On n'est jamais mieux soigné que par soi-même de Frédéric Saldmann

On n'est jamais mieux soigné que par soi-même de Frédéric Saldmann

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Santé et sport

Critiqué par CC.RIDER, le 20 juin 2024 (Inscrit le 31 octobre 2005, 66 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 237 

Mieux vaut prévenir que guérir

Est-il possible et souhaitable de devenir son propre médecin ? Peut-on pratiquer sur soi-même une sorte de médecine préventive permettant de maintenir une bonne santé quasi permanente, une vitalité hors pair et une sexualité gratifiante ? C’est ce que nous propose le docteur Saldmann dans ce livre. Après tout, dans la Chine millénaire ne payait-on pas le médecin pour qu’il maintienne le patient en bonne santé et cessait-on dès qu’il tombait malade ! Notre corps et notre esprit demandent à être bien entretenus. Tout comme n’importe quelle mécanique, n’importe quel véhicule, il s’agit d’en prendre soin, de bien l’entretenir, de lui donner le bon carburant, de l’employer à bon escient et de savoir interpréter ses signaux de détresse. Cela commence par le surpoids, bien difficile à vaincre avec des régimes tous basés sur la privation, la frustration, créant des effets de yoyo bien connus et finissant par aggraver la situation au lieu de l’améliorer. Sur ce point, l’auteur n’a pas la solution miracle. Il suggère juste de se conserver malgré tout un aliment-plaisir, comme une part de gâteau au chocolat mangée en début de repas, histoire de se couper l’appétit sans perdre son plaisir ! Il nous apprend également l’intérêt de la poignée de noix journalière qui peut relancer la libido défaillante, celui des bienfaits du jeune intermittent qu’il qualifie de « séquentiel » pour laisser un peu de répit au système digestif et bien d’autres choses.
« On n’est jamais mieux soigné que par soi-même » est un ouvrage de vulgarisation aux confins de l’essai et du guide pratique, sans les avantages et les inconvénients de l’un et de l’autre. Frédéric Saldman se base sur toutes sortes d’études récentes de médecine, diététique, sociologie ou psychologie dont il reconnaît lui-même qu’elles ne sont pas forcément à prendre au pied de la lettre, les cohortes testées étant souvent insuffisantes en nombre. Le lecteur ne trouvera pas de séries de menus conseillés, pas de méthode précise, chiffrée et adaptée, (cf Cohen ou Dukan) mais des pistes, déjà plus ou moins explorées ailleurs. Importance du régime alimentaire, de la sédentarité, du repos, du travail intellectuel, mais aussi des relations sociales et du maintien d’un bon moral. Il étaie son propos avec des études ou des expériences menées sur des coraux, des vers de terre, des rats et autres. Il cherche à comprendre comment il se fait que les gens arrivent à vivre si vieux dans les zones « bleues », en l’occurence en Sardaigne. Le lecteur trouvera aussi dans cet ouvrage une analyse des « Dix commandements » revus et corrigés à la lumière de la santé et remarquera ici ou là, en s’en amusant un peu, que les problèmes de sexualité ainsi que ceux des flatulences reviennent plus souvent qu’à leur tour. Intéressant, mais au titre de première approche du sujet seulement.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • On n'est jamais mieux soigné que par soi-même [Texte imprimé] Dr Frédéric Saldmann
    de Saldmann, Frédéric
    Pocket / Pocket. Évolution
    ISBN : 9782266312974 ; 8,60 € ; 07/01/2021 ; 432 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: On n'est jamais mieux soigné que par soi-même

Il n'y a pas encore de discussion autour de "On n'est jamais mieux soigné que par soi-même".