L'homme sans passé de Robert Crais

L'homme sans passé de Robert Crais
( The forgotten man)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Channe01, le 3 avril 2006 (Inscrite le 21 juin 2005, 70 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (49 355ème position).
Visites : 4 773  (depuis Novembre 2007)

Un bon épisode pour en savoir plus sur Elvis Cole

Ce n’est pas l’émotion que j’attendais. Mais j’attendais trop, la faute à certains critiques. Mais c’est un bon roman de Crais qui nous permet de comprendre les attitudes déroutantes de son personnage récurrent Elvis Cole.
Il n’empêche que si je remets en perspective cette attente, j’ai passé un sacré bon moment. Parce que l’enquête est shootée à l’adrénaline. Très vite, j’ai eu comme un soupçon. Je me suis perdue, puis retrouvée. En fait, Robert Crais m’a bien promenée par le bout du nez. Et ça, c’est le plaisir d’un bon polar.
Un polar qui fait réfléchir quand même sur nos traces d’enfance, nos souvenirs que nous reconstruisons à notre guise parfois, pour nous rendre la vie supportable.
Alors, pour en savoir plus sur l’enfance de Cole, celle qu’il s’est inventée, celle qu’il a vécue, pour savoir la destinée de cette petite fille, rescapée d’une série, vous pouvez vous risquez entre les pages….

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'homme sans passé [Texte imprimé] Robert Crais traduit de l'américain par Hubert Tézenas
    de Crais, Robert Tézenas, Hubert (Traducteur)
    Belfond / Nuits noires (Paris. 1997)
    ISBN : 9782714441744 ; 1,96 € ; 21/12/2005 ; 389 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Musique classique

6 étoiles

Critique de El grillo (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 50 ans) - 11 janvier 2009

J'en attendais sans doute un peu trop. Ou alors mes dernières lectures telles qu'Indridason ou Nesbo rendent cet homme sans passé bien fade à côté. Dans tous les cas, je n'ai pas ressenti beaucoup d'excitation à la lecture de ce roman, dont l'enquête malgré tout crédible et juste, fait bien pale figure comparée à la rigueur de l'Islandais et l'intensité du Norvégien.
Bref, l'homme sans passé, c'est du polar très classique, avec Elvis Cole dans le rôle du besogneux charismatique. Les personnages secondaires sont plutôt réussis et le dernier tiers du livre relève franchement le niveau d'une intrigue qui, à défaut d'être palpitante, suscite un intérêt suffisant pour se laisser entrainer à découvrir la vérité.
Le style Crais n'est pas des plus original, surtout que je n'aime pas quand un auteur justifie toutes les explications de son enquêteur, comme si le lecteur n'avait pas tout saisi. Ici, on est servi : si l'on ne comprend pas la déduction de Cole, pas de souci, l'explication en "off" arrive derrière. Pas moyen d'être balladé.
Mais bon ce n'est pas trop grave, je lirai LA requiem, il parait que c'est son meilleur. De là à lire toute la série...

Forums: L'homme sans passé

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'homme sans passé".