Un roi sans divertissement (BD) de Jean Dufaux (Scénario), Jacques Terpant (Dessin)

Un roi sans divertissement (BD) de Jean Dufaux (Scénario), Jacques Terpant (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Vince92, le 15 novembre 2021 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 45 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 874 

Adapter Giono

C’est la fin d’un cycle pour les deux auteurs, Dufaux au scénario et Terpant au dessin. Après trois albums créés ensemble, ce Roi sans divertissement sera la dernière adaptation du récit d’un auteur du panthéon littéraire national. Après Céline (Le chien de Dieu), La Varende (Nez-de-cuir), c’est donc Giono dont l’histoire se retrouve dans le trait de Jacques Terpant, magnifique dessinateur qui a déjà à son crédit les adaptations très réussies de deux romans de Jean Raspail (Sept cavaliers…et Le Royaume de Borée).
Une fois encore, je ne peux que saluer la qualité des dessins qui font de ce livre une franche réussite : l’ambiance notamment est excellemment retranscrite : paysages, costumes, attitude des personnages permettent au lecteur de facilement se projeter dans la campagne du Vercors du milieu du XIXe. siècle. Cette région est un personnage à part entière de l’album et l’on devine que le dessinateur a pris un immense plaisir à illustrer cet album.
Le récit lui-même est assez particulier, le roman de Giono prenant pour arrière-plan l’un de ces faits divers qui se sont transformés en légendes avec le temps et se transmettaient le soir à la veillée, comme le mythique cas de la bête de Gévaudan par exemple. C’est d’ailleurs et immanquablement à cette légende que l’on pense en lisant l’album… des individus disparaissent, un gendarme, Langlois, le personnage central du roman organise la traque du ou des responsables, finit par démasquer le coupable, expédie la justice, s’éloigne, revient en capitaine de louveterie, prend femme… tout ceci est assez étrange, une part de fantastique mêlée de psychologie hante ce récit. Qui est Langlois ? Que cherche-t-il dans ces contrées reculées ? Qui est M.V ? quels étaient ses motivations ? et ce loup qui ravage la contrée… ne présente-t-il pas de troublantes similitudes avec le tueur en série au point qu’il se laisse prendre par Langlois comme ce dernier. Mais au final, on n'est sûr de rien, ni de la troublante personnalité de Langlois, ni des événements qui émaillent cette histoire. Giono-Dufaux laissent le lecteur avec la plupart de ses questions (et c’est tant mieux…).

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Un roi sans divertissement (BD)

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un roi sans divertissement (BD)".