Le capitalisme, sans rival de Branko Milanovic

Le capitalisme, sans rival de Branko Milanovic
(Capitalism, Alone. The Future of the System That Rules the World)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Colen8, le 8 novembre 2020 (Inscrite le 9 décembre 2014, 81 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 172 

Ploutocratie, la suite

Sans rival, le capitalisme à de rares exceptions près, mais non sans variantes comme l’explique si bien cet ancien économiste en chef à la Banque Mondiale, références, chiffres et graphiques à l’appui et comme le résume la préface. Le capitalisme classique de la première révolution industrielle a cédé la place durant les Trente Glorieuses en Occident à une forme social-démocratique ouvrant l’ère des transferts sociaux de l’Etat-Providence.
La mondialisation du tournant des années 1980 dans les démocraties occidentales lui a substitué un capitalisme dit méritocratique-libéral fondé sur la contraction des dépenses publiques, tandis que la Chine sous l’impulsion de Deng Xiaoping – et dans son sillage celle d’autres dictatures asiatiques – faisait le choix d’un capitalisme politique notablement plus efficace au vu de la croissance tout en restant étroitement soumis au contrôle de l’Etat.
Il n’y aurait pas d’alternative assène Branko Milanovic en dépit des tensions subsistant au sein de chaque système, de la relative concurrence entre eux et ce malgré l’amoralité de l’un comme de l’autre consistant à laisser se creuser les inégalités mondiales. Appartenir à la classe des nantis d’un pays développé offre les meilleures chances de perpétuer le modèle en place. Déjà y naître reste un privilège tout au long de la vie.
Quel avenir est donc offert aux habitants des pays pauvres ? L’alternative collective pour eux est de parvenir à rejoindre le mouvement aussi vite que possible. Pour les individus assez jeunes, un peu éduqués et audacieux elle est de franchir les barrières toujours plus hautes opposées à leur mobilité. Ces derniers sont prêts à risquer une immigration dangereuse et clandestine afin d’aider leurs familles et gagner une vie meilleure pour leurs enfants.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le capitalisme, sans rival

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le capitalisme, sans rival".