L'empereur de l'espace de Edmond Hamilton

L'empereur de l'espace de Edmond Hamilton
(Captain Future and the Space Emperor)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Fanou03, le 31 mars 2020 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 47 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (52 130ème position).
Visites : 2 128 

Capitain Flam: les origines

De Edmond Hamilton j’avais lu il y a quelques années déjà un des opus de son cycle du « Loup des Etoiles » dont j’avais un gardé un excellent souvenir. Et voilà que je découvre que c’est ce même Edmond Hamilton qui a créé la figure d’un héros qui a marqué une partie des années 1980 chez les enfants d’alors j’ai nommé le Capitaine Flam (Capitaine Futur dans le roman original)  ! Les Éditions Belial ont commencé à publier en 2017, pour la première fois en langue française, les aventures originelles du Capitaine Futur et de ses comparses, ce qui me permet de découvrir le premier volume de la série, l’Empereur de l’Espace.

Le roman a été écrit en 1940, autant dire qu’il est dans son jus, très « vintage ». Cela en fait tout le prix et une majeure partie de son charme. Ceux qui n’ont pas connu l’adaptation des années 1980 ne seront sans doute pas bouleversés par l'originalité du synopsis. Les autres retrouveront avec un plaisir gourmand la trame du dessin animé : un être malveillant qui se fait appeler l’Empereur de l’Espace a semé les germes d’une épidémie dans les colonies humaines de Jupiter. Les terriens atteints se transforment en australopithèques terrifiants, comme touchés par une rétrogradation évolutive. L’Empereur de l’Espace semble vouloir semer la désolation et la terreur pour s’emparer de Jupiter et plus encore. Le président du gouvernement de la Terre, dont la police spatiale a échoué à mettre fin aux agissements du Méchant, n’a plus qu’une solution : faire appel au Capitaine Futur, toujours prêt à sauver l’univers des plus terribles menaces !

La lecture du roman révèle le remarquable travail d’adaptation que les studios japonais TOEI avaient réalisé en 1980 sur l’adaptation en dessin animé : l’esprit de la série, les situations, les personnages (y compris une partie des noms) sont conservés avec une grande fidélité tout en modernisant une partie du contexte. On y retrouve par exemple les chamailleries entre Otho (Mala dans le dessin animé) et Crag.

On est dans un roman d’action populaire, donc il ne faut pas s’attendre à tellement de fioriture ni de nuance dans l’analyse psychologique des personnages. Le Capitaine Futur est une sorte de super-héros (« Curt Newton possédait des réflexes physiques comme mentaux, plus aiguisés que ceux de n’importe qui ou presque dans le système solaire »), accompagnés d’une équipe de super-forts : ils ne restent donc tous pas très longtemps en péril. La douce amie Johann, quoique faisant partie de la police de l’espace, fait surtout office de belle potiche blonde, il faut bien le dire, que sauve le beau Capitaine Futur.

Edmond Hamilton a néanmoins pour lui d’avoir un beau coup de crayon pour mettre en scène les ambiances (les descriptions de la faune et de la flore de Jupiter, fort poétiques, valent le détour) et sait parfaitement rythmer son récit avec le suspense qui va bien. Sur la science, très présente dans le livre (le capitaine Futur et Simon Wright, le « Cerveau », sont des ingénieurs de talent), il porte un regard critique : elle ne doit pas être détournée à de mauvaises fins (par l’Empereur de l’Espace, qui s’est emparés des secrets perdus des ancêtres des Joviens, le peuple autochtone de Jupiter). Enfin il dépeint la colonisation de Jupiter par les terriens en demi-teinte, montrant des colons méprisant les Joviens et mus par l’appât de gain.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Capitaine Futur
  • L'empereur de l'espace

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Science-fiction vintage.

5 étoiles

Critique de Sotelo (Sèvres, Inscrit le 25 mars 2013, 39 ans) - 14 octobre 2022

Cette série de romans, dont "L'Empereur de l'espace" est le premier volume, est surtout connue grâce à son excellente adaptation animée, renommée "Capitaine Flam". Nous sommes en présence d'une science-fiction "pulp" typique des années 40, avec tout ce que ça implique de charme vintage, de naïveté et de simplicité narrative. Mais nous somme tout de même ici face au haut du panier du genre, grâce à une écriture simple mais plutôt jolie, une intrigue plutôt bien troussée et des personnages plus qu'attachants. Pas indispensable mais tout de même distrayant.

Pulp

5 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 62 ans) - 16 octobre 2021

Tout le monde connaît le capitaine Flam mais son origine américaine est moins bien connue puisque c’est Edmond Hamilton qui créa ce héros dans les années 40 sous le nom du capitaine Futur. Élevé sur la Lune par un couple de scientifiques talentueux, il verra son destin bouleversé quand ses parents seront assassinés. Il deviendra alors une sorte de justicier du système solaire aidé dans sa mission par un robot puissant, un androïde espion et un cerveau exceptionnel enfermé dans un bocal de sérum. Oui ! nous sommes bien dans une autre époque et on mesure à quel point la SF a évolué depuis. L’empereur de l’espace nous emmène sur Jupiter à la poursuite d’un méchant mégalomane qui transforme les humains en primates. Tout cela a affreusement vieilli et selon le goût de chacun on appréciera le côté vintage ou on trouvera un peu ridicule ce héros d’un autre âge. Pour ma part j’ai été plutôt amusé de découvrir le vrai visage de ce personnage.

Forums: L'empereur de l'espace

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'empereur de l'espace".