Histoire de ma vie de George Sand

Histoire de ma vie de George Sand

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Alexandrin, le 4 février 2006 (Inscrit le 15 janvier 2006, 57 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (40 076ème position).
Visites : 6 272  (depuis Novembre 2007)

Un roman protéiforme

Histoire de ma vie de George Sand (Aurore Dupin de son vrai nom) n’est pas une autobiographie. Il s’agit d’une biographie familiale très large (elle remonte jusqu’à son arrière-grand-père Maurice de Saxe). Au sein de cette vaste biographie l’auteur retrace les conditions sociopolitiques des époques rencontrées et décrit les conséquences parfois très dures de ces dernières sur sa famille (sa grand-mère a été emprisonnée à la révolution). Le livre commence par la correspondance entre sa grand-mère et son père. Les personnages se démarquent des idées bourgeoises de l’époque. Mon regret est que la vie sentimentale de GS ne soit pas plus explicitée par elle-même. L’éditeur nous livre à ce propos des renseignements propres à satisfaire notre curiosité. La liste de ces fredaines est par ailleurs impressionnante ! L’auteur dévoile avec habileté ses différents états d’esprit, voire ses états d’âme à travers ses âges. On y retrouve toujours une femme extrêmement sensible et douée d’une imagination exceptionnelle. Ce livre est exigeant et nécessite un investissement en temps assez important (1674 pages). C’est un livre à déguster lentement. Ce que j’en retiens : GS à su rompre avec les idées reçues de son époque et particulièrement celle de sa classe sociale. Issue de la noblesse par son arrière-grand-père et du peuple par sa mère, déchirée entre sa grand-mère et sa mère, elle refusera les attitudes et lieux communs afférents à la classe bourgeoise pour développer en elle-même un formidable potentiel d’imagination créative. Son père et elle-même sont des humanistes à leur façon et leurs idées sont clairement décrites dans l’ouvrage. GS reste pour moi un femme d’exception de part sa générosité et son altruisme. C’est une femme qui est allée jusqu’au bout de ses rêves

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Histoire de ma vie [Texte imprimé], [extraits] George Sand éd. établie, présentée et annotée par Brigitte Diaz
    de Sand, George Diaz, Brigitte (Editeur scientifique)
    le Livre de poche / Le Livre de poche. Classique
    ISBN : 9782253161165 ; 10,90 € ; 25/02/2004 ; 863 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une femme parmi tant d'autres de son temps sinon un homme

9 étoiles

Critique de Monpierrot (, Inscrite le 11 février 2006, 66 ans) - 12 février 2006

Quelle autre caractéristique pouvons nous donner à ce genre littéraire. Autant critiqué de son temps par un monde écclésiaste jusqu'à aujourd'hui. Elle est devenue, pour le monde littéraire une épreuve pour la société qu'elle affronte. Elle se plaît dans le rôle qu'elle découvre d'elle-même. Elle améliore la réflexion d'une naissance littéraire qui nous épate aujourd'hui. Sa vie sentimentale est bousculé dès son jeune âge. Elle doit vivre chez sa grand-mère et recevoir l'éducation paternelle, plutôt que l'amour maternelle qu'elle chérie. Elle se marie en convenance de ce temps, mais s'y oppose d'elle-même. Afin de connaître ses plus grands amours de sa vie et ses passions. Elles les vient parmis les désastres dans lequel son mari la place pendant une bonne période de sa vie. Elle se voit obligé de gagner sa propre vie.
Elle est héritière du chateau paternelle qui lui revient de bon droit, mais elle s'en éloigne pour vivre sutout à Paris.Afin de s'éloigner de son mari. Où elle vit parmis un monde masculin pour ses écritures.
J'ai vu deux facettes de Goerge Sand. La première telle une grande dame qui fait ses pas dans une société rejetée. Où elle en subit ses éclats pour survivre. Cette grande dame qui se cache pour écrire. Ses histoires d'amours, sont des plus révélatrices. Elle est reconnue de ce temps comme de son nom Goerge, homme de noblesse, influencé par Musset, et Chopin. Ce sont des hommes à part, qui vivent un monde féminin, étrangement décrit et qui complète bien Goerge Sand.
Elle se dit avoir grandit, la tête sous un clavier de piano.
C'est une dame très douée et surtout écrivaine. Elle est honnête, dans ces ères de poésies qu'elle critique entre plusieurs écrivains de ce temps. Elle a plusieurs amants et vit des histoires d'amour flamboyantes presque maternelle dit-elle.
Mais j'ai reconnue cette dame comme une trace dans notre société qui a influencée les générations artistiques suivantes puisqu'elle en est la grand-mère et l'arrière grand-mère de nos plus grands chefs d'oeuvres.
C'est aussi une grande bataille politique dans laquelle elle grandie et apprend à survivre. Le temps de Napoléon, l'injustice intellectuelle. Notre mémoire en porte encore ses conséquences. Ils devaient accepter leurs monde de changements d'AILES. De refus humanisme, pour s'identifier. La femme n'avait aucune place, ¨même auprès d'un mari. Il prenait une charge complète de tous biens morals et physiques. C'est une dame de ce temps qui porte la culotte, qui a pu devenir une étape qui démontre les premiers pas vers une reconnaissance féminine.
Elle a la charge de ses enfants, elle les marient mais le succès est encore loin d'être compris. Nous avons plusieurs perspectives de relations qu'elle entretient entre ses enfants, et préfère celle de son fils. Elle décrit sa fille devenant rouge comme une grosse tomage royale, lorsqu'elle recevait ses amis courtisants. Elle s'attache à une autre enfant qu'elle appelle aussi sa fille et d'où naît la merveilleuse histoire de "Consuello". Pendant l'amour qu'elle vit avec "Chopin". Son plus grand amour d'après moi, puisqu'il a bâtit sa vie autour d'elle.
Il a aimé ses enfants comme les siens. Elle en a aussi prit soin comme une mère. Elle a vécut son amour dans cet enfant qu'il est et cette autre fille qui l'accompagnait avec sa voix.

Depuis sa lecture j'apprécie la musique de Chopin, je la comprends mieux surtout. Sachant qu'elle a été écrite sutout par amour pour Goerge de Sand, la femme de sa vie. Leur secret, y était bien gardé.

Le monde littéraire de Goerge Sand était entouré de musiue. C'est à nous de comprendre maintenant le lien. La transformation qu'elle doit donner à ses écrits tout au long de sa vie. Elle est une femme exceptionnelle, malgré les préjugé de ce temps. Elle a eu l'audace de l'exprimer. En le disant, en l'écrivant, dans la musique et dans le dessein et la peinture.

C'est en effet un livre d'études plutôt que de simple lecture écrits de sa main. Puisque les auteurs prennent référence de ses écrits et de ce que les poètes de ce temps disaient d'elle.

C'est un dessein annimé que l'on améliore avec notre imagination. Au fil de sa lecture, il devient un dictionnaire de référence géographique.

C'est une voix que l'on ne peux oublier.

mon pierrot

Forums: Histoire de ma vie

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Histoire de ma vie".