La Puissance des mouches de Lydie Salvayre

La Puissance des mouches de Lydie Salvayre

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Maylany, le 21 novembre 2007 (Inscrite le 11 novembre 2007, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 896ème position).
Visites : 4 959 

La folie douce mais meurtrière

Nous apprenons dès le début du livre (et même dès la 4ème de couv') qu'un homme a tué.

Au travers de ce livre et des interrogatoires et conversations avec le juge, le médecin (-psychiatre ?), l'avocat, nous découvrons les pensées intimes de cet homme, passionné par Blaise Pascal et exerçant la profession de guide dans un musée ; son enfance, son travail, sa façon de voir la vie, sa façon de penser et on pressent rapidement quelques petits détails étranges chez lui. Pourtant, on s'attache beaucoup à ce personnage et sa philosophie nous pousse également à nous poser des questions sur la vie.

Le style de ce livre est très fluide, pas du tout pesant ni sombre (malgré le thème de la folie et du meurtre) et très original (de par son écriture au travers des différents dialogues).

J'ai vraiment été intriguée et intéressée dès le début et jusqu'à la fin.

A découvrir, vraiment.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La puissance des mouches [Texte imprimé], roman Lydie Salvayre
    de Salvayre, Lydie
    Seuil
    ISBN : 9782020227285 ; 14,70 € ; 25/11/2013 ; 175 p. ; Format Kindle
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Chapeau bas Madame Salvayre!!!

10 étoiles

Critique de Henri Cachia (LILLE, Inscrit le 22 octobre 2008, 62 ans) - 21 juillet 2018

Chapeau bas Madame Salvayre!!!

Un monologue qui parvient à mettre en scène au moins cinq personnages principaux, au moins deux seconds rôles morts mais des plus importants, trois seconds rôles moins importants, et de nombreux figurants, c'est ce que parvient à faire ce « La puissance des mouches » de Lydie salvayre.

A la façon dont s'exprime le principal protagoniste de cette affaire, on sait qu'il répond aux questions du juge, de l'avocat, du psychiatre, et de monsieur Jean (infirmier, ou gardien, on ne sait pas vraiment et peu importe), tout comme l'assassin qui ne porte pas de nom, et ça c'est très important.

Extrait :

«...  Le moment fort de ma visite guidée est, sans conteste, celui où je me plante devant la ceinture à clous de Pascal. Je prends un air recueilli. J'exige le silence. Je ne souffre pas de plaisanterie. Ni le moindre ricanement. Un peu de respect, leur dis-je, vous n'êtes pas devant un film porno.
Mais, d'ordinaire, ces mises en garde sont inutiles, monsieur le juge. Tous les visiteurs sont fascinés par la ceinture à clous de Pascal. Tous les visiteurs de toutes les races et de toutes les religions sont toujours fascinés par la ceinture à clous de Pascal. Comme ils sont toujours fascinés par les objets du vice et les appareillages sexuels de toutes sortes venus de l'étranger.
Il suffit de regarder le masque mortuaire de Pascal, leur dis-je, et je me tourne alors vers le masque mortuaire de Pascal qui est à droite de la ceinture, il suffit d'observer longuement son sourire, cette ombre de sourire qu'il adresse à la mort, pour comprendre immédiatement que ce sourire de souffrant a l'éclat du triomphe.... »

On retrouve cet art de la répétition chez l'autrice...

Pas étonnant qu'il y aient eu deux mises en scène de cette puissante « La puissance des mouches », en 2005.

Pour ma part, j'en suis à ma deuxième lecture à voix haute, et toujours autant de plaisir qu'à la découverte de texte.

un crime de "blaise" majesté

9 étoiles

Critique de Lalige (, Inscrit le 16 novembre 2008, 50 ans) - 16 novembre 2014

Condamné pour assassinat, un homme livre au juge et au médecin le film de sa vie.
Obnubilé par Pascal , il met tous les jours un peu plus en application les réflexions métaphysiques du philosophe jusqu’à commettre l'irréparable.
Ce court ouvrage , dans un style délié, nous interroge sur les contrariétés routinières , les absurdités quotidiennes, les cicatrices de l'enfance et l'incommunicabilité des êtres.
Un livre riche qui interpelle.

Forums: La Puissance des mouches

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Puissance des mouches".