Chinaman, tome 1 : La Montagne d'or de Serge Le Tendre (Scénario), Olivier Taduc (Dessin)

Chinaman, tome 1 : La Montagne d'or de Serge Le Tendre (Scénario), Olivier Taduc (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Cernunos, le 20 février 2001 (Bruxelles, Inscrit le 15 novembre 2000, 51 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (22 969ème position).
Visites : 4 966  (depuis Novembre 2007)

I'm poor lonesome Chinese.

Je suis pas un grand fan de westerns, mes références s’arrêtent au Spaghetti et au grand Clint.
Bon d’accord, j’avoue, je possède la collection complète de Lucky Luke. Mais ici, la comparaison s'arrête là (oui je sais, c'est une tournure à moi).
Les Chinois ne sont pas tous blanchisseurs ou poseurs de rails, non madame. Chinaman est un justicier, un vrai, mais sans les ailes blanches, ou alors un peu grises. La série nous met directement dans l’ambiance et pose la toile de fond scénaristique dans laquelle évoluera le héros. Car celui-ci a des sentiments, faisant fi des stéréotypes abondant dans ce type de bd où l’invincibilité et l'impassibilité sont de mise.

Le dessin colle à l'histoire. Les mouvements d’arts martiaux sont très réalistes et évitent l'écueil du style « ciné de Hong Kong » (pour les connaisseurs).
On sent la recherche historique et géographique à travers les albums, du grand art ! Voilà, vous connaissez mes sentiments sur le sujet et pourtant Chinaman m’a enthousiasmé dès le premier opus. Une fois le pas franchi, pas de retour en arrière !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Chinaman.
  • Chinaman, tome 1 : La Montagne d'or

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Western et arts martiaux

9 étoiles

Critique de Ketchupy (Bourges, Inscrit le 29 avril 2006, 44 ans) - 3 février 2008

Je partage tout à fait les (bonnes) impressions de Cernunos. Les dessins, aux couleurs vives, sont agréables à regarder. L’action est bien présente et l’originalité tient notamment dans le fait que les aventures de Chinaman sont agrémentées de combats d’arts martiaux.
Ce premier album constitue véritablement l’épisode pilote de la série puisqu’une ultime révélation va bouleverser le destin de Chen (prénom original de Chinaman) et le lancer dans une course solitaire narrée dans les albums suivants. Il me tarde donc de dévorer le reste de la série !

Forums: Chinaman, tome 1 : La Montagne d'or

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Chinaman, tome 1 : La Montagne d'or".