Contes et légendes inachevés, coffret (3 volumes) de John Ronald Reuel Tolkien

Contes et légendes inachevés, coffret (3 volumes) de John Ronald Reuel Tolkien
(Unfinished tales of Númenor and Middle-Earth)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par FightingIntellectual, le 11 mars 2005 (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 40 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (38 890ème position).
Visites : 6 004  (depuis Novembre 2007)

Middle Earth, un work-in-progress inachevé

Fans de Tolkien et curieux bonjour,

je viens de terminer la lecture des trois tomes des contes et légendes inachevées de Tolkien. Mise en garde ici, la lecture n'est pas facile. En fait je conseillerais de lire cette trilogie a la fin complètement de l'oeuvre de Tolkien. Pourquoi? Parce qu'elle fait référence a toutes les oeuvres de Tolkien, de manière référentielle et saccadée. De plus, Christopher Tolkien coupe souvent la narration pour exposer, comme un collage, les diverses annotations au texte faites par papa Tolkien. Les contes et légendes inachevés sont des bribes racontant souvent l'inexpliqué et le mythique de la terre du milieu.

Le premier tome raconte l'histoire de Tuor et de Turin, cousins qui ne se sont pourtant jamais rencontrés. L'un glorieux, l'autre au sombre destin, ils sont les mythes fondateurs de la terre du milieu.

Le deuxième tome nous emmène sur la légendaire Numénor , lieu de naissance de Galadriel, la fondation de sa lignée ainsi que ses plus importants rois. On y explique aussi l'arrivée des Numénoréens en terre du milieu pour batailler Morgoth.

Le troisième tome vient boucher les trous narratifs laissés dans le Seigneur des anneaux, de Isildur aux sombres cogitations de Denethor sur les palantiri, tout y est. On y raconte même l'histoire de l'amitié Gondor-Rohan.

Ces contes & légendes ne s'adressent pas à tout le monde, car il vaut mieux avoir tout lu avant. Ne faites pas comme moi (qui n'avait lu que Bilbo et la trilogie de l'anneau) . Ces histoires s'adressent aussi aux complétistes qui aiment savoir des trucs du genre qui était le voisin de la copine de classe de la nièce de Galadriel, ces contes comportent beaucoup de détails en apparence futile. La lecture des contes & légendes est très tortueuse, ponctuée d'interventions(pourtant pertinentes) de son fils Christopher.

Pour les inconditionnels de Tolkien et pour les complétistes qui doivent toujours tout lire des auteurs qu'ils aiment (Hey! C'est moi ça!)

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Contes et légendes inachevés, coffret (3 volumes) de John Ronald Reuel Tolkien
    de Tolkien, John Ronald Reuel
    Pocket
    ISBN : 9782266117791 ; 15,87 € ; 20/11/2003 ; 1 p. ; Poche
  • Contes & légendes inachevées [Texte imprimé], intégrale J. R. R. Tolkien introduction, commentaire et cartes établis par Christopher Tolkien traduit de l'anglais par Tina Jolas
    de Tolkien, John Ronald Reuel Tolkien, Christopher (Editeur scientifique) Jolas, Tina (Traducteur)
    Pocket / Presses pocket (Paris)
    ISBN : 9782266250207 ; 8,95 € ; 28/05/2014 ; 526 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le Livre du Maître

8 étoiles

Critique de Numanuma (Tours, Inscrit le 21 mars 2005, 49 ans) - 2 février 2016

On le sait, pour Tolkien, son œuvre majeure était le Silmarillion. Cependant, à la lecture de ces Contes et légendes inachevés, on ne peut que rester frustré devant la richesse du matériau qui s’étale devant nous.
En fait, si Le Seigneur des anneaux est la scène, les Contes et légendes inachevés sont les coulisses. Pour les rôlistes, on parlerait de livre du maître. Je m’explique. De nombreux jeux de rôles procèdent par division. D’un côté, le livre des joueurs, qui rassemble les informations essentielles sur les règles et l’univers du jeu. De l’autre, le livre du maître, qui regroupe toutes les informations nécessaires au meneur de jeu pour conduire à bien son scénario. Plus simplement, ce livre est interdit aux joueurs puisqu’il contient les trucs, astuces et autres espiègleries destinés à rendre le jeu intéressant. Et amusant pour le meneur de jeu dont le rôle est vital.
Ici, c’est la même chose. Le livre regorge d’informations sur d’éminents lieux et personnages croisés à la lecture des diverses œuvres de Tolkien. Numénor, Galadriel, le groupe de mages auxquels appartiennent Radagast, Gandalf et Sarouman, le Gondor… Le style de l’écriture varie en fonction du type de récit. Ainsi, les textes du Premier Age reprennent la forme du conte de fées qui donnent un aspect ancien à ces écrits supposés dater d’un temps très reculé. Le texte sur les Istari est plus explicatif, plus direct, comme une sorte de brouillon élaboré attendant sa mise en forme définitive.
Les notes sont regroupées en fin de texte, ce qui permet de se concentrer sur la lecture uniquement et de revenir ensuite sur une note en particulier. Néanmoins, il s’agit de là d’un travail de grande érudition dont l’intérêt peut être nul si l’on cherche simplement un moment de lecture agréable. Pour les autres, les fans, voire les fous furieux, c’est la grande partouze syntaxique, l’orgasme extra textuel et contextuel, l’éjac faciale de la toponymie, etc. …
Autre éléments important, ce recueil permet de comprendre l’immense travail d’écriture qui a guidé la plume de Peter Jackson. Il n’a pas seulement donné au Hobbit et au Seigneur des anneaux une cohérence qui n’était pas dans les plans de Tolkien, il a donné vie à une grande partie de son œuvre. On retrouve dans les films de nombreux éléments présents ici. Une fois à l’écran, ils s’inscrivent dans un grand schéma reliant des épisodes épars en une toile immense et parfaitement structurée. Dès lors que l’on accepte que des impasses existent par ailleurs (l’absence de Tom Bombadil, par exemple).
Le travail entrepris par Christopher Tolkien est donc remarquable car d’un ensemble de textes disparates et inachevés, il a réussi à tirer les éléments fondamentaux dans la compréhension globale de l’œuvre de son père. Certes, il est parfois intervenu sur les texte par des modifications de forme ou de fond mais avec le respect de l’intention et en se reposant sur une étude critique très sérieuse au préalable.
Enfin, ce foisonnement informatif rend le livre quasiment inépuisable, on y trouvera toujours une info manquée à la lecture précédente. On peut sûrement en dire autant de l’Histoire de la Terre du Milieu mais à un niveau tel de richesse (12 volumes, pas tous traduits en français) que toute comparaison est déraisonnable.
Évidemment, de par son titre, il faut s’attendre à une certaine frustration. J’ai eu du mal à entrer dans les contes du Premier Age mais une fois ce cap franchi, l’histoire en vint à se terminer brutalement, comme un « à suivre inattendu » d’autant plus frustrant qu’aucune fin n’est à espérer. Libre à chacun de se permettre d’imaginer la suite, ce qui pourrait donner un recueil intéressant, mais quand même, sans le Maître, pas de livre.

Contes et légendes inachevés

7 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 43 ans) - 25 septembre 2011

Tome 1 :
Ce livre contient deux histoires du Silmarillon développées plus en détails. La première et l'histoire de Huor, fils de Thuor qui rencontre le ''dieu'' de la mer. La deuxième histoire raconte la vie d'un homme dont la vie est toujours en train de sombrer de plus en plus profond.

J'ai adoré ces deux histoires. Ce ne sont pas les meilleures du silmarillon mais elles restent quand même excellentes. Je dois dire que j'ai préféré la seconde histoire.

La seule chose que je n'ai pas aimé c'est que la première ne se se termine pas. Christofer Tolkien, fils de l'auteur tente de nous donner son point de vue sur la fin selon les notes de son père mais ça reste quand même nébuleux.

Pour tous ceux qui adorent les livres de Tolkien, je vous le conseille. Cependant, il vaut mieux lire le Silmarillon avant.

Tome 2 :
Ce livre de JRR Tolkien prend place juste avant la période du Seigneur des Anneaux. C'est plus une annexe du seigneur des anneaux qu'un livre en tant que tel. Il n'y a qu'une seule histoire, celle de Tar-Aldarion, roi de Numenor. Le reste du livre consiste en une carte de Numenor, une liste des Rois de Numenor et un documentaire sur Celeborn et Galadriel.

Ce que j'adore le plus c'est que j'ai pu en apprendre plus sur Numenor et la lignée des rois dont est issu Aragorn. J'ai aussi aimé l'histoire de Galadriel. J'ai enfin pu en apprendre plus sur ce personnage qui m’intriguait tant.

Cependant, j'ai un peu moins aimé l'histoire de Tar-Aldarion et les annexes à la fin. Je suis pas un grand fervent de documentaire. Je préfère les histoires. Je n'ai pas aimé non plus ces annexes parce qu'elles sont écrites par Christopher Tolkien, le fils de JRR Tolkien.

Tome 3 :
Ce livre est le dernier d'une trilogie sur les récits jamais publiés de Tolkien. On y parle de Sauron, des Istaris (Mages) des cavaliers de Rohan et on voit d'un autre point de vue l'histoire enfantine de Bilbo le Hobbit.

J'ai bien aimé ce livre. J'ai aimé être renseigné sur les alentours du livre le seigneur des anneaux.

J'ai trouvé cependant qu"il y avait quelques bouts ennuyants.

Pour les fans de Tolkien

À lire à la toute fin si vous êtes encore curieux

5 étoiles

Critique de Phil-MM (, Inscrit(e) le 7 février 2008, - ans) - 10 février 2008

Les contes et légendes inachevés me font un peu penser au vidéo-clip Rock DJ de Robbie Williams où celui-ci se prend pour un strip-teaseur extrême, allant jusqu'à s'arracher sa peau, ses muscles et tout le reste pour ne laisser que les os à la fin de la chanson.

Les contes c'est un peu la même chose... c'est-à-dire que l'on offre au lecteur la possibilité de voir la charpente interne avec moult détails. Personnellement, je préfère l'oeuvre de Tolkien toute habillée (la trilogie et Bilbo) ou à nu (le Silmarillion) mais pas découpée en petits morceaux à fin d'analyse.

Je ne suis pas vraiment un amateur de détails, et je dois dire que là où le Silmarillion apporte une clé interprétative à l'oeuvre de Tolkien, les contes ne font que boucher des petits trous factuels, qui, somme toute, n'apportent rien d'autre que de combler la curiosité des plus affamés fans qui veulent absolument savoir la généalogie complète de Aragorn...

Donc, pour les fans les plus avides de Tolkien c'est très bien mais les autres lecteurs devraient passer leur chemin, car on dirait plus un cours de littérature sur Tolkien et sur la généalogie de ses personnages (avec toutes les notes du fils Tolkien) qu'un véritable roman!

Forums: Contes et légendes inachevés, coffret (3 volumes)

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Contes et légendes inachevés, coffret (3 volumes)".