Jylland t1: Magnulv le Bon de Bruno de Roover (Scénario), Przemyslaw Klosin (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Kostog, le 6 avril 2022 (Inscrit le 31 juillet 2018, 52 ans)
La note : 4 étoiles
Visites : 1 530 

Sten le sournois

Revenu dans son pays après une campagne de pillage, Sten, le fils du roi, apprend que son père s'est converti au christianisme et, par ce fait, comme il est de coutume alors, son royaume de Jylland (le terme fait, bien sûr, penser au Jutland, soit la péninsule formant la partie continentale du Danemark, puisque Jutland se dit Jylland en danois, mais rien dans la BD n'indique une location géographique précise) par la même occasion.

Le temps des Vikings serait donc révolu. Sten, désappointé par la confiscation du butin conquis, et par une nouvelle politique axée sur la paix, fait mine de respecter la volonté de son père. Mais, alors que la communauté se prépare à assister au baptême de son frère aîné, fidèle continuateur de la nouvelle politique, il entreprend en catimini de saper la décision paternelle.

La période des raids vikings et de la conversion au christianisme choisie par Bruno de Roover a été maintes fois abordée ces dernières années. On ne peut pas dire que le scénario surprenne par un angle nouveau ou s'illustre par une compréhension plus fine que les traitements habituels concernant cette période.

Sten, le personnage principal, est violent, manipulateur et sans scrupule. Individualiste, il lui manque une perspective que soulignent tous les récits et les dits (sagas) composés à cette période, c'est le fait qu'un homme sans alliances que celle-ci soit familiale ou liée à un compagnonnage guerrier, n'est rien. On sourit également en feuilletant la première planche de l'idée du héros d'accumuler un trésor. Présente dans le mythe (le fameux trésor des Nibelungen), elle ne correspond à aucune réalité sociale de cette époque. Au contraire, comme l'ont fait remarquer les spécialistes de la civilisation nordique ou germanique, ce qui caractérise un roi ou n'importe quel chef d'une bande de guerriers, c'est sa capacité à distribuer les richesses pour être entouré d'hommes liges qui se battront à ses côtés et augmenteront sa puissance. Bref, si le scénario se lit sans déplaisir, son auteur Bruno de Roover ne montre pas qu'il a saisi l'esprit de l'époque.

Le dessin de Przemyslaw Klosin de type réaliste est correct, mais malheureusement sans grande originalité. Au total, une bande dessinée qui sans faute majeure aura du mal à convaincre les lecteurs les plus exigeants en terme de graphisme ou d'élaboration scénaristique.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Jylland t1: Magnulv le Bon

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Jylland t1: Magnulv le Bon".