Le cimetière des bateaux sans nom de Arturo Pérez-Reverte

Le cimetière des bateaux sans nom de Arturo Pérez-Reverte
( La carta esférica)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Sorcius, le 8 août 2001 (Bruxelles, Inscrite le 16 novembre 2000, 52 ans)
La note : 4 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 14 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 833ème position).
Visites : 8 029  (depuis Novembre 2007)

Prix Méditerranée 2001: quelle déception !

Le titre de cet ouvrage est de ceux qui vous font acheter un livre sans réfléchir, et quand en plus, le résumé conte une histoire qui semble fabuleuse : un trésor enfoui depuis des siècles dans la mer, une grande histoire d'amour., on n’hésite pas, on se rue dessus !
Et puis, on parlait de ce livre partout et il venait de recevoir le prix Méditerranée 2001. Bref, je l'ai acheté et me suis mise à le lire avec avidité.
Oups ! Quelle déception ! L’histoire d'amour n'en est pas une, les deux héros sont froids, distants, peu sympathiques et pas attachants pour un sou. Quant au bateau enfoui, on aurait pu vivre un suspense insoutenable, mais l'auteur n’arrive pas à nous y entraîner.
Bref, je n'ai pas aimé, et en plus, j’ai vraiment perdu mon temps ! Ce beau titre est bien décevant, et on ne fait que passer devant ce cimetière des bateaux sans nom, qui est là simplement, je pense, pour attirer les lecteurs crédules, comme moi, pauvre petite Sorcius !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le cimetière des bateaux sans nom [Texte imprimé], roman Arturo Pérez-Reverte trad. de l'espagnol par François Maspero
    de Pérez-Reverte, Arturo Maspero, François (Traducteur)
    Seuil
    ISBN : 9782020448031 ; Prix : 139 F : 21,19 EUR ; 01/01/2001 ; 569 p. ; Broché
  • Le cimetière des bateaux sans nom [Texte imprimé], roman Arturo Pérez-Reverte trad. de l'espagnol par François Maspero
    de Pérez-Reverte, Arturo Maspero, François (Traducteur)
    Seuil / Points (Paris)
    ISBN : 9782020550772 ; 8,50 € ; 18/05/2004 ; 568 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une belle histoire de mer

9 étoiles

Critique de Nav33 (, Inscrit le 17 octobre 2009, 74 ans) - 27 janvier 2019

APR semble bien connaître la navigation en mer qu'il s'agisse d'un navire de commerce ou d'un simple voilier . Non seulement toutes les indications techniques sur les manœuvre sont appropriées , mais il traduit à merveille toutes les émotions qu'on peut ressentir en navigation. Si on n'y est pas sensible , on perd une partie de la saveur de ce roman. Par ailleurs c'est une belle histoire d'aventure et d'amour ambigu. C'est comme d'habitude avec APR un roman historique avec une partie contemporaine sur la quête de cette tranche d'histoire. Ce n'est pas le livre qui changera votre vie , mais ce peut être une lecture très agréable et divertissante.

Un récit intéressant...mais

6 étoiles

Critique de Tanneguy (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 83 ans) - 6 janvier 2014

L'aventure à laquelle est convié Coy, marin de la "marchande", actuellement en disponibilité, est alléchante : retrouver l'épave d'un navire susceptible de recéler un trésor. D'autant que l'invitation est formulée par un mystérieuse jeune femme qui ne manque pas d'attraits.

Mais le style, quoique brillant, est beaucoup trop lent, les rebondissements sont souvent gratuits et le lecteur finit par être exaspéré. Ce fut mon cas et je le regrette.

Dommage...

Inspirant

10 étoiles

Critique de Y.ch (, Inscrite le 23 juillet 2008, 39 ans) - 23 juillet 2008

Mr. Persee, j'ai beaucoup aimé ce que vous avez écrit.

je viens de terminer la lecture de ce livre fascinant. Inutile de paraphraser ce qui a déjà été dit, je tiens juste à pointer la force de la description dans ce livre. L'auteur nous fait vivre chaque note de musique que Coy écoute, chaque rue dans laquelle les personnages passent avec ses odeurs, ses bruits, et toutes les mémoires qu'elle peut évoquer, et la mer dans tous ses états, à n'importe quelle heure, et de n'importe quel point de vue, de loin, de près, par dessous.... Je trouve que c'est très très beau.

De plus tout ce monde maritime auquel il nous initie est très très intéressant.

merci.

amour et crustacés

7 étoiles

Critique de Happy (, Inscrite le 22 novembre 2007, 49 ans) - 28 janvier 2008

Un bon roman, particulièrement documenté.
Assez déroutant si l'on est pas soi-même marin de métier, ou le cousin du Capitaine Haddock (particulièrement cité dans son épopée).

Un peu macho, mais l'auteur l'est incontestablement; donc il faut faire abstraction de son petit à côté, et profiter de l'histoire comme d'un cadeau et pas comme d'un point de vue ou d'une vérité.

Amour malheureux, vieux galion espagnol, chasse au trésor, méchants avides et visqueux (mais hommes d''honneur):

Que demander de plus?

Peut être une fin heureuse ? et puis tant qu'on y est, un peu plus d'épaisseur dans le tracé des personnages.

Reste quand même l'impression que tout ce travail didactique sur la navigation, n'est que prétexte à étayer un scénario maigrelet.

Vague souvenir

5 étoiles

Critique de CptNemo (Paris, Inscrit le 18 juin 2001, 48 ans) - 29 mai 2006

Je n'ai plus grand souvenir de ce roman que j'ai lu il y a un certain temps maintenant en dehors de celui de la déception.

Plutôt fan de Arthuro que ça soit pour le maitre d'escrime, la saga Alatriste ou les romans d’aventure type club Dumas ou le tableau de maitre flamand je me souviens très bien que c'est le roman qui m'a séparé de cet auteur attachant.

Un goût de creux, une intrigue plutôt moyenne on est assez loin de la magie du reste de son oeuvre je trouve.

Ceci dit la lecture reste plaisante et l'histoire agréable.

Les bateaux morts sont anonymes

7 étoiles

Critique de Missparker (Ixelles, Inscrite le 27 janvier 2006, 39 ans) - 16 mai 2006

Je suis entièrement d'accord avec toi, Nathie. J'ai dévoré ce roman et l'ai vraiment apprécié. C'est le premier que je lisais de l'auteur et il m'a donné envie de m'y intéresser de plus près tant j'ai apprécié son style envolé mêlant savoir maritime et intrigue, ses phrases exquises et ses personnages attachants et tellement humains.

2 étoiles pour une chasse au trésor, un complot, un style et une ambiance???...

8 étoiles

Critique de Nathie (Paris, Inscrite le 20 mars 2006, 43 ans) - 11 mai 2006

Comme je viens de terminer ce roman de Pérez-Reverte, j'ai souhaité découvrir l'opinion d'autres lecteurs sur le livre... Et là, surprise, 2 petites étoiles pour "Le Cimetière des bateaux sans nom"!!!!

Après lecture des différentes critiques, j'ai constaté que globalement les avis sont plus positifs que les deux petites étoiles initiales ne le laissaient penser (ouf!).

je concède que ce n'est probablement pas le meilleur roman de Pérez-Reverte mais on retrouve dans ce livre ce qui fait la force de l'auteur : un style unique, une ambiance particulière, un domain particulier (histoire maritime), des personnages désabusés, peu sociables mais attachants à leur manière, une histoire d'amour destructrice et dangereuse...

En définitif, un roman alliant action, intrigue, une chasse au trésor, un complot jésuite, je crie QUE DEMANDER DE PLUS!!!

Cher passionné de lecture, en ce début des beaux jours, n'hésitez pas, lisez ce livre (si possible en bord de mer, pour sentir à chaque page, avec les "héros", l'air salé!).

La mer toujours recommencée

9 étoiles

Critique de Fee carabine (, Inscrite le 5 juin 2004, 48 ans) - 4 septembre 2004

Je viens de découvrir un peu par hasard, au gré d'une flânerie sur le site, ces critiques du "Cimetière des bateaux sans nom"... et je suis un peu étonnée par le ton plutôt négatif de la plupart d'entre elles.

J'ai découvert Arturo Perez-Reverte avec ce livre et je suis complètement tombée sous le charme. J'en ai savouré chaque phrase, comme on peut, au bord de la mer, se laisser fasciner par le mouvement des vagues: mouvement toujours le même, éternellement recommencé et pourtant toujours différent parce que le passage d'un nuage a fait virer la couleur des flots du bleu au gris, ou parce qu'un rayon de soleil vient soudain piqueter d'étoiles l'immensité mouvante et frangée d'écume.

Et "Le cimetière des bateaux sans nom" nous conte réellement une très belle histoire d'amour, une des ces histoires où : "Il y a celui qui aime et celui qui est aimé, et ce sont deux univers différents. (...) En général celui qui aime en est conscient. Il sait que son amour restera solitaire. Qu'il l'entraînera peu à peu vers une solitude nouvelle, plus étrange encore, et de le savoir le déchire". Amour, désir, fascination, je ne sais quel serait le mot juste mais c'est - presque - aussi beau que "La ballade du café triste" de Carson McCullers. Une de ces histoires d'amour déchirantes qui sont si belles quand on les lit dans les livres (quant à vivre une de ces histoires, c'est tout autre chose...)

Et pour conclure, un commentaire sur le titre (très beau, il est vrai, et dont il me semble qu'il est tiré d'un poème de Paul Valéry, mais je n'en suis pas certaine): "Le cimetière des bateaux sans nom" est une singularité française. Le titre original espagnol était "Carta esferica" et celui de la traduction anglaise - très prosaïque - "Nautical Chart". Pour le coup, je trouve que le traducteur français nous a gâté!

Un tout bon roman

9 étoiles

Critique de Diogene32 (Tienen, Inscrit le 22 février 2004, 57 ans) - 22 février 2004

Un Perez Reverte comme je les aime. Hyper documenté et, ce qui est rare pour un roman maritime, juste quant à l'utilisation de termes spécifiques à ce domaine. Je comprends les personnes peu ou pas au fait de ces choses mais, et c'est une constante chez lui, mieux vaut s'armer d'une bonne encyclopédie pour tout décoder. Personnellement j'adore ça, j'ai l'impression d'apprendre quelque chose.
Le thème est classique chez Reverte, mélange d'histoire et de culture. Les personnages ressemblent à une synthèse des protagonistes de ses précédents romans. Et si effectivement ils ne sont pas sympathiques, ils n'en sont pas moins attachants.
Bref j'en conseille vivement la lecture!

Pour les passionnés

4 étoiles

Critique de Maya (Eghezée, Inscrite le 18 octobre 2001, 47 ans) - 9 août 2002

Je pense que le gros problème de ce livre, c'est que l'auteur fait un peu comme si tous les lecteurs étaient de vieux loups de mer. Un marin trouvera sûrement ce livre génial mais les non-initiés, comme moi, le trouveront très lent et opaque. Le vocabulaire de la mer n'est pas évident pour tout le monde et n'est pas toujours très parlant. A trop vouloir nous immerger dans un univers, Perez-Reverte nous laisse sur le seuil. Mais une chasse au trésor reste une chasse au trésor, le démon de la curiosité nous pousse tout de même à aller jusqu'au bout. Et puis, je trouve, personnellement, que les personnages ne sont pas si mal. En tout cas, ils tiennent la route

trésor caché

7 étoiles

Critique de Echemane (Marseille, Inscrit le 12 juillet 2002, 43 ans) - 7 août 2002

Effectivement ceux qui croyaient avoir entre les mains un bon roman d'action comme Perez-Reverte l'a fait avec Club Dumas ou le tableau du maître flamand ont été déçus. N'ont-ils pas lu le maître d'escrime ou mieux, la peau du tambour, qui annonçaient que l'auteur savait surtout écrire des histoires lentes où la langue et le phrasé d'une part, l'univers et l'ambiance d'autre part, sont plus importantes que l'intrigue ou le suspense? Le cimetière des bateaux sans nom est de ces livres: à lire lentement, très lentement, en se baignant dans une mer salée de mots qui touchent parfois à la poésie. Pour le reste seuls les fâcheux trouveront qu'ils ne sont pas rassasiés.

Vous êtes durs, là !

7 étoiles

Critique de Persée (La Louvière, Inscrit le 29 juin 2001, 71 ans) - 23 juin 2002

Certes, l'argument est mince : une chasse au trésor ! Mais qu'importe l'histoire, comme dirait Don Quichotte. Faut-il s'intéresser aux filets et abandonner sur la grève les poissons d'argent qu'il ramène ?
B.A.V. y voit un fim noir : j'y vois en eastmancolor. L'histoire n'est qu'un prétexte et la trame amoureuse une métaphore. Il s'agit de se lancer dans le seul territoire où la grande aventure paraît encore possible car elle débute à cent mètres de la côte : la mer. Pour les terriens que nous sommes, profanes pour la plupart aux mystères hauturiers, l'océan ne reste-t-il pas l'insondable inconnu ? L'héroïne de ce livre, c'est la mer. Profonde et souveraine, grandiose et monstrueuse, cruelle et généreuse, languide et colérique. Avec ses jeux de lumière et sa part d'ombre. Et une femme qui ressemble à la mer. Et Perez Reverte nous raconte la femme (la mer) avec la faconde d'un vieux marin. Il nous offre le vent et le sel. Il la cartographie, la parcourt, la pénètre. Son amour de la mer fait vibrer en nous (si on se laisse faire) d'antiques résonnances, suscite en nos profondeurs de troubles métaphores.
Certaines pages de ce livre méritent d'être lues à haute voix. N'est-ce pas un hommage rare qu'on puisse faire à un livre ces temps-ci ? Alors, de grâce, n'enterrez pas le cimetière des bateaux sans nom. Peut-être faudrait-il retourner à la chasse. On passe parfois à côté d'un trésor sans le voir.

Déception partagée

4 étoiles

Critique de Anonyme (, Inscrit(e) le ??? (date inconnue), - ans) - 12 octobre 2001

En regard du reste de l'oeuvre de Perez-Reverte, ce dernier opus nous laisse effectivement affamé : on a tous reçu l'invitation au repas, mais l'apéro s'éternise et on a plus faim quand arrive le plat. Restent quelques bons moments où l'auteur parvient à installer une ambiance de vieux film noir qui vaut son pesant de havanes; quelques descriptions réellement intéressantes du monde [parfois interlope] qui évolue dans la marine marchande. Pour le reste, admettons qu'il y avait là belle matière pour une nouvelle, pas pour un roman. Attendons le suivant.

Forums: Le cimetière des bateaux sans nom

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le cimetière des bateaux sans nom".