Cadre totalitaire et fonctionnement narcissique. Effets psychiques collectifs et individuels du pouvoir d'état communiste est-européen de Radu Clit

Cadre totalitaire et fonctionnement narcissique. Effets psychiques collectifs et individuels du pouvoir d'état communiste est-européen de Radu Clit

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Psychologie

Critiqué par Anonyme11, le 19 août 2020 (Inscrit(e) le 18 août 2020, - ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 668 

Totalitarisme et narcissisme !

Radu Clit, Roumain d’origine, nous présente à travers son expérience personnelle du communisme et en tant que psychanalyste, une étude psychologique et sociologique du totalitarisme en rapport avec le phénomène narcissique.

Dans le système totalitaire, la surveillance de la population est cruciale, car, outre ses rôles de contrôle et d’endoctrinement, son objectif essentiel est de traquer le moindre « suspect », susceptible d’être un ennemi du régime.
En effet, dans le totalitarisme, il est fascinant de constater que les innocents « ennemis » (prisonniers politiques), sont considérés comme plus dangereux aux yeux du régime, que les délinquants (prisonniers de droit commun).

Même si les objectifs totalitaires du nazisme (génocide de race) et du communisme (génocide de classe) sont différents, les moyens inhumains utilisés pour atteindre le but IDEOLOGIQUE (comme « vérité absolue » et « scientifique »), sont similaires :
– Embrigadement de la jeunesse (Komsomols communistes et Jeunesses hitlériennes) ;
– Systèmes de fichage, de surveillance, perquisitions et interrogatoires jours et nuits sur dénonciations et endoctrinement idéologique de toute la population, mensonges et propagandes, censures de la presse, interdictions du droit d’expression et d’opinion ;
– Etat parti unique ;
– Grandes « purges » : terrorisme de masse lors de la Grande Terreur Stalinienne de 1937-1938, et lors de la Nuit des longs couteaux d’Hitler de 1934 ;
– Pacte Germano-Soviétique de 1939, et massacre par Staline des officiers Polonais à Katyn ;
– Police politique secrète (Tcheka, GPU, NKVD, puis KGB en URSS, et Gestapo en Allemagne nazie) ;
– Terreur de masse (famines, guerres civiles, fusillades… en URSS et camps d’extermination nazis) ;
– Arrestations arbitraires et exécutions sommaires ;
– Centres de torture et de mise à mort ;
– Camps de concentration nazis et Goulag Soviétique : morts de faim, de froid, de maladie, d’épuisement, fusillés…

Il règne dans ces régimes totalitaires, une volonté de domination et d’uniformisation de toute la société. Pour mettre en oeuvre et animer « l’idéologie », « l’utopie », on se rend compte que le contrôle et la répression permanente, les camps de concentration, et les exterminations individuelles et de masse, sont intrinsèquement intégrés aux terrifiants processus totalitaires.

Comme le nazisme correspond à tout jamais dans nos mémoires, à l’horreur universelle de la SHOAH ou l’HOLOCAUSTE (extermination des Juifs) ; le communisme, lui, conserve la spécificité du caractère systématique et monstrueux de la répression et de l’extermination par la GUERRE CIVILE, DE SA PROPRE POPULATION : « le peuple ancien », « les ennemis de classe » ; afin de créer « le peuple nouveau » exempt de toutes « souillures bourgeoises capitalistes » !

En résumé, Communisme et Nazisme : deux ignobles régimes d’épuration (génocides de classe et de race), dans une surenchère antidémocratique à travers une course à l’inhumanité !

Message de la modération : Editeur à contrat abusif

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Cadre totalitaire et fonctionnement narcissique. effets psychologiques coll
    de Clit, Radu
    l'Harmattan
    ISBN : 9782747513487 ; 25,40 € ; 01/11/2003 ; 312 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Cadre totalitaire et fonctionnement narcissique. Effets psychiques collectifs et individuels du pouvoir d'état communiste est-européen

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cadre totalitaire et fonctionnement narcissique. Effets psychiques collectifs et individuels du pouvoir d'état communiste est-européen".