jusqu’à ce que tous les membres de cette famille aient été avalés par la mer, jusqu’au dernier. Et la voilà qui semble par moments, perdre pied avec la réalité. Le réalisme noir de sa situation touche, son espoir fou sans cesse renouvelé, sa confiance émeuvent, où va-t-elle puiser ses forces ? Sa résilience interpelle.

Voici une femme face au siècle qui ne laisse que d’infimes interstices à la condition féminine, mais qui prend toute sa place dans le roman. Elle accepte l’adversité et fait face malgré ses fragilités, à la houle infinie, à l’incertitude, les pieds sur terre, digne comme un étendard qui dit oui à la vie et renait sans cesse de ses cendres.
Lui, frôlant catastrophes, mort et maladie à tout instant, aura découvert que le don absolu de soi donne le pouvoir absolu, un pouvoir divin ? Sa seule quête véritable et il succombera à sa passion dévorante. Incapable de reconnaître le véritable et simple amour de sa femme et de s’y abandonner.

Un très beau livre, révoltant sur le fond, très bien documenté sur cette période de rêves insatiables et extrêmes. On le referme avec respect.

Un beau livre mystérieux

8 étoiles

Critique de Théus (, Inscrite le 22 février 2006, 33 ans) - 11 mars 2009

Anna Enquist a écrit un roman bien documenté qui retrace en creux la vie de l'explorateur James Cook (1728-1779) qui a découvert entre autres Hawaii, les îles Sandwich...
L'originalité du point de vue nous amène à percevoir la vie quotidienne de l'époque à travers un style d'écriture très beau. La vie d'Elizabeth Cook n'a pas été ménagée. Plusieurs fois, elle a connu la douleur du deuil, l'absence et la solitude, la cruauté de l'attente.
Les quelques personnages inventés (l'organiste Hartland, le marchand de fourrure Khlebnikov) sont aussi intéressants que ceux qui ont réellement existé.
J'avoue que je n'ai pas bien compris les raisons de la mort de James Cook, mais c'était peut-être voulu par l'auteur et cela n'enlève rien au plaisir de la lecture de ce beau roman !

Forums: Le retour

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le retour".