Eva

avatar 11/02/2022 @ 00:02:58
Bonjour, je vais me lancer pour la première fois dans A la recherche du temps perdu de Marcel Proust, que dois je savoir avant d aborder cette œuvre monumentale ? Qu est ce qui l a incité à l écrire, qu a t il voulu dire , le contexte ....?
Merci de m aider

Vince92

avatar 11/02/2022 @ 09:19:55
Bon courage!
Je n'ai jamias reussi a depasser la page 20, malgre trois tentatives...je suis completement retif a l'oeuvre...

SpaceCadet
avatar 11/02/2022 @ 14:23:01

Je n'ai jamias reussi a depasser la page 20, malgre trois tentatives...je suis completement retif a l'oeuvre...


Tu me rassures Vince. :-)

Cyclo
avatar 11/02/2022 @ 14:28:11
On ne peut aborder l’œuvre de Proust qu'en prenant son temps, comme toute littérature digne de ce nom.
Il faut dire qu'à notre époque de grande vitesse, ça devient un exploit !
J'ai mis dix ans à lire "La Recherche" ,et j'ai recommencé à relire il y a déjà neuf ans. Il me reste les trois dernières parties (dont les deux tomes sur la jalousie : "La prisonnière" et "Albertine disparue" qui m'ont paru les tomes les moins intéressants de la "série", car personnellement, c'est un sentiment que je ne connais pas et qui me parle peu). Mais je vais les relire avant d(aborder "Le temps retrouvé", formidable conclusion d'une œuvre unique.

Veneziano
avatar 11/02/2022 @ 18:22:41
L'oeuvre est longue, mais vaut la peine. Le style demeure très particulier, mais fort beau également, à mon sens.
D'une part, Proust décrit dans le détail la haute bourgeoisie et l'aristocratie du début du XXe siècle, entre admiration et humour distancié ; d'autre part, il s'interroge sur le poids et l'influence de la réminiscence des souvenirs, de l'expérience, de leur manque et de leur apport. C'en en cela, pour ces deux aspects essentiellement, que cette oeuvre reste importante.
Ca avait été mon coup de coeur littéraire de mes vingt ans, au point de "rechuter" dans cette lecture pour mes trente ans.

Je m'étais permis de présenter des ouvrages sur l'auteur et son oeuvre :
https://critiqueslibres.com/i.php/vcrit/56497
https://critiqueslibres.com/i.php/vcrit/37456
https://critiqueslibres.com/i.php/vcrit/54172
https://critiqueslibres.com/i.php/vcrit/37575
https://critiqueslibres.com/i.php/vcrit/48637
https://critiqueslibres.com/i.php/vcrit/61923


Et il y en a bien d'autres. Ce peut être plus simple de passer par ces livres, avant de m'immerger dans une oeuvre aussi imposante et particulière qu'A la recherche du temps perdu.

SpaceCadet
avatar 11/02/2022 @ 21:43:40
En fait j'aurais dû préciser... mes deux tentatives de lire 'A la recherche' ne m'ont pas mené plus loin que la page 30 ou 35 du premier tome. Après cela, je n'ai pas eu le goût ni le courage d'essayer d'y revenir par le biais d'un autre ouvrage.

Fanou03
avatar 11/02/2022 @ 22:29:25
C'est long, il ne s'y passe rien, les phrases sont si longues qu'on en perd le fil (on ne sait plus comment l'auteur a commencé), mais Dieu qu'est ce que c'est beau !

Je suis allé jusqu'au Côté de Guermantes , où un marque-page m'attends toujours, depuis trente ans au moins...

Eva

avatar 11/02/2022 @ 23:17:31
C'est long, il ne s'y passe rien, les phrases sont si longues qu'on en perd le fil (on ne sait plus comment l'auteur a commencé), mais Dieu qu'est ce que c'est beau !

Je suis allé jusqu'au Côté de Guermantes , où un marque-page m'attends toujours, depuis trente ans au moins...


Que trouvez vous beau ?

Eva

avatar 11/02/2022 @ 23:47:37
J ai peur, du fait de la longueur des phrases et des métaphores, de passer à côté de beaucoup de passages, Proust exige une grande concentration je trouve !

Fanou03
avatar 12/02/2022 @ 11:09:20
Que trouvez vous beau ?


Je ne sais pas , cette finesse des détails, cette élégance psychologique, celle légèreté dans le rythme et le phrasé...Par exemple, en matière d'écrivain qui en écrit aussi beaucoup de détail, j'aime beaucoup Zola aussi, mais lui c'est la puissance, le lyrisme. Proust c'est l'intériorité, la petite voix qui te trottine dans la tête...Il n'y a rien à faire il faut le lire pour en avoir une idée.


JProust exige une grande concentration je trouve !


Ah ça oui ! Par contre quand on peine à s'endormir le soir c'est une lecture top pour trouver le sommeil...

Cyclo
avatar 12/02/2022 @ 18:54:39
Il est vrai qu'il faut beaucoup de concentration: pas de téléphone portable à côté de soi, s'en libérer pendant une heure pendant la lecture.
Ceci étant, ma première lecture s'est faite de 1990 à 2000 à peu près exclusivement pendant mes insomnies. Or, je n'avais pas des insomnies toutes le nuits. Donc il se passait quatre ou cinq nuits avant que je lise la suite : et, curieusement, alors que pour un roman d'aventures ou policier; c'aurait été rédhibitoire, là je n'ai jamais perdu le fil de la narration, je savais toujours, en reprenant la lecture où j'en étais.
Bien sûr, il décrit un monde (haute bourgeoisie, aristocratie...) que je n'ai jamais fréquenté. Mais les personnages sont montrés avec tant de précision qu'on ne oublie pas.

Je conseille aux débutants de commencer par "Un amour de Swann" (je l'ai lu aussi séparément), souvent publié à part, et qui constitue la deuxième partie de "Du côté de chez Swann", et qui raconte l'amour de Swann,, un riche esthète, pour Odette, une cocotte, et qui est une savoureuse satire pleine d''humour des mœurs bourgeoises. La description des dîners chez le "clan" des Verdurin que j'ai lu plusieurs fois me fait toujours hurler de rire ! Cette partie s'achève par la remarque de Swann : " Dire que j’ai gâché des années de ma vie, que j’ai voulu mourir, que j’ai eu mon plus grand amour, pour une femme qui ne me plaisait pas, qui n’était pas mon genre !" ; il finit pourtant par l'épouser...

Fanou03
avatar 13/02/2022 @ 10:42:56

Je conseille aux débutants de commencer par "Un amour de Swann" (je l'ai lu aussi séparément), souvent publié à part, et qui constitue la deuxième partie de "Du côté de chez Swann"


Excellent conseil Cyclo, le hasard est que j'ai fais pareil et j'avais trouvé cette partie "assez" facile à lire.

Don_Quichotte
avatar 13/02/2022 @ 11:55:42
La première fois que j'ai lu la Recherche, j'avais 16 ans, et ne connaissais rien de l’œuvre. Rétrospectivement, je pense que c'était la meilleure approche : les commentaires, les analyses, les éléments biographiques, tout cela doit venir après le charme de la lecture et de la découverte. Si celui-ci n'opère pas, rien d'autre ne conférera la force absurde de poursuivre un si long roman.

Eric Eliès
avatar 18/02/2022 @ 01:57:14
La première fois que j'ai lu la Recherche, j'avais 16 ans, et ne connaissais rien de l’œuvre. Rétrospectivement, je pense que c'était la meilleure approche : les commentaires, les analyses, les éléments biographiques, tout cela doit venir après le charme de la lecture et de la découverte. Si celui-ci n'opère pas, rien d'autre ne conférera la force absurde de poursuivre un si long roman.


Tout à fait d'accord avec cette approche ! J'ai découvert "La recherche" à 18 ans, en lecture imposée, puisque "A l'ombre des jeunes filles en fleurs" était au programme de français en maths sup, en 1992. Je n'ai donc pas commencé par le début mais je l'ignorais ! :P J'ai ouvert le livre, un jour de grandes vacances, sans aucune connaissance de l'oeuvre et sans aucun préjugé ...et j'ai passé trois jours à lire, quasiment en continu ! Je me souviens encore de mon ressenti : j'étais stupéfait et subjugué; je n'avais jamais rien lu d'aussi subtil, d'aussi profond et lucide dans la nuance des sentiments humains, avec un style extraordinaire où tout semblait à la fois complexe, tant le style était puissant et ample, et simple, tant le style était fluide ! (nota pour Vince, je suis surpris que tu n'aies pas aimé car j'ai eu un plus tard ce même ressenti avec Ernst Junger). Je pense que ce qui a joué fut une sorte d'identification avec les interrogations du narrateur qui, dans ce tome, sort de l'adolescence... Je me suis ensuite plongé dans le reste du cycle mais la clef de tout c'est le charme de l'écriture. Comme dit Don Quichotte, soit il opère soit il n'opère pas. Mais s'il opère, c'est l'un des charmes les plus puissants de la littérature mondiale !

Eva

avatar 18/02/2022 @ 02:06:10
Donc d après ce que je lis on n est pas obligés de lire dans l ordre ? Mais ce n est pas chronologique ?
J'ai commencé par Du côté de Chez Swann du coup...

Eric Eliès
avatar 18/02/2022 @ 14:10:56
Si tu me permets une comparaison un peu bancale, La Recherche est un peu comme La guerre des étoiles : il y a une progression chronologique (la Recherche est en fait le récit d'une vie qui se déroule puis se retourne sur elle-même par le travail de la mémoire) mais chaque épisode a sa propre cohérence et peut se lire indépendamment du reste du cycle, même si tout lire dans l'ordre a évidemment plus de sens et de richesse.

Saint Jean-Baptiste 26/02/2022 @ 10:46:51



la clef de tout c'est le charme de l'écriture. (dixit Eric)
J’ai commencé, ou plutôt recommencé, la lecture du Temps il y a 25 ans quand j’ai pris ma pension. J’avais l’impression que j’avais tout mon temps et toute la vie devant moi. Mais je suis très loin d’avoir tout lu, peut-être un dixième de l’œuvre. Et j’ai été, moi aussi, subjugué par le charme de l’écriture : des longues phrases, si bien ponctuées qu’on ne perd jamais le fil, pour peu qu’on ne soit pas distrait.

Je pense que le mieux c’est d’en faire une lecture tout haut, à petite dose, pour « écouter » l’harmonie des phrases. Et on entre alors dans un autre monde… mais évidemment, ce n’est pas toujours possible.

Kalie
avatar 07/05/2022 @ 22:54:06
Assez, j'abandonne A la recherche du temps perdu tome 1 Du côté de chez Swann au bout d'une centaine de pages. Je suis dessus depuis deux mois et j'avance à la vitesse d'un escargot sans plus savoir ce que je lis. Si le fond ne m'a pas accroché, je suis surpris de ne pas avoir un tant soit peu apprécié la forme (mais que de phrases interminables et ampoulées...). Pas étonnant que l'œuvre de Proust n'ait pas enthousiasmé les éditeurs et les critiques de l'époque.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier