La colère et l'oubli: Les démocraties face au jihadisme européen de Hugo Micheron

La colère et l'oubli: Les démocraties face au jihadisme européen de Hugo Micheron

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Colen8, le 28 mars 2024 (Inscrite le 9 décembre 2014, 82 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 242 

L’hydre salafo-jihadiste européenne

Le salafisme se veut être une pratique de l’Islam dans sa pureté originelle… Proche du wahhabisme saoudien, inspiré par le Frère musulman égyptien Sayyib Qutb, financé par l’ensemble des pétromonarchies, soutenu entre autres par le Maroc il est résumé par le concept « allégeance et désaveu » pour lequel l’identité musulmane ne peut être que religieuse. Ainsi l’Islam doit prévaloir sur toute identité nationale et considérer les citoyens jugés « mécréants » comme des ennemis. Par conséquent le salafisme milite contre l’intégration des musulmans européens dans leurs pays respectifs, ne reconnait pas la légitimité des gouvernements élus ni leurs valeurs, censure la liberté d’expression et s’oppose à une quelconque participation électorale démocratique.
Les fausses certitudes, voire les dénis parmi les observateurs politiques ont masqué l’expansion du jihadisme apparu en Europe il y a plus de 30 ans. Ni la laïcité, ni la faillite de l’intégration des immigrés, pas davantage la pauvreté n’expliquent entièrement le phénomène, lequel a surtout été importé d’Afghanistan(1). Implanté dans un nombre réduit de zones, noyauté par d’habiles prédicateurs dans des filières peu visibles celui-ci s’est répandu en parallèle au Royaume-Uni, dans les pays scandinaves, les pays germanophones ou francophones. Il aura fallu le départ de 6000 ressortissants de huit pays de l’UE vers la Syrie et l’exécution de près de 150 attentats terroristes(2) depuis leur retour pour en prendre la mesure.
Ce cadre précis d’un docteur en sciences politiques reconstitue les vagues de flux et de reflux du salafo-jihadisme ouest-européen sur plusieurs décennies. Il éclaire les fils entrecroisés de sa toile globale sur la durée. Il montre l’unité et la permanence des actes terroristes commis, les parallèles de temporalité et la diversité des lieux visés par les jihadistes européens. Ces derniers après avoir suivi les exemples Al-Qaïda et EI/Daech tentent dorénavant de devenir autonomes en définissant leur propre voie. L’inquiétude des autorités est perceptible vis-à-vis des groupes revenant du Moyen Orient et de ceux ayant accompli leur peine de prison. Ni les uns ni les autres n’ont renoncé à leur projet d’imposer le califat universel partout où ils le peuvent.
(1) 1979-89, guerre URSS-Afghanistan, au cours de laquelle le jihadisme nourri par les dissidents des régimes autoritaires musulmans a pris son essor, et dont une partie des vétérans disséminés après le conflit sont simplement revenus faire prospérer leur idéologie en Europe
(2) 2012-2014, la guerre civile en Syrie a attiré ces milliers d’aspirants jihadistes dont les attentats ultérieurs ont fait 800 morts et près de 5000 blessés en Europe
Pour en savoir plus : https://sciencespo.fr/fr/actualites/…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La colère et l'oubli, les démocraties face au jihadisme européen
    de Micheron, Hugo
    Gallimard / Hors série connaissance
    ISBN : 9782072980725 ; 24,00 € ; 20/04/2023 ; 400 p. ; Paperback
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La colère et l'oubli: Les démocraties face au jihadisme européen

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La colère et l'oubli: Les démocraties face au jihadisme européen".