L'individu contre la société: Droits, identités et émancipation sociale de Raymond Debord

L'individu contre la société: Droits, identités et émancipation sociale de Raymond Debord

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par CHALOT, le 26 octobre 2023 (Vaux le Pénil, Inscrit le 5 novembre 2009, 76 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 140 

De la révolution au réformisme individualiste

L'individu contre la société
essai de Raymond Debord
éditions Critiques
186 pages
septembre 2023



L'auteur n'y va par quatre chemins, il met les pieds dans le plat et dresse un réquisitoire contre cette gauche dit moderne qui a tourné le dos aux fondamentaux de la lutte des classes.
Il ne faut pas s'étonner si l'abstentionnisme aux élections bat des records historiques dans les quartiers populaires.
La multiplication des demandes particulières installe des droits nombreux, divers, parfois contradictoires.
On arrive à voir s'exprimer des droits à la sexualité face à des droits à l'asexualité...On est loin des revendications sociales ou politiques fondamentales.
L'individualisme et le communautarisme à peine déguisé conduisent à la négation de fait de la lutte politique pour la transformation sociale.
Il ne faut pas s'étonner de constater que des libéraux non sociaux s'engouffrent dans cette voie sachant, eux, surfer sur cette vague qui ne leur fait pas prendre de risques.
Pendant ce temps là, le rassemblement national s'ancre dans les couches populaires, du jamais vu depuis longtemps, voire depuis toujours en France.
Quand des anarchistes de nature anti-mariages revendiquent le mariage pour tous, il y a matière à s'étonner et à s'inquiéter.
Des mouvements politiques de gauche changent de paradigme comme ceux qui prônent le revenu universel, c'est à dire le développement de l'assistanat alors que l'essentiel réside dans l'application du droit au travail. Comme l'a dit à l'auteur un jeune travailleur âgé d'une vingtaine d'années mobilisé « pour exiger une plus juste rémunération de son travail » : « parce qu'on est pas des assistés » !?
La gauche n'est pas le parti des assistés, seuls Fabien Roussel et François Ruffin « semblent avoir pris en compte la nouvelle donne mise en relief par le mouvement des Gilets jaunes. »
L'auteur entre dans le vif d'un débat qu'il faudrait approfondir et mener jusqu'au bout : ceux qui veulent que le programme du Conseil National de la Résistance soit enfin appliqué ne veulent pas que soit supprimé le RSA, ils estiment que le droit au travail doit être effectif et rémunéré correctement.
Ne faut-il pas placer « au centre le droit à l'emploi et l'arrêt des attaques contre les travailleurs modestes. »
Transformer les luttes sociales en un ensemble de droits particularistes, c'est enfermer les luttes et les dévoyer dans les structures de l’État capitaliste !
Ce livre de réflexions et d'analyses est une invitation à poursuivre le débat et à revenir sur les chemins plus classiques permettant d'entraîner tous ceux qui sont désespérés et qui se sentent les oubliés !

Jean-François Chalot

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'individu contre la société: Droits, identités et émancipation sociale

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'individu contre la société: Droits, identités et émancipation sociale".