Corto Maltese - La Reine de Babylone de Martin Quenehen (Scénario), Bastien Vivès (Dessin)

Corto Maltese - La Reine de Babylone de Martin Quenehen (Scénario), Bastien Vivès (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Hervé28, le 21 octobre 2023 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 55 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (22 993ème position).
Visites : 1 275 

un second album de reprise réussi par Vives et Quenehen

Je suis, loin de là, un spécialiste de Corto Maltese, ne possédant que 3 albums signés Hugo Pratt, pourtant je m'étais précipité, non sur la reprise de Juan Díaz Canalès et Rubén Pellejero , mais sur celle de Bastien Vivès et Martin Quenehen en 2021. Et j'avais adoré.
Je suis de nouveau au rendez-vous avec "la reine de Babylone" signé du même duo d'auteurs. Je trouve que le dessin de Vivès s'inscrit toujours autant dans celui de Pratt, sans pour autant le copier. Bastien Vivès conserve son style propre dans un univers qui n'est pas le sien.
Par contre, j'ai trouvé que cela allait un peu vite dans l'intrigue, avec pas mal de scènes d'actions et de nombreuses cases muettes. Il manque peut-être un soupçon de poésie ou de quiétude pour que l'album soit parfait. On retrouve la patte de Quenehen dans cette nouvelle aventure avec un périple à travers l'Europe, des actes de piraterie , une dose de CIA et un trésor.
Malgré l'épaisseur de l'album (180 pages), j'ai savouré cette aventure de Corto Maltese ,dans l'édition de luxe, qui il faut l'avouer en dépit de son prix assez élevé, est superbe.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Femmes, trafics et voyages

9 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 46 ans) - 20 février 2024

Corto Maltese se retrouve à Venise en mode dilettante, jusqu'à ce qu'il doive déjouer un trafic entre gangs serbes et bosniaques. Il apprend qu'il doit se mettre au service d'une certaine Sémiramis, reine de Babylone, qu'il doit peu ou prou sauver. Ce ne sera pas la seule personne, ni la seule femme à qui notre pirate aventurier viendra en aide. Pour cela, il se dirige vers les Balkans et la Turquie notamment.
Cet album épais contient assez peu de dialogues, beaucoup de belles images, toutes en noir et blanc, le protagoniste passant ouvertement pour le bellâtre canaille. Une narration trépidante et un dessin léché servent cette aventure haletante.

Forums: Corto Maltese - La Reine de Babylone

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Corto Maltese - La Reine de Babylone".