A moi pour toujours de Laura Kasischke

A moi pour toujours de Laura Kasischke
( Be mine)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Cameleona, le 25 juin 2007 (Bruxelles, Inscrite le 19 février 2001, - ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 213ème position).
Visites : 6 627  (depuis Novembre 2007)

Obsession amoureuse

Dans une jolie ferme rénovée un peu en dehors de la ville, Sherry tourne en rond. Son fils unique a quitté le nid, et sa vie apparemment idéale lui semble bien vide dorénavant, malgré un mari attentionné et toujours séduisant, malgré les séances au club de gym, malgré ses cours et l’amitié de la blonde Sue, professeur d’anglais comme elle.
C’est alors qu’elle reçoit pour la Saint-Valentin, en plus d’un beau bouquet de la part de son mari (effectivement très attentionné), une carte anonyme : « Sois à moi pour toujours ». D’autres lettres suivent. Son imagination se met à travailler, et de fil en aiguille l’obsession se construit et transforme peu à peu sa vie. Les personnalités se révèlent, de vieux secrets sont déterrés : rien ni personne ne sortira intact de la tourmente.
On rentre facilement dans la vie de Sherry, mais on garde beaucoup de recul durant la première partie du livre car tout y semble prévisible, et on se doute très vite de l’identité de l’auteur des lettres. Puis le doute s’installe et on est heureusement surpris de constater qu’on a été bel et bien été bluffé par l’auteur. « A moi pour toujours » se lit facilement, et plaira particulièrement aux amateurs de thrillers psychologiques à la Nicci French.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Nid vide et démon de midi : un cocktail détonnant!

7 étoiles

Critique de Roone (Lyon, Inscrite le 31 août 2014, 45 ans) - 4 décembre 2014

Des passages sur la vie de couple et la maternité très bien écrits et pertinents..les liens que l'on noue avec ses proches les plus intimes sont à la fois les plus constructifs et les plus cruels parfois..une belle leçon de "vie quotidienne" qui finit par se révéler tout sauf banale!

J'ai bien aimé cette histoire même si la fin était un peu prévisible suite à certaines précisions de l'auteur qui annonçait ainsi "en douceur"le final ( le chien, le quiproquo..). C'est le 5 ème livre de cet auteur que je lis et le moins surprenant d'après moi, mais c'est quand même un bon cru..

Inégal, mais brillant

7 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 38 ans) - 30 octobre 2011

J’ai trouvé l’histoire un peu longue à se mettre en place. Mais lorsqu’on arrive au cœur du récit, on se retrouve avec un suspense psychologique orchestré savamment, où le moindre élément prend toute son importance dans le déroulement des faits. À la fin, on ne peut que trouver le tout brillant et malgré les longueurs du début, on reconnaît la qualité de cette auteure qui est parvenue à tisser ce suspense de main de maître. Un roman un peu inégal lorsqu’on compare les trois parties qui le composent, mais assurément une auteure à suivre et à redécouvrir ailleurs.

Questionnant, laisse en le lecteur en haleine...

10 étoiles

Critique de Samba (, Inscrite le 3 mars 2010, 46 ans) - 1 octobre 2010

Autant dire que je ne m'attendais pas du tout à lire un tel livre, pris au hasard à la médiathèque - je n'ai pas du tout été déçue, bien au contraire... Cette femme à qui l'on s'identifierait facilement, est en plein tournant de sa vie, démon de midi quand tu nous guettes...
L'intrigue m'a bien plu tout au long du livre, ces messages anonymes sont la clé maitresse du livre...maitresse, je n'emploie pas ce mot par hasard ...ne passons pas à côté des passages ô combien nombreux "érotiques" voire "pornos", osons le dire... elle parle de sexe, sans pudeur, comme une femme pourrait le ressentir, et c'est bien appréciable.
Ce livre pousse même à réfléchir !
Sans hésiter, car j'ai été agréablement surprise par cette lecture, 5 étoiles !

Le cauchemar

9 étoiles

Critique de Dudule (Orléans, Inscrite le 11 mars 2005, - ans) - 29 décembre 2008

Sherry Seymour - mariée à Jon, un fils, Chad qui vient de partir pour l’université de Berkeley- la quarantaine, professeur à l’université, une vie simple, au regard des autres une gentille petite famille s’aimant.
L’histoire commence le jour de la Saint Valentin, Sherry reçoit de Jon un beau bouquet de roses, et en arrivant à la fac une carte anonyme d’un admirateur secret : « Sois à moi pour toujours ».
L’histoire va aller crescendo, d’une intensité qui par moment m’a mise mal à l’aise, nous ne voyons pas le drame qui se profile, un bon roman noir, très fort.

troublant et violent

9 étoiles

Critique de Mim (Onex Genève, Inscrite le 30 septembre 2006, 55 ans) - 1 décembre 2008

Entièrement d'accord avec toi, Peuta.
J'ai trouvé le style acerbe, voire violent, mais écrit avec des mots simples, ce qui est bien agréable (je déteste avoir besoin d'un dico quand je lis ! ).
Quelle maîtrise !
L'auteure nous emmène exactement là où on veut bien aller. C'est-à-dire qu'il y a des passages qui nous parlent particulièrement et ceux-là sont parfois difficiles à encaisser car L. Kasischke ne nous fait pas de cadeau.
Je ressens parfaitement la remise en question que peut vivre Sherry qui se retrouve femme puisque son fils a quitté le nid. L. Kasischke nous fait vivre ces émotions avec beaucoup de simplicité.
De plus, il y a un vrai suspense, effrayant par moments!
J'ai adoré ce roman et, à coup sûr, je relirai cette auteure pas comme les autres.

pas si simple...

8 étoiles

Critique de Peuta (GRENOBLE, Inscrit le 25 juillet 2005, 49 ans) - 14 juillet 2007

Je ne suis pas vraiment d'accord avec camaleona ; ce qui n'est pas grave.
Je trouve que cette auteure est vraiment acerbe. Le ton faussement naïf de la narration (chère sherry... qui ne se reconnaîtra pas ?) est en parfait complément avec le style dur, et même très violent. Bien entendu ce n'est pas difficile à lire : et c'est tant mieux, vive ces bouquins qui sous des dehors très ouverts ne nous grattent pas dans le sens du poil. Comme quoi on peut être un grand écrivain sans pour autant écrire des phrases incompréhensibles. C'est même certainement beaucoup plus compliqué d'être (a priori) clair alors que le message est plus tordu. Chaque lecteur pourra garder de ce bouquin ce qu'il voudra bien. ça n'a pas beaucoup d'importance. C'est même bien d'ailleurs, ça permet la discussion.
Les couvertures (idem pour rêves de garçons) vont dans le même sens en nous proposant du tendre et rose alors que le contenu est très amer.
Laura Kasischke est une sacrée découverte pour moi. Sa vision de nos sociétés contemporaines est d'une justesse, d'une ironie et d'une amertume... délicieuses et dérangeantes.

Forums: A moi pour toujours

Il n'y a pas encore de discussion autour de "A moi pour toujours".