Anna qui chante de Sonia Paoloni, Eloïse Rey (Dessin)

Catégorie(s) : Enfants => 7-9 ans

Critiqué par Shelton, le 18 décembre 2021 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 65 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 212 

Beau, fort, bien écrit...

Ce très beau conte (certains diront sans hésiter, féministe, mais je me contenterai d’affirmer profondément humain !) n’est certainement ni classique, ni ordinaire, ni la énième reprise d’un grand classique…

Tout commence avec un roi dictateur qui n’a rien de charmant. Il opprime son pays, exploite les habitants comme c’est difficilement imaginable et supportable… Il est tout simplement odieux !

Dans son château, il semblerait qu’il n’y ait qu’une seule présence féminine, une certaine princesse Judith qui est triste, mélancolique, seule… Que faire pour lui rendre le sourire ? Lui trouver des amis ! Mais la stratégie ne semble pas très efficace…

Alors, une jeune fille de neuf ans, une certaine Anna qui a la particularité de chanter va venir faire vaciller le château et ses habitants, les certitudes sont abandonnées, la tristesse va probablement partir… Mais pourquoi diantre une jeune fille pourrait-elle sauver ce château, ce pays cette princesse Judith ?

Il faut dire que le royaume vivait sur un terrible mensonge, à cause d’un personnage criminel et infréquentable, le roi ! Car (bon je vais tout vous dire ou presque car si vous me lisez c’est que ce livre pourrait bien être destiné à vos enfants, petits-enfants, neveux et autres enfants de vos connaissances… Donc, le suspense, vous saurez bien le garder !), ce roi avait tout simplement volé « sa » Judith, il avait kidnappé des amies destinées à Judith et il ne faisait que faire régner la terreur dans son royaume…

Cette fille, Anna, va renverser la situation en chantant démontrant ainsi que la femme peut être plus forte qu’un homme, même s’il s’agit d’un roi ; illustrant que l’art peut triompher de la force brute ; enfin, affirmant que le chant n’est pas celui d’une Cendrillon de Walt Disney qui passe le balai mais bien d’une révolutionnaire qui vient terrasser le mal pour libérer la population d’un royaume… Autre élément non négligeable, cette Anna n’arrive pas en sauveuse du monde pour prendre le pouvoir mais bien pour réveiller les énergies, libérer ses sœurs femmes, pour redonner de la vie au royaume…

L’autrice du conte joue sur le registre du conte pour enfant, celui qui permet de tout dire en avançant quelque peu masqué et c’est la force de Sonia Paoloni dans cette histoire : chanter une grande révolution en donnant l’apparence de parler aux enfants innocents… Du coup, oui, ce conte est profondément contemporain, moderne, féministe et révolutionnaire ! Les dessins d’Éloïse Rey sont totalement adaptés à la situation et permettent au lecteur de quitter un strict monde de la jeunesse pour un univers définitivement destiné à tous les lecteurs, à toutes les lectrices…

Un livre donc à lire et offrir…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Anna qui chante

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Anna qui chante".