Les Rois-dragons (Tome 1) - Le Palais adamantin de Stephen Deas

Les Rois-dragons (Tome 1) - Le Palais adamantin de Stephen Deas
(The Adamantine palace)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Goupilpm, le 31 août 2018 (La Baronnie, Inscrit le 23 juin 2017, 65 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 2 416 

Trop classique, trop simple, un peu brouillon

Dans une société médiéviste où règnent des rois-dragons cette histoire de fait se révèle tout ce qu'il y a de plus classique dans le genre. Les royaumes sont petits, les dirigeants nombreux et leur puissance est basée sur le nombre de dragons dont ils disposent.

Après avoir assisté, dans le prologue, à l'assassinat d'une des reines par le prince Jehal qui vise sous de sombres desseins à assurer une place primordiale dans la hiérarchie et devenir dans le futur plus éloigné l'un des Orateurs.

La reine Shezira qui espère devenir la prochaine Oratrice avance savamment ses pions et cherche à s'assurer des alliances, marie l'une de ses filles au prince Jehal. Les dragons étant le meilleur moyen de s'assurer des alliances elle lui destine un dragon blanc immaculé. Mais suite à une attaque inconnue sur le convoi la dragonne parvient à s'échapper et à prendre sa liberté en retrouvant tous ses moyens psychiques.

Le récit alterne entre les intrigues de cour et les faits de la dragonne qui n'étant plus sous emprise veut se venger de l'asservissement de sa race. Une histoire très simple au demeurant, peut-être un peu trop simple ! Une histoire proche de celles de Robin Hobb dans le registre.

Dans ce roman l'histoire prend largement le pas sur les bases : l'univers n'est pas assez développé, le côté médiéviste reste tout ce qu'il y a de plus sommaire, quant aux personnages s'ils se révèlent complexes dans leurs manigances le côté psychologique du quotidien manque quelque peu de relief.

L'écriture dans l'ensemble est plutôt sympathique mais les fins de chapitres sont trop accrocheuses. On a l'impression que l'auteur force mécaniquement le lecteur à poursuivre sa lecture et à la longue cette manière de procéder finit par devenir agaçante. L'auteur fait régulièrement des intermèdes sur la manière d'élever des dragons : c'est certes intéressant mais ça casse le rythme de l'intrigue et heureusement que celle-ci est très simple pour ne pas dire simpliste.

On est clairement dans un tome introductif basé uniquement sur les querelles intestines et sur les règlements de compte personnels. L'histoire manque un peu de profondeur : on ne sait rien des royaumes, de leurs interactions, de la vie de la population,... et ne devrait plaire qu'aux lecteurs passionnés par les dragons. Une fantasy simple, trop classique plutôt destinée aux adolescents et aux novices du genre.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le palais Adamantin [Texte imprimé], roman Stephen Deas traduit de l'anglais par Florence Dolisi
    de Deas, Stephen Dolisi, Florence (Traducteur)
    Pygmalion / Pygmalion fantasy
    ISBN : 9782756402321 ; EUR 3,49 ; 11/10/2017 ; 356 p. ; Format Kindle
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les rois-dragons
  • Les Rois-dragons (Tome 1) - Le Palais adamantin

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les Rois-dragons (Tome 1) - Le Palais adamantin

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Rois-dragons (Tome 1) - Le Palais adamantin".