Transgression: Voyages du "camp du bien" vers "le camp du mal" de Pierre Cassen, Bernard Germain

Transgression: Voyages du "camp du bien" vers "le camp du mal" de Pierre Cassen, Bernard Germain

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par CHALOT, le 17 mars 2024 (Vaux le Pénil, Inscrit le 5 novembre 2009, 76 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 510 

Des itinéraires politiques originaux

Transgression
Voyage
livre de Pierre Cassen et de Bernard Germain
voyages du camp du « bien » vers le camp du « mal »
224 pages
éditions Synthèse
juin 2023


Chacun des deux auteurs, passés tous les deux de l'extrême gauche à l'extrême droite, explique, voire justifie ses choix.
Chaque auteur évoque son itinéraire, présente son évolution, l'argumente avant de traiter de questions politiques d'actualité.
Il y a peu de répétitions mais des compléments utiles.
Connaissant bien Pierre Cassen, puisque nous avons participé ensemble à la campagne pour l'interdiction du port de signes religieux visibles dans l'école avant de se retrouver à la direction de l'UFAL, j'ai suivi son évolution progressive et déterminante.
Il dénonce, à juste titre cette « gauche »qui s'est plongée avec délice dans le relativisme culturel et a conclu une alliance objective voire plus pour certains avec les islamistes !
IL oublie et je le regrette, de dire que la gauche laïque, anti communautariste existe et continue à combattre l'islamisme politique sans tomber dans le rejet des musulmans.
Il omet et c'est dommage de rappeler qu'en 2003, il fut l'un des initiateurs de l'appel des femmes musulmanes ou de culture musulmane qui nous demandaient de ne pas reculer car sinon elles seraient contraintes de porter le voile.
Pourquoi confondre la foi, la religion et l'islamisme politique ?
Il y a de nombreux musulmans qui respectent la République, défendent ses valeurs tout en continuant à vivre leur foi.
J'apprécie que Pierre Cassen reconnaisse l'apport historique de la gauche sur le terrain social et qu'il rappelle certains acquis sociaux qui proviennent de la lutte sociale et de la volonté politique de la gauche.
Je ne connaissais pas le deuxième auteur que je découvre ici dans la lecture attentive de ce livre, je tiens à lui préciser que beaucoup de militants trotskistes ne se sont pas tus face ou contre leur direction.
Ceci étant dit, le chapitre consacré à l'Union Européenne m'a particulièrement intéressé, surtout quand il nous montre que certains « pères » de l'Europe ont pactisé avec Pétain etque l'un d'entre eux, président de la Commission européenne de 1958 à 1967, Walter Hallstein, ancien nazi aurait été «  le personnage essentiel pour la rédaction des textes qui définissaient l'Europe que souhaitait construire Hitler » !?

Dans le cadre de ce livre de bibliographies croisées, les auteurs et notamment Bernard Germain s'en prennent à l'immigration.
Monsieur Germain dénonce la gauche , toute la gauche, il semble oublier que la gauche qui lie combat social et combat laïque se prononce pour une intégration républicaine des immigrés et pour le respect de la laïcité.
Je ne vais pas aller plus loin sur cette question car je m'exprime dans le cadre d'une chronique de lecture et non dans une réponse à un argumentaire.

Les deux auteurs s'insurgent parce qu'ils sont traités de racistes et de fascistes.
J'ai toujours refusé et je refuse de « galvauder » des caractérisations donc je ne leur donnerai pas cette « étiquette »
Il faut éviter dans un débat, tout amalgame et toute caricature, les deux auteurs dérivent dangereusement, ils passent du terrain laïque à une attaque contre une population. La laïcté c'est aussi la liberté de croire ou de ne pas croire, la liberté de conscience que l'on doit respecter.

Jean-François Chalot

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Transgression: Voyages du "camp du bien" vers "le camp du mal"

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Transgression: Voyages du "camp du bien" vers "le camp du mal"".