Double vie de Pierre Assouline

Double vie de Pierre Assouline

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Zoom, le 6 août 2001 (Bruxelles, Inscrite le 18 juillet 2001, 68 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (13 974ème position).
Visites : 6 584  (depuis Novembre 2007)

D'une femme à une autre...

Assouline fait sienne cette pensée de Proust : " Nous vivons auprès d'êtres que nous croyons connaître : il manque l’évènement qui les fera apparaître tout à coup autres que nous les savons ".
Ce roman ne fait pas l’apologie du couple : c'est en dehors de lui que Rémy connaît l'amour avec un grand A, qu'il vit une passion avec une femme-fantasme qui disparaît dès les toutes premières pages. Mais la passion, justement, n’est-elle pas que fantasme ? Sa femme , avocate, utilise les notes d’un cahier intime pour traiter d’une affaire de divorce difficile : Rémy découvre ainsi une facette de la personnalité de son épouse, inconnue de lui.
Avec la disparition de son amante, il va peu à peu se rendre compte d’une illusion : rien n’est clandestin, tout se sait : partout on laisse des traces, dans les restaurants avec les cartes de crédit, dans les parkings souterrains avec les caméras de surveillance... lui qui croyait sa liaison à l’abri de tout regard va être bien étonné.
Mais où est-elle, cette Femme, avec un f majuscule ? Qui était vraiment au courant de cette double vie ? Rémy progresse dans ce double désarroi : qui était son amante pour disparaître ainsi, qui est son épouse pour se servir d'écrits intimes avec une assurance aussi tenace ? La langue d’Assouline est riche, imagée, intelligente et belle et je n'ai pas fermé le livre avant la fin.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Troublant et ambigu.

5 étoiles

Critique de Nana31 (toulouse, Inscrite le 29 janvier 2006, 53 ans) - 30 mars 2008

Roman banal sur l'adultère, qui tourne à l'intrigue policière,mais ennuyeux au milieu du livre,cela mériterait plus de rebondissements.La fin est imprévisible et cela nous amène à réfléchir sur la pensée de Proust(citée dans les précédentes critiques).

une analyse juste et profonde

9 étoiles

Critique de Etoilie (, Inscrite le 27 janvier 2005, 37 ans) - 5 février 2005

A partir d'une situation qui est blâmable aujourd'hui pour beaucoup de personnes, Assouline nous livre un roman ou plutôt une "analyse" très juste d une liaison entre deux adultes accomplis Rémi et Victoria. Par une écriture révélant une grande sensibilité et une grande profondeur, nous découvrons a travers l'introspection des pensées agitées de Rémi le doute permanent dans lequel cette situation le met. Mais comment réagir le jour où l'amante disparait sans laisser de traces?
A noter que le dénouement aussi banal soit-il est déroutant par son imprévisibilité.
C'est mon véritable coup de coeur du moment.
Prix des libraires 2001.

Ambigu

7 étoiles

Critique de Clarabel (, Inscrite le 25 février 2004, 46 ans) - 1 septembre 2004

Ce second roman de Pierre Assouline est troublant, on hésite à le qualifier de génial, de déroûtant ou de gênant. Forcément, dès le départ, on est carrément désappointé par le premier chapitre où le personnage central, Rémi Laredo, rencontre en secret sa maîtresse, Victoria. Une scène assez chaude qui n'en finit pas : ébats sexuels et sensuels et mésaventure dans la voiture qui prête à sourire sarcastiquement. Bref, "Double vie" est un roman presque angoissant. On suit de près la cible de cette histoire, Rémi Laredo, anthropologue du genre excentrique, réfractaire à tout consensus et le revendiquant haut et fort. Mais ne devient-il pas psychotique, au fil du roman ?.. On le penserait presque. De quel côté s'appuyer, du sien et de ses actes et paroles fondamentalement sensés ? ou lui tourner le dos, le pointer du doigt, et croire qu'il perd les pédales ?.. Tout commence par la disparition mystérieuse de sa maîtresse, puis par un journal intime utilisé presque à mauvais escient. Rémi perd la boule, c'est clair. Sa famille, son travail, ses bases existentielles sont un par un remis en question. Soudainement Rémi semble sortir d'une grotte préhistorique pour se rendre compte des travers de la société dans laquelle il baigne depuis des années. La belle claque que voilà !
Et donc, dans son roman, Pierre Assouline semble tout vouloir remettre en question, et aussi mettre en lumière les zones d'ombre de tout personnage. Pari risqué. J'avoue avoir froncé quelque peu les sourcils aux trois-quart de l'histoire. Ne divaguerait-on pas ?.. Mais la fin est saisissante, nous remet en selle et classe cette "Double vie" dans une catégorie à part. C'est un livre à lire, d'abord pour son écriture très propre, puis pour ses multiples messages, parfois cachés, et qui se doivent d'être connus !

Un beau roman

9 étoiles

Critique de Francesco (Bruxelles, Inscrit le 16 février 2001, 77 ans) - 2 septembre 2001

L'auteur , écrivain et journaliste , directeur du magazine Lire créé par Pivot, nous donne ici son deuxième roman après " La cliente" . Il nous raconte l'aventure somme toute banale d'un adultère. L'histoire débute par une scène torride dans un parking souterrain entre un homme marié et sa maîtresse , Victoria , elle aussi mariée. Notre " héros " Rémi est une personnalité à l'opposé de sa femme , Marie : autant celle ci est froide , méticuleuse , intelligente autant lui est romantique , sensible et indécis. Quant à sa maîtresse , elle lui échappe tout le temps , se dérobe , fuit sans laisser de traces : il n'en connait que les contours physiques. Dès lors , il va se retrouver déstabilisé , continuellement à la recherche de Victoria et se mettre dans la peau d'un détective privé tout en ménageant les curiosités de sa femme. ici l'auteur y va de quelques considérations sur les atteintes à la vie privée : individus fichés , enregistrés ,inscrits dans le " disque dur de la société" . Le roman tourne à l'intrigue policière et non plus seulement au scénario moral et psychologique. Pierre Assouline signe avec ce roman une belle description des liaisons amoureuses contemporaines appliquant l'affirmation de Proust : " nous vivons auprès d' êtres que nous croyons connaître : il manque l'évènement qui les fera apparaître tout à coup autres que nous les savons".

Forums: Double vie

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Double vie".