Pilote de guerre de Antoine de Saint-Exupéry

Pilote de guerre de Antoine de Saint-Exupéry

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Saint Jean-Baptiste, le 20 août 2006 (Ottignies, Inscrit le 23 juillet 2003, 85 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 564ème position).
Visites : 9 061  (depuis Novembre 2007)

Poésie, action, philosophie

Mai 1940, Saint-Exupéry pilote de guerre, assiste du haut du ciel à la débâcle de l'armée française et au délabrement de la France. Il voit les paysages en ruine, les villes et les villages incendiés, les populations jetées pèle mêle sur les routes de l'évacuation et se pose des questions : pourquoi vivre, pourquoi mourir ?
On l'envoie en mission avec une chance sur trois de revenir vivant ; le pilote vit sa mort en direct, ses souvenirs d'enfance lui reviennent en mémoire, il s'interroge sur la ruine du monde civilisé, sur la mort de la France, sur sa propre mort.
La spiritualité de Saint-Ex est basée sur l'action : "nos actes sont nos prières" et quand il voit sa mort arriver il l'a considère comme un don de soi à la Communauté des Hommes à laquelle il croit (les majuscules sont de lui).
Rien n'est inventé dans ce récit, Saint-Exupéry était pilote de guerre en 40 et ne doit d'avoir eu la vie sauve qu'à une succession de miracles.
Si dans ce roman l'action est toujours bien présente, l'auteur, par l'élévation de ses pensées et de ses réflexions, donne à son œuvre une dimension universelle.
Saint-Exupéry est détendeur d'un idéalisme fondé sur la croyance en l'Homme avant même la croyance en Dieu.
Sa philosophie est résolument optimiste ; il croit en la responsabilité de chaque Homme dans la construction spirituelle de la Communauté humaine. Et c'est dans la transcendance de cette Communauté que Dieu, puisqu'il faut lui donner un nom, se manifeste.
L'individu, le particulier, est comme une pierre dans un amoncellement, il n'a pas de sens. Mais quand ces pierres prennent chacune leur place dans l'édification d'une cathédrale, elles acquièrent chacune leur sens et prennent chacune leur part de l'élan mystique qui transcende l'édifice. Voilà, en trop peu de mots, le résumé de sa philosophie.
Le style de Saint-Ex, fait de poésie et de réalisme, est un style personnel avant d'être classique. Saint-Ex se méfiait de la littérature et des belles phrases. Ses deux principaux romans, Vol de nuit et Pilote de Guerre, lui valurent une reconnaissance universelle et lui valent encore aujourd'hui une première place parmi les romanciers les plus originaux des belles lettres françaises.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Combat, menace de mort et déclin

9 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 43 ans) - 5 août 2007

La débâcle est une expérience périlleuse, autant pour la vie des personnages et du protagoniste, dont l'action est précisée dans le moindre détail, les sentiments disséqués.

Puis, vient, en effet, l'analyse a posteriori, amère, sur ce que vient de se produire et sur le futur proche.

Par un style direct, sec, mais raffiné, parfois un brun sentencieux, l'auteur, via le personnage principal, qui est une sorte de reflet, disserte sur l'universalité et l'humanité, la conception qu'il en a celles pour lesquelles il a envie de vivre et de se battre.

C'est attelant, assez bref, et donne quelques frissons, tout en donnant à réfléchir.

Forums: Pilote de guerre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Pilote de guerre".