Le martyre des Magdalènes : Une enquête de Jack Taylor de Ken Bruen

Le martyre des Magdalènes : Une enquête de Jack Taylor de Ken Bruen
( The Magdalen martyrs)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Cuné, le 20 octobre 2007 (Inscrite le 16 février 2004, 55 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (14 056ème position).
Visites : 5 033  (depuis Novembre 2007)

Tranchant, méchant, et délicieux

C'est le troisième opus de la série des Jack Taylor, et c'est regrettable que j'aie commencé par celui-ci parce qu'il me manque des pans de l'histoire intime de Mister Jack, mais en même temps ça n'a aucune espèce d'importance : en dix pages, j'étais foutue, accro, irrémédiablement tombée en amour, coup de foudre, paillettes, petites étoiles et sonneries divines.
Pourquoi donc ?
Parce que Ken Bruen est foudroyant de talent. Parce que sa plume est incroyablement irlandaise, mêlant avec bonheur ces milles et une choses qu'il me serait tout à fait impossible de détailler, cette façon de mêler cynisme et naïveté la plus pure, ce désespoir sautillant, ces litres de bière, ces changements de narration abrupts et cet humour si particulier, ah traiter de l'âme irlandaise, je ne m'y risquerai pas.

La trame, sinon, oui, la trame, donc, c'est une espèce de double enquête que doit mener Jack, sommé de rechercher une ancienne religieuse qui officiait dans les blanchisseries Magadalène, et de prouver qu'une riche veuve ne l'est pas devenue innocemment.
Le hic c'est que Jack toque.
Oui, d'accord, ceci ne veut rien dire, mais il faut se faire plaisir dans la vie aussi.
Le problème de Jack c'est qu'il les a tous, les problèmes : drogue, alcool, tabac, médicaments, dépression sévère et solitude extrême : ça va mal, mal, mal.
Dans une sorte de brouillard médicamenteux arrosé de Jameson, il va pourtant démêler les fils de ces deux enquêtes. Tout en gardant sa morale très personnelle...

Jack Taylor est un lecteur insatiable, qui donne une foule d'envies lectures, en nous parlant longuement et souvent de ses auteurs fétiches (ainsi "mon" Matt Scudder de l'excellent Lawrence Block, par exemple). J'y ai aussi trouvé de quoi me faire penser à Gregory House, donc Hugh Laurie, mon engouement du moment, avec une apologie (très anti politiquement correcte) de la Vicodin.

"Mais ce qui était sûr, c'est que le karma était mauvais.
Par les temps qui couraient, maintenant que ma dépression était chimiquement enrayée, les souvenirs déferlaient sur moi. J'oscillais du doux-amer au supplice de la croix. Est-ce que les livres préservaient ma santé mentale ? Putain, c'est rien de le dire.
Quel que soit le jour, j'avais un volume dans ma poche, je lisais, lisais, lisais.
Comme si j'y croyais vraiment.
Et la plupart du temps, oui."

"Elle eut un sourire de vaincue pour s'excuser :
- Je ne conduis pas très bien.
- Ne vous inquiétez pas pour ça.
Je me disais qu'à moi tout seul, j'allais m'inquiéter pour deux."

Pour lire les enquêtes de Jack Taylor dans l'ordre (ce qui est toujours préférable, même si jamais indispensable !!) :
1. Delirium Tremens (Mai 2006 en Folio)
2. Toxic Blues (Mai 2007 en Folio)
3. Le martyre des Magdalènes
4. Le dramaturge (Oct 2007)

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le martyre des Magdalènes [Texte imprimé] Ken Bruen traduit de l'anglais (Irlande) par Pierre Bondil
    de Bruen, Ken Bondil, Pierre (Traducteur)
    Gallimard / Collection Série noire
    ISBN : 9782070305209 ; 19,20 € ; 05/10/2006 ; 332 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Une enquête de Jack Taylor
  • Le martyre des Magdalènes : Une enquête de Jack Taylor

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un passé trouble et un présent flou...

8 étoiles

Critique de Spirit (Ploudaniel/BRETAGNE, Inscrit le 1 février 2005, 62 ans) - 2 septembre 2010

Nouvelle enquête de Jack Taylor. Encore une fois Ken Bruen nous prend par la main pour nous conduire le long des rues de Galway à la poursuite de ses démons, car assurément pour décrire avec tant de précisons les affres de l’addiction il faut qu’il ait goûté à toutes sortes de substances et en ait connu les jours paisibles et les lendemains sans futurs.
Bien que cette fois encore l’enquête soit survolée elle traite d’un sujet important et tragique : « les Magdalènes ». Un tache de plus sur une religion qui semble les collectionner à plaisir, Ken Bruen semble définitivement fâché avec elle et ne se prive pas de nous inviter à suivre ses pas.
Mais dans ce roman (un peu plus que dans les précédents) il y a un personnage qui prend peu à peu tout l’espace laissé par la forte personnalité de Jack, c’est la littérature, Il dévore les livres avec autant de besoins et de plaisirs qu’il boit les pintes de Guinness et nous donne à lire des extraits d’ouvrages mais aussi un nombre important de noms d’écrivains qui lui tienne à cœur.
C’est un livre important qui avec une écriture caractéristique des romans Irlandais nous livre en même temps un café très amer et quelques cuillères de sucre…

Enquête dans un passé trouble

7 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 48 ans) - 12 novembre 2008

A signaler la réédition en poche chez Folio Policier, sous l'ISBN 2070358712.

Jack Taylor était flic à Galway. Aujourd'hui il vivote en enquêtant à gauche et à droite, mais il n'a pas perdu ses contacts dans le milieu de la police.
Lorsque Billy Cassel, malfrat local, lui demande d'enquêter sur une certaine Rita Monroe et de la retrouver, Taylor y voit l'occasion d'effacer la dette qu'il a chez Cassel. Il est loin de se douter qu'il met les pieds dans un enfer, celui des Magdalène, ces jeunes filles enfermées dans des couvents moroses, dans cette Irlande puritaine qui refuse toute relation sexuelle hors mariage et tout acte contre morale. Les sévices perpétrés contre ces filles sont légion et il n'est pas rare que certaines y trouvent la mort.
Parallèlement à cette descente dans une histoire que tout un peuple préfère oublier, Taylor se voit charger d'une investigation sur une riche veuve qui aurait tué son mari. Là encore, il va y laisser une partie de son âme.

Lire les histoires de Jack Taylor dans l'ordre est important, même si pas obligatoire, car cela permet de mieux cerner le personnage.
Je craignais, en entamant ce récit, de lire des passages entiers emplis de pathos, consacrés à la dureté des conditions de vie des Magdalène. Ce sujet me révolte et me touche, j'avais peur d'être submergée par l'émotion mais rien de tout cela, heureusement. Ken Bruen aborde bien entendu ces sinistres couvents mais il n'y consacre pas l'essentiel de ces descriptions, préférant s'attarder sur la personnalité de Jack Taylor, un bonhomme attachant et énervant à la fois. Bruen entrecoupe également chaque chapitre de citations littéraires et tout son récit baigne dans une ambiance musicale et littéraire qui lui donne un charme très particulier. Ces ruptures peuvent dérouter, parce qu'elles brisent quelque peu le rythme de l'enquête mais cela crée des respirations bienvenues, tant l'univers dans lequel évolue Jack Taylor est étouffant.
La fin qui n'en est pas vraiment une, est une pirouette cruelle qui me plaît dans la mesure où elle va justement à l'encontre de cette bonne morale au nom de laquelle tant d'atrocités ont pu être commises.
Un polar noir, sombre, misant sur la psychologie de son héros plutôt que sur une enquête bien ficelée. C'est ce que je préfère.

Forums: Le martyre des Magdalènes : Une enquête de Jack Taylor

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le martyre des Magdalènes : Une enquête de Jack Taylor".