La mort de Pierre Curie de Jacques Neirynck

La mort de Pierre Curie de Jacques Neirynck

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Shelton, le 30 juillet 2007 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 68 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (22 978ème position).
Visites : 5 211  (depuis Novembre 2007)

Début du XX° siècle...

C’est un peu par hasard que je me suis retrouvé avec le dernier roman de Jacques Neirynck, « La mort de Pierre Curie ». C’était au moment de faire un petit voyage en TGV entre Paris et Chalon et c’est le nom de l’auteur qui avait retenu mon attention car je me souvenais de l’excellent roman qu’il avait écrit, il y a quelques années, le Manuscrit du Saint Sépulcre…
Cette fois, il s’agissait d’un roman policier scientifique et non religieux... Mais, soyons honnêtes, en fait, le policier, envoyé spécial du président de la République, Raoul Thibaut de Mézière, n’est qu’un agréable prétexte pour revisiter l’histoire de la physique française au début du vingtième siècle… Le sujet n’étonne pas quand on sait que Jacques Neirynck est un grand physicien, professeur d’électricité à l’école polytechnique de Lausanne… aujourd’hui, reconverti, à temps partiel, en romancier.
Mais, plus le temps passe et plus je me dis qu’il est en train de devenir un écrivain au moins aussi talentueux que le physicien dont, pourtant, beaucoup reconnaissent le talent…
L’ouvrage est construit comme un roman policier…Un cadavre ? Oui, celui de Pierre Curie qui est mort écrasé sur un grand boulevard parisien… Marie Curie est assez mystérieuse, entretien une correspondance avec un grand mathématicien… Correspondance… et plus si affinité ! La mort du grand physicien arrange tout le monde… S’agit-il d’un crime ? Est-ce que la presse pourrait résoudre l’énigme et provoquer un énorme scandale politique ? Certaines nations étrangères seraient-elles sur le point de voler à la France des secrets scientifiques mettant en péril la sécurité militaire de l’hexagone ? [Les tensions entre la France et l’Allemagne sont très fortes depuis que la seconde occupe une partie de la Lorraine et l’Alsace].
Très rapidement, l’énigme policière devient secondaire et on est heureux de partager quelques moments d’intimité avec Marie Curie, Albert Einstein ou le président de la République Armand Fallières…
Certains, j’y suis passé avant vous, se demanderont comment la relation platonique entre Florence et Raoul pourrait bien se prolonger dans le temps, car les aventures de Raoul Thibaut de Mézière devraient se prolonger comme une série policière ayant pour cadre le début du vingtième siècle, et, pour énigme, des histoires permettant de faire rencontrer des personnages connus et des acteurs de fiction, une forme narrative que semble beaucoup apprécier Jacques Neirynck…
C’est aussi le moment de saluer la qualité de cette collection Grands détectives, dirigé par Jean-Claude Zylberstein, des éditions 10 / 18…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La mort de Pierre Curie [Texte imprimé] Jacques Neirynck
    de Neirynck, Jacques
    10-18 / 10-18. Série Grands détectives
    ISBN : 9782264043511 ; 3,84 € ; 25/05/2007 ; 236 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Fiction ou réalité ?

8 étoiles

Critique de Pastisman (, Inscrit le 4 septembre 2007, 47 ans) - 4 septembre 2007

Dans ce roman puisque s'en est un, j'ai appris beaucoup de chose sur la troisième république, les enjeux politiques, les habitudes parisiennes. Je ne suis nullement un féru d'Histoire (je me considère juste trop pauvre dans ce domaine), mais ce livre, à la faveur d'une enquète, plus morale que policière, nous fait vivre au milieu des scientifiques et des politiques de l'époque une aventure bien ficelée même si la fin m'a laissée un petit goût d'inachevé.

Forums: La mort de Pierre Curie

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La mort de Pierre Curie".