Les mille et une vies de Billy Milligan de Daniel Keyes

Les mille et une vies de Billy Milligan de Daniel Keyes
( The minds of Billy Milligan)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Soup34, le 11 octobre 2007 (Inscrit le 30 septembre 2007, 42 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 096ème position).
Visites : 8 092  (depuis Novembre 2007)

Daniel Keyes confirme

J'ai tout d'abord acheté ce livre car cet auteur avait écrit en1966 mon livre de prédilection, j'ai nommé "Des fleurs pour Algernon" qui est un livre magnifique. Deuxièmement l'histoire avait l'air très intéressante.
Et en effet ce livre est impressionnant car c'est en fait l'histoire vraie d'un homme que l'auteur a rencontré et qu'il a légèrement romancé. Cette histoire avait défrayée la chronique aux Etats-Unis. En deux mots ce roman est l'histoire d'un homme arrêté pour le viol de jeunes femmes et que tout accuse. Mais bizarrement cet homme ne se souvient de rien et très vite on se rend compte que cet homme souffre de personnalités multiples. En tout il a vingt-quatre personnalités différentes, d'âge, de sexe, d'origine différentes. Par exemple un aristocrate anglais, un brute yougoslave, etc...
L'auteur arrive à nous emmener dans cette histoire invraisemblable et pourtant vraie. Il arrive à nous faire intégrer ces personnalités et on s'attache très vite au personnage principal. On se met à espérer que ses avocats et les psychiatres réussiront à le sortir de cette impasse. C'est un roman montrant l'incroyable capacité du cerveau humain qui pour fuir la réalité inventait une nouvelle personnalité à chaque déconvenue que Billy rencontrait dans sa vie. Celà montre également les incroyables dégâts que peuvent occasionner les maltraitances sur les enfants.
Pour conclure je dirais que ce livre est vraiment magnifique, à la hauteur de l'autre roman de Keyes et j'attends avec impatience le film (réalisé par Joel Schumacher paraît-il). Vraiment un livre que je vous conseille avec un enthousiasme immense car ce livre m'a marqué.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une personnalité atypique

7 étoiles

Critique de Cyrille75 (, Inscrit le 27 août 2011, 30 ans) - 23 mai 2012

Après avoir lu le chef d'oeuvre de science fiction "des fleurs pour Algernon", je me suis attaqué à ce très dense bouquin voulant retrouver la proximité psychologique que Keyes installe sur le personnage principal et ce style que j'avais tant aimé sur lui. On peut dire que pour cela je n'ai pas été déçu, je me suis retrouvé dans le cerveau de cet homme détraqué.

On comprend pourquoi cet auteur s'est intéressé au cas de Billy Milligan, cas atypique puisqu'il a une affection psychologique très rare. Billy qui cette fois n'est pas un personnage de fiction, possède ce que l'on appelle une personnalité multiple.

J'ai trouvé très intéressant le fait que l'auteur se consacre à une personne réelle, et ainsi à cette affaire judiciaire hors du commun aux Etats Unis.
Cependant, l'inconvénient est que l'on sent que l'auteur ne peut pas dépasser les propos qu'il a recueilli de Billy.
Même si j'ai été globalement satisfait, je n'ai pas pu m'empêcher de penser qu'à la différence de "des fleurs pour Algernon " l'auteur n'a pas pu complètement prendre ses marques, n'a pas pu réaliser un vrai travail d'imagination.

Un livre bouleversant

9 étoiles

Critique de Pau0810 (, Inscrite le 15 juillet 2009, 29 ans) - 23 août 2010

Les mille et une vies de Billy Milligan, un livre passionnant qui arrive à nous mettre à la place de Billy Milligan!
Daniel Keyes raconte l'histoire vraie d'un homme qui a beaucoup souffert dans la vie, et son talent et l'authenticité de l'histoire font de ce livre un véritable chef-d'oeuvre. Grâce à Daniel Keyes, Billy Milligan attire la pitié du lecteur, ce qui je pense est une bonne chose pour lui, car même s'il a fait des choses horribles, sa maladie, qui cependant n'excuse pas tout, est un juste retour des choses pour toutes les horreurs qu'il a subies.
De plus, ce livre nous fait découvrir des aspects, méconnus pour certains, de la psychologie. Abordable pour tout le monde ce livre est vraiment intéressant même pour ceux qui ne sont pas intéressés par la psychologie, ou bien même par les affaires judiciaires.
Les mille et une vies de Billy Milligan, un livre que je recommanderai à tout le monde!

le cas Billy Milligan

10 étoiles

Critique de Elfebretonne (, Inscrite le 11 juillet 2010, 47 ans) - 1 août 2010

Ce livre est une vraie réussite. L'auteur parvient à nous faire entrer dans la peau de Billy Milligan, à nous faire sentir ce que l'on ressent quand on partage son corps avec 24 personnalités. L'angoisse est palpable et je comprends que le Billy, le vrai, ait tenté de se suicider.
Ce documentaire pousse à réfléchir sur la maladie mentale, sur la manière dont on la perçoit de l'intérieur et de l'extérieur, sur la difficulté de poser un diagnostic et de mettre au point un traitement adapté et sur la responsabilité pénale des malades au moment des faits et une fois qu'ils sont guéris.

Maboule à facettes

6 étoiles

Critique de NQuint (Charbonnieres les Bains, Inscrit le 8 septembre 2009, 50 ans) - 3 février 2010

Ce livre, paru en 1981 sous le titre de The Minds of Billy Milligan, et traduit en français sous le nom de Les Mille et Une Vies de Billy Milligan (la traduction approximative du titre faisant fi du 's' à Mind pour le remplacer par un '1001 vies' très loin du sujet n'augurait rien de bon de ce côté-là. Effectivement, la traduction a été faite avec les pieds, ce qui plombe pas mal la lecture ...).
Ohio, fin des années 70, un jeune délinquant est arrêté. Il s'est rendu coupable de vols, petit larcins et enfin de 3 viols sur le campus d'une université. Ses avocats se rendent vite compte qu'il a un problème mental très lourd. En remontant, dans son passé, cela fait des années qu'il mène une vie d'errance totale au gré des divagations de son esprit. Ses avocats réussissent à lui faire éviter la taule pure et simple (pas simple face au système judiciaire américain, surtout il y a 30 ans).
Il est alors pris en charge par des psychiatres qui diagnostiquent ce qu'on appelle alors un trouble mental dit de personnalités multiples. Ce type de diagnostic était fortement controversé à l'époque et il l'est encore du fait de la difficulté à croire à la maladie et aussi à ses apparitions erratiques dans l'histoire (une première vague début XXème, puis plus rien, puis une vague dans les années 80 - ceci dit, on ne trouve que ce que l'on cherche ... et il est bien possible que suite au cas très médiatisé que le livre relate, nombre de copycats aient tenté le coup pour éviter le pénitencier). Le DSM-IV (nomenclature des troubles psys) donne une définition plus éclairante : il parle de trouble dissociatif de l'identité et en donne les caractéristiques suivantes :
A. Présence de deux ou plusieurs identités ou " états de personnalité " distincts, chacun ayant ses modalités constantes et particulières de perception, de pensée et de relation concernant l'environnement et soi-même.
B. Au moins deux de ces identités ou " états de personnalité " prennent tour à tour le contrôle du comportement du sujet.
C. Incapacité à évoquer des souvenirs personnels importants, trop marquée pour s'expliquer par une simple " mauvaise mémoire ".
D. La perturbation n'est pas due aux effets physiologiques directs d'une substance ou d'une affection médicale générale.

En clair, suite à un événement traumatique de sa jeunesse (a priori un viol par son beau-père à 8 ans) et plus globalement une éducations catastrophique, l'esprit de Billy Milligan s'est clivé en un total de 24 personnalités qui cohabitent en lui - certaines plus prégnantes que d'autres. Chacune de ces personnalités a ses caractéristiques propres (langage, expression faciale, intelligence, culture, compétences, ...) et prent possession de la conscience (du 'projecteur' comme le dit Billy) à tour de rôle. Ainsi, une personnalité peut effectuer quelques chose qu'ignore une autre personnalité qui, quand elle va prendre la conscience, se demander ce qu'elle fait là. Ce qui est fascinant, c'est que le changement de contrôle peut se faire plusieurs fois par jour, en quelques secondes. La personne dans la pièce va alors avoir à faire à un interlocuteur totalement différent, bien qu'habitant la même enveloppe corporelle.

Ainsi, la vie de Billy Milligan de 8 à 22 ans (âge de son arrestation) n'est qu'une trajectoire totalement incohérente, un long zig-zag au gré des personnalités prenant le contrôle. L'auteur a suivi et rencontré Billy Milligan à de nombreuses reprises suite à son arrestation. Le livre est donc clairement écrit dans le parti-pris envers Billy, l'auteur se faisant en quelque sorte le porte-plume. Il montre les difficultés de soigner une pathologie mentale aussi complexe (à ne pas confondre avec la schizophrénie), l'incompréhension des autres et notamment des médias, l'embarras de la justice à traiter d'un tel cas, de la possibilité aléatoire d'une réinsertion sur le moyen terme ...

Ce livre a le mérite de mettre en lumière un cas extrême dont l'histoire continue à fasciner trente ans après. J'étais convaincu de la puissance de l'esprit et de ce dont le cerveau humain était capable mais il a encore repoussé les limites de ce que je croyais. Par contre, la forme du récit et la proximité de l'auteur avec Billy Milligan empêche celui-ci de prendre du recul, tant sur le cas lui-même que dans une perspective plus générale (traitement des cas extrêmes, liens justice/medias/institutions psychologiques). Par ailleurs, il faut reconnaître que le livre est assez mal écrit, souffre d'une traduction approximative et aurait pu être plus court (620 pages ...).

une vie c'est parfois pas drôle, alors mille et une !

9 étoiles

Critique de Pendragon (Liernu, Inscrit le 26 janvier 2001, 52 ans) - 14 août 2009

De nos jours il en eût été autrement, mais il y a quelques dizaines d’années, l’histoire pouvait paraître de prime abord incroyable : un homme que tout accuse de méfaits divers se défend en plaidant l’innocence… et en changeant de personnalités ! Véritable schizophrène ou affabulateur de génie, très vite les deux clans se dressent… et très vite on sait dans quel camp se place l’auteur : il ne fait aucun doute pour lui que Billy est malade ! Et quel malade : près de 24 personnalités l’habitent !

Tout le livre est la biographie de Billy depuis sa jeunesse jusqu’à ses divers procès, en passant par les méfaits, les accusations, les procès, les améliorations, les rechutes, les récidives, les abandons, les craintes, les espoirs, les trahisons et les amitiés… Bien entendu, le lecteur n’aura aucun doute quant à la maladie bien réelle de Billy et dès lors se trouve plongé dans une perplexité sans nom face aux ignominies qu’il aura dû subir… et subit encore à la fin du livre !

Dénonciation en règle d’un système judiciaire ou psychiatrique, ce livre ne peut laisser indifférent !

Notons qu’une suite existe : Les Mille et Une Guerres de Billy Milligan, déjà critiqué sur le site mais que je dois encore lire...

Il reste des questions!

8 étoiles

Critique de Elcouleye (, Inscrit le 22 février 2009, 77 ans) - 22 février 2009

Daniel Keyes relate dans son très bon livre l’histoire vraie et passionnante de Billy Milligan, victime d’une grave maladie psychique : la dissociation de la personnalité.
Le récit débute par le procès de Billy. Accusé de viols, il va pourtant être acquitté car jugé irresponsable de ses actes et confié à un institut psychiatrique. Ensuite, Keyes raconte l’enfance de Billy et sa vie avant le procès. Cette partie du livre permet de mieux comprendre l’origine de la maladie (l’érudition de l’écrivain - un vrai travail de psychologue - y contribue grandement). Malheureusement la cruauté des adultes, des politiques, les campagnes de presse, l’incompétence de certains médecins… vont réduire à néant les progrès réalisés par le malade dans l’institution spécialisée.
Lorsque le livre se referme, on ne peut que se poser des questions: Milligan est-il vraiment malade ? ou un escroc ? un simulateur génial ? un psychopathe ? A vous de juger!
Un livre fort, qui ne laisse pas indifférent.

Forums: Les mille et une vies de Billy Milligan

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les mille et une vies de Billy Milligan".