Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Chanson du jour

Veneziano
avatar 30/03/2022 @ 07:36:30
Voici Syracuse, par Henri Salvador :

https://www.youtube.com/watch?v=8oCqn3mN2C8

Tistou 30/03/2022 @ 10:52:42
Voici ''Toronto (Don't wanna go)'' de Vaginal Croutons : https://www.youtube.com/watch?v=SycpgzVZwi0

Il s'agit d'un groupe punk n'ayant sorti qu'un unique album intitulé ''Obscene cuisine'', en 2002.

Un nom incroyable ! Une musique ... tonique. 2002 et puis plus rien ?

Cyclo
avatar 30/03/2022 @ 10:57:10
De Bob Dylan, Masters of war
https://www.youtube.com/watch?v=h2mabTnMHe8&t=18s

Traduction de cette chanson très actuelle :

Vous, les maîtres de la guerre
Qui fabriquez toutes ces armes,
Qui construisez ces engins de mort
Et mettez au point ces terribles bombes.
Vous qui vous cachez derrière des murs,
Qui vous abritez derrière des bureaux,
Je veux que vous sachiez
Que je vois au travers de vos masques.

Vous qui n’avez jamais rien fait
A part vous consacrer à tout détruire
Vous jouez avec ma Terre
Comme si ce n’était qu’un jouet.
Vous armez ma main
Et puis disparaissez de ma vue
Pour vous mettre à l’abri
Quand les balles commencent à siffler.

Comme Judas autrefois
Vous mentez, vous trompez…
Vous voulez nous faire croire
Qu’une guerre mondiale peut se gagner
Mais je vois dans vos yeux
Et je lis dans vos pensées
Comme à travers les eaux sales
Qui s’écoulent des égouts.

Vous armez les gâchettes
Pour que les autres fassent feu
Et vous vous retirez pour observer
Le nombre des morts qui ne cesse de croître.
Vous vous calfeutrez dans vos palais
Alors que le sang de jeunes hommes
Quitte leurs corps
Et se mélange à la boue.

Vous avez semé la pire terreur
Qui puisse exister :
Celle de mettre des enfants au monde.
Pour refuser la vie à mon enfant
Qui n’est pas encore né et ne porte même pas de nom,
Vous n’êtes pas digne du sang
Qui coule dans vos veines.

En sais-je assez
Pour prendre ainsi la parole ?
Vous avez beau dire que je suis jeune
Vous avez beau dire que je manque d’expérience
Il reste cependant une chose dont je suis certain
En dépit de mon âge,
C’est que même Jésus
Ne pardonnerait jamais ce que vous faites.

Permettez-moi de vous poser une question
Votre argent suffira-t-il
Pour racheter votre pardon.
Le pensez-vous vraiment ?
Je crois que vous comprendrez
Quand sonnera l’heure de votre mort
Que tout le fric que vous avez amassé
N’arrivera pas à sauver votre âme.

Et je souhaite votre fin
Qu’elle soit proche.
Je suivrai votre cercueil
Dans la pâleur de l’après-midi
Et je serai là, quand on vous descendra
Dans votre caveau.
Et je me tiendrai au-dessus de votre tombe
Le temps d’être sûr
Que vous n’êtes plus de ce monde.

Tistou 01/04/2022 @ 14:53:08
De Bob Dylan, Masters of war
https://youtube.com/watch/?v=h2mabTnMHe8&t=18s

Traduction de cette chanson très actuelle :

Vous, les maîtres de la guerre
Qui fabriquez toutes ces armes,
Qui construisez ces engins de mort
Et mettez au point ces terribles bombes.
Vous qui vous cachez derrière des murs,
Qui vous abritez derrière des bureaux,
Je veux que vous sachiez
Que je vois au travers de vos masques.

Vous qui n’avez jamais rien fait
A part vous consacrer à tout détruire
Vous jouez avec ma Terre
Comme si ce n’était qu’un jouet.
Vous armez ma main
Et puis disparaissez de ma vue
Pour vous mettre à l’abri
Quand les balles commencent à siffler.

Comme Judas autrefois
Vous mentez, vous trompez…
Vous voulez nous faire croire
Qu’une guerre mondiale peut se gagner
Mais je vois dans vos yeux
Et je lis dans vos pensées
Comme à travers les eaux sales
Qui s’écoulent des égouts.

Vous armez les gâchettes
Pour que les autres fassent feu
Et vous vous retirez pour observer
Le nombre des morts qui ne cesse de croître.
Vous vous calfeutrez dans vos palais
Alors que le sang de jeunes hommes
Quitte leurs corps
Et se mélange à la boue.

Vous avez semé la pire terreur
Qui puisse exister :
Celle de mettre des enfants au monde.
Pour refuser la vie à mon enfant
Qui n’est pas encore né et ne porte même pas de nom,
Vous n’êtes pas digne du sang
Qui coule dans vos veines.

En sais-je assez
Pour prendre ainsi la parole ?
Vous avez beau dire que je suis jeune
Vous avez beau dire que je manque d’expérience
Il reste cependant une chose dont je suis certain
En dépit de mon âge,
C’est que même Jésus
Ne pardonnerait jamais ce que vous faites.

Permettez-moi de vous poser une question
Votre argent suffira-t-il
Pour racheter votre pardon.
Le pensez-vous vraiment ?
Je crois que vous comprendrez
Quand sonnera l’heure de votre mort
Que tout le fric que vous avez amassé
N’arrivera pas à sauver votre âme.

Et je souhaite votre fin
Qu’elle soit proche.
Je suivrai votre cercueil
Dans la pâleur de l’après-midi
Et je serai là, quand on vous descendra
Dans votre caveau.
Et je me tiendrai au-dessus de votre tombe
Le temps d’être sûr
Que vous n’êtes plus de ce monde.


Paroles d'un Nobel de Littérature, hélas d'actualité à toute époque.
La guerre consubstantielle au genre humain ? Avec d'autant plus de probabilités qu'on concentre les individus. 7,5 milliards aujourd'hui, 10 Milliards bientôt ...

Tistou 01/04/2022 @ 14:58:25
Je sais que la terre est plate, de Raphaël
dans "Je sais que la terre est plate"

Je sais que la Terre est plate
Je sais les noms des nuages
Je sais qu'il n'y a pas de vie après la mort
Je ne suis pas si idiot
Je sais que je te connais d'avant,
Que le bateau arrive demain,
Que tout est déjà écrit quelque part
Même si on n' le savait pas

Je sais qu'un jour je ne me réveillerai pas
Je sais qu'on ne vieillira pas
Je l'ai vu dans ma Marlboro light
Les fumées prédisent l'avenir
Je sais qu'un jour nous serons invisibles
Je sais que je n'oublie pas
Je me réveille avec ton souffle
Mais cette vie dans cet état

Je sais que nous nous rencontrerons à nouveau
Dans cette vie ou dans une autre parallèle,
Retrouver la formule du rêve,
Tu me réveilles encore
Toute mince avec ton ventre rond,
Nous nous marierons
Quand les témoins seront partis
Et les étoiles dans la nuit
Je sais mon amour ce qui compte

Et je connais ta bouche
Et je connais ton âge

https://youtu.be/9pMqU5l1Zbo

Une vision toujours particulière que celle de Raphaël ...

Veneziano
avatar 03/04/2022 @ 16:57:48
Voici Un être idéal, de Véronique Sanson :

https://youtube.com/watch/…

Veneziano
avatar 03/04/2022 @ 16:58:40
Voici Un être idéal, de Véronique Sanson :

https://www.youtube.com/watch?v=PaBUozVpng8

Tistou 03/04/2022 @ 18:02:31
Demain nous ne serons plus jamais seuls, de Yves Simon
dans "Respirer, chanter"

Nous nous rencontrons autour des billards électriques
Autour des flippers, et des chromes des machines à café, des affiches de ciné.
Nous nous rencontrons sous les néons des nuits de la ville,
Dans les cafétérias, des bars, autour d'une bière française ou étrangère.

Demain nous ne serons plus jamais seuls,
Demain nous ne serons plus jamais seuls,
Demain nous ne serons plus jamais seuls,
Demain nous ne serons plus jamais seuls,

Nous nous rencontrons dans des transits, des quais de départ,
Dans des cabines de téléphone, des salles de drugstore, des aéroports.
Nous nous rencontrons sur des vieux bateaux espagnols,
Qui vont du port d'Algésiras en Méditerranée, vers l'Afrique et Tanger.

Demain nous ne serons plus jamais seuls,
Demain nous ne serons plus jamais seuls,
Demain nous ne serons plus jamais seuls,
Demain nous ne serons plus jamais seuls,

Nous nous rencontrons sur des sons, des fumées, des lumières,
Dans des galères de music-hall, sur des grands boulevards, ou des vieux hangars.
Nous nous rencontrons pour des mots, des idées, des chansons
Dans les ascenseurs de buildings, nous nous regardons et puis nous parlons

Demain nous ne serons plus jamais seuls,
Demain nous ne serons plus jamais seuls,
Demain nous ne serons plus jamais seuls,
Demain nous ne serons plus jamais seuls,
Demain nous ne serons plus jamais seuls,

https://youtu.be/TUdXgIJCpgo

"Drugstore", voilà un mot qui fleure bon la fin XXème siècle.

Veneziano
avatar 04/04/2022 @ 06:56:33
Voici Comment ça s'arrête, de Louis-Ronan Choisy :

https://www.youtube.com/watch?v=q1wgRGVTpOY

Tistou 11/04/2022 @ 16:18:28
Perce-neige, de Jean-Louis Murat
dans "Dolorès"

Ce jour, mon cœur se mit à saigner
Comme le lapin de garenne,
Qu'il vous fallut un jour égorger
Pour sacrifier à la haine.
Court le renard, court la fiancée,
Non, nous ne vivions pas un rêve.
Même si les frimas épargnent les blés,
Jamais ne cessera ma peine.
Notre troupeau devait donner du lait au goût
De réglisse et d'airelles.
Quand ce souvenir vient m'attrister,
Je pense à vous perce-neige.
Alors de la Godivelle à Compains,
On me jure que c'est sortilège.
Que si Belzébuth habite mes reins,
Je peux dire adieu à perce-neige.
Peine perdue pour aimer mon prochain,
Je ne suis plus que congère.
Mon âme triste s'étire au loin
Comme s'étire au loin la jachère.
Rien n'est important, j'écris des chansons
Comme on purgerait des vipères.
Au diable mes rêves de paysan,
Je ne veux plus que cesse la neige.
Si un jour béni qu'à dieu ne plaise
Devait voir cesser nos misères,
Votre assomption mon adorée
Nous aura plongés en enfer.

https://youtu.be/xDHzoKARPf8

Que dire ... ?

Tistou 16/04/2022 @ 15:10:13
On a rainy sunday afternoon, de Jacques Higelin
dans "Champagne pour tout le monde, caviar pour les autres"

Tu dors ?
Quel temps pourri
Enfin
Comme une image un peu floue
Une plage loin d'ici
Une algue qui s'enroule
Tes bras noués autour de mon cou
Comme une ombre sur ta joue
Le nuage de la jalousie
Comme ce parfum qui me saôule
Ton ivresse qui m'anéantit

On a rainy Sunday Afternoon
On a rainy Sunday Afternoon

L'oasis de ton île
Source au milieu du désert
Lumière dans la nuit
Tendre langueur fragile
Lueur d'amour en exil
Sous tes cils entr'ouverts
Le bruit du tonnerre qui roule
Et aussi et surtout
Le goût de tes lèvres sous la pluie

Rien qu'une image un peu floue
On a rainy Sunday Afternoon

https://youtu.be/G5HYw1_mEPQ

Ah ces dimanches après-midis sous la pluie ... Déjà même sans la pluie, un dimanche après-midi ...

Minoritaire

avatar 16/04/2022 @ 20:56:55

D'un dimanche après-midi à l'autre, celui de Dick Annegarn à Coutances

Un dimanche après-midi, à Coutances
Dans une chambre d'hôtel moyen, sans étoiles
Le soleil passait à travers des rideaux de voiles
Un soleil frais

Je me suis levé bien tard, ce matin
Trop tard pour le petit déjeuner
Je suis sorti, sans rien manger
Je me suis rangé derriére la queue de la boulangerie
La ville était toute habillée de dimanche et de soleil
Un soleil frais

Sur un banc d'un jardin public, je me suis recueilli
Avec un sablé et un pain raisin comme seule compagnie
Mais qu'est ce que je suis venu faire ici ?
Entre deux vacances
Un dimanche aprés-midi à Coutances

https://www.youtube.com/watch?v=je3MYlpuBAc

Tistou 19/04/2022 @ 14:34:20
Matrice, de Gérard Manset
dans "Matrice"

Les enfants du paradis
Sont les enfants sur terre
Alignés comme radis
Contre leur mère

Les enfants du paradis
Sont les enfants sur terre
Aux paupières arrondies
A l´iris délétère

L´iris délétère

Ils sont venus sur terre
Sans rien demander
Comme une pluie d´hiver
Sur une ville inondée

Est-ce pour nous aider
A supporter la peur du noir
Le tremblement de nos mémoires
Le choc de nos mâchoires?

Renvoyez-nous d´où on vient
D´où on est né d´où on se souvient
Des perles de tendresse
Des sanglots de l´ivresse

Renvoyez-nous d´où on vient
Sans le moindre mal vous le savez bien
Qu´on n´a pas vraiment grandi
Le sang nous frappe les tempes

Matrice tu m´as fait
Dans son lit défait
Matrice tu m´as fait
Mal... le mal est fait

Matrice

Renvoyez-nous d´où on vient
Par le même canal le même chemin
De l´éternelle douleur
De la vallée des pleurs

Renvoyez-nous pour notre bien
On n´en veut pas plus on demande rien
Que nager dans le grand liquide
Comme un têtard aux yeux vides

Matrice tu m´as fait
Dans un moule parfait
Matrice tu m´as fait
Mal... le mal est fait

Matrice

Matrice tout compte fait
Tu sais le monde est tout fait
Plus tu vas vers l´infini
Plus tu sais que c´est fini

Matrice tu m´as fait
Mal... le mal est fait
Plus tu vas vers l´infini
Plus tu sais que c´est fini

Matrice...
Matrice...
Matrice...
Matrice tu m´as...

https://youtu.be/NpNcYfaDQbM

Gérard Manset, fidèle à son incognito revendiqué, au point qu'une photo de lui relève de l'exception ...

Veneziano
avatar 01/05/2022 @ 08:38:40
Voici Le Premier jour (du reste de ta vie), d'Etienne Daho :

https://www.youtube.com/watch?v=AlwgC9yqNcw

Tistou 06/05/2022 @ 15:12:34
Ma petite footballeuse de Sherbrooke, de Mickey 3 d
dans "La grande évasion"

Avec son chignon sur sa tête
Et son petit short un peu serre
Ses chaussures blanches et ses chaussettes
Jusqu'aux genoux bien remontées
La petite footballeuse de Sherbrooke
Avait les jambes un peu musclées
Plus proches de celles de Ribeiry
Que celles d'Angelina Jolie

Mais moi j'avoue qu'elle me plaisait
Au stade de l'université
J'ai toujours préféré les filles
Avec un style bien démarqué
C'était pas la plus efficace
Et pas non plus la plus virile
Mais la qualité de ses passes
La distinguait de ses copines

Parfois sa tète se retournait
Un petit regard elle me lançait
Alors mon cœur s'accélérait
Et tout a coup je me voyais
Passer ma vie à ses cotés
De nos enfants je m'occupais
Pendant qu'elle allait s'entrainer
Des sucres lents je préparais

Et tous les dimanches, en famille
On s'en allait l'encourager
On mangeait des glaces aux myrtilles
Pendant qu'maman prenait son pied
Puis, mon téléphone a sonné
Et le campus j'ai du quitter
Mais dans les vestiaires j'ai filé
Et sur son casier j'ai marqué :

Ma petite footballeuse de Sherbrooke
J'ai pas le choix, je t'abandonne
Parfois on se dit au revoir
Bien avant de se dire bonjour
Il se peut qu'un jour je revienne
Pour essayer de te croiser
Mais je sais bien qu'c'est pas la peine
Et que j'te reverrai jamais"

Ma petite footballeuse de Sherbrooke
Je me souviens, je me souviens
Des arbres tout au long de la route
De ton pays, dans le matin
Ma petite footballeuse de Sherbrooke
Je me souviens, je me souviens
Et parfois mon cœur se déroute
Vers ton Québec un peu lointain
Vers ce Québec un peu trop loin

https://youtu.be/KK6Q4XKyuic

De la nostalgie comme est habitué à en distiller Mickey 3 d.

Tistou 10/05/2022 @ 14:53:04
Pourquoi, de Miossec
dans "Brûle"

Pourquoi les chansons parlent-elles toujours d'amour
C'est un sujet inabordable
Pourquoi se toucher rend-t-il sourd
A-t-on des preuves irréfutables
Pourquoi faire les courses au Carrefour
Me rend l'humanité infréquentable

Pourquoi les fruits tombent-ils toujours
Quand on ne secoue pas l'arbre
Pourquoi ceux qui t'ont déjà fait l'amour
Ne me paraissent pas si désirables
Pourquoi suis-je devenu si lourd
Regarde je m'enfonce dans le sable

Comme on ne pose jamais les bonnes questions
Pourquoi aurait-on un jour les bonnes réponses ?
Comme on ne pose jamais les bonnes questions
Pourquoi aurait-on un jour les bonnes réponses ?

Pourquoi les chansons parlent-elles toujours d'amour
C'est un sujet indécrottable
Pourquoi n'as-tu jamais crié au secours
Quand tu étais encore fréquentable
Pourquoi faut-il que je savoure
Tes larmes te rendent si désirable

Comme on ne pose jamais les bonnes questions
Pourquoi aurait-on un jour les bonnes réponses ?
Comme on ne pose jamais les bonnes questions
Pourquoi aurait-on un jour les bonnes réponses ?

Pourquoi faut-il que tu coures
Après des hommes si vulnérables
Pourquoi t'ai-je donc fait un jour la cour
Mon sens de l'humour est lamentable.

https://youtu.be/ZhzcliqFdsE

Comme on ne pose jamais les bonnes questions Et si c'était ça le problème ? Je veux dire le vrai problème ...

Début Précédente Page 190 de 190
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier