Dune, la genèse, tome 1 : La guerre des machines de Kevin J. Anderson, Brian Herbert

Dune, la genèse, tome 1 : La guerre des machines de Kevin J. Anderson, Brian Herbert
( Dune, the Butlerian jihad)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Duncan, le 24 février 2004 (Liège, Inscrit le 21 février 2004, 41 ans)
La note : 1 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (38 878ème position).
Visites : 6 024  (depuis Novembre 2007)

Un chemin de croix plus qu'une croisade...

Que dire ?

Que je regrette qu'il n'y ait pas la possibilité de mettre "zéro étoile" à un livre ?

Que ce bouquin est à Dune de Frank Herbert ce que " Mon curé chez les nudistes " est à " 2001, l'odyssée de l'espace " ?

Que ce bouquin est une honte et que Frank doit tellement se retourner dans sa tombe qu'en plaçant une dynamo sur celle-ci on pourrait alimenter Bruxelles en électricité pour les 20000 prochaines années ?

Que je n'ai pas aimé du tout ?

Oui, je pourrais dire cela...

Ce livre qui est la suite du "Butlerian Jihad" présente la naissance de l'univers tel que présenté dans Dune à savoir la grande rebellion des humains contre les machines pensantes... Fort bien, me direz-vous...

Et moi je vous répond, fort nul ! Déjà, les précédentes préquelles m'avaient passablement ennuyées ( cfr. "La maison atréides" sur ce site ) mais là ça tourne au cauchemar d'insipidité !

Le traitement est ultra-classique: les machines n'ont pas de sentiments et sont trop rationnelles... et c'est cela qui va les perdre: elles ne savent s'adapter aux changements... Mon Dieu, que c'est original !

Au niveau de la forme: ces bouquins sont hollywoodiens dans le pire sens du terme: on devine tout 50 pages avant que cela ne se passe... Sauf que ce que l'on imagine est souvent mieux que ce qui est écrit...

Et là où ça fait vraiment mal, c'est lorsque l'on compare ( inévitablement ) avec le Dune original, le seul, l'unique... Ca fait même très mal !

Bref... à moins d'être le fan qui veut absolument "tout" avoir lu et vu sur le sujet ( ce qui est hélas mon cas ! que ne dois-je subir pour assouvir ma passion ! ), n'achetez pas ce livre...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Dune, la genèse

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Retour aux origines

8 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 46 ans) - 24 novembre 2016

Le monde des humains s'apprête à porter la guerre dans le monde des machines. Des héros émergeront, des noms resteront pour la postérité : ceux des maisons Harkonnen et Atréides.

Il y a une certaine nostalgie à se replonger dans cet univers lorsqu'on a lu le cycle originel de Dune il y a une vingtaine d'années. Et il est tentant de comparer. L’œuvre de Herbert-père m'a semblé plus aboutie et profonde. Plus difficile aussi, voire indigeste dans les tomes les plus mystiques. En tout cas elle m'a laissé des impressions encore vives aujourd'hui (mais le film de David Lynch y a aussi sa part).

Herbert-fils offre une genèse plus accessible et divertissante. Ce qui peut sembler aussi bien une qualité qu'un défaut. Elle a le mérite toutefois de prolonger l'aventure en donnant corps à des événements évoqués par son père. Si les puristes peuvent être heurtés, le béotien que je suis y a trouvé son compte.

Le jugement dernier !

9 étoiles

Critique de Pakstones (saubens, Inscrit le 2 septembre 2010, 56 ans) - 9 février 2015

Voici le premier volet de la plus grande saga S.F. de tous les temps : Dune.

La genèse de Dune écrit par le fils de Frank Herbert, se déroule 10 000 ans avant le mythe Dune.

Nous découvrons un univers en plein apocalypse, le chaos qui règne entre les machines pensantes, les cymeks et les êtres humains au bord de l'extermination.

C'est la guerre à grande échelle car l'enjeu est la conquête des planètes majeures habitées, les mondes de la ligue et la domination par Omnius, un super ordinateur "suresprit" qui contrôle les machines pensantes.

Les civilisations humaines subissent l'esclavage, seul quelques rebelles luttent pour leur survie.

La ligue des nobles en quête de liberté contre les mondes synchronisés.

Roman à la fois géo-politique, tacticien, ésotérique, shakespearien et bourré d’adrénaline.

Chapitres courts et lecture haletante, rythmé comme un grand film d'action.

Les personnages sont bien détaillés, l'histoire bien construite, le dénouement excitant.

Tout parait réel dans ces mondes fantastiques tellement que ça sonne vrai.

On a très vite envie de lire la suite sachant que le meilleur reste à venir.

650 pages d'imagination débordante, de trahisons, de retournements de situations, de morts cruelles inattendues, de héros jusqu'au jugement dernier ....

Allez, une petite bouffée d'épices et je reprends mon voyage !!!!

La guerre des machines

9 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 43 ans) - 25 septembre 2011

La guerre des Machine se passe 10 000 ans avant le premier livre de la série originale de Dune. L'être humain est sur le bord de l'extermination par les machines pensantes. Les humains sont sous la domination de Omnius, un superordinateur qui a ravi le pouvoir au Cymek, des machines au cerveau d'Humain. La seule opposition face à cette domination est la ligue des Nobles, les ancêtres des seigneurs des grandes maisons dans la série originale de Dune. Quoi qu'il en soit il n'y a qu'une seule issue, l'extermination des machines pensantes ou celle des machines. Ce sera le début de qu'on appellera 10 000 ans plus tard le Jihad butlérien.

J'ai adoré ce livre car il par d'une nouvelle perspective complètement. Tout ce qu'on connait dans la série de Frank Herbert n'existe pas. Les grandes maisons sont sur le point d'exister, le Bene Geserit, les Suk, les Frémen et les mentats n'existent pas encore. J'adore voir l'évolution de tout ça. Frank Herbert avait parlé assez vaguement du Jihad Butlérien dans ses livres. On en savait juste assez pour savoir que c'était une guerre des humains contre les machines pensantes. De plus, ça fait différent de voir un Harkkonen être du côté des bons. J'aime bien aussi le style de Brian Herbert et de Kevin J Anderson. Il se détache vraiment de celui de Frank. Un peu moins philosophique et plus d'action. Ce sont donc les auteurs parfaits pour décrire une guerre. Cependant, Frank Herbert reste vraiment le maître de cet univers.

Pour ce qui est du négatif, la seule chose que je peux dire c'est que j'ai trouvé l'introduction un peu trop longue

pour aficionados uniquement

8 étoiles

Critique de Pendragon (Liernu, Inscrit le 26 janvier 2001, 52 ans) - 14 août 2009

Quelques notes référentielles d’abord parce qu’on pourrait s’y perdre : Frank Herbert a écrit le cycle de Dune il y a de cela quelques décennies, un chef-d’oeuvre parmi les chef-d’oeuvres, un must, une référence absolue, un monstre hyperboréen qui fut (et est encore) le livre de chevet incontestable des fans de S-F.

A sa mort, il laissa une œuvre inachevée et des quantités de notes… qu’en aurait-il fait, nous ne le saurons malheureusement jamais… par contre, on sait ce que son fils, Brian Herbert, avec l’aide de Kevin J. Anderson, en a fait : il y a les tomes de « Dune, la Genèse » : La Guerre des Machines, Le Jihad Butlérien et La Bataille de Corrin qui expliquent la guerre entre les humains et les machines. Il y a ensuite le cycle « Avant Dune » : La Maison des Atréides, La Maison Harkonnen et La Maison Corrino qui expliquent les liens entre les sus-dites Maisons. Puis vient Dune d’Herbert père, puis revient le cycle « Après Dune » du fils : Les Chasseurs de Dune et Le Triomphe de Dune…

Sans même parler des « hors cycle », il va sans dire que le fils a trouvé un filon en or et qu’il n’est pas près de le lâcher. Et s’il est sans conteste qu’il n’a pas le talent de son père (Duncan appréciera), on ne peut lui nier la plume facile au vu des milliers de pages déjà écrites !

Bref, tout ça pour dire ce qui a déjà été dit dix fois dans les autres critiques (les miennes ont juste plus d’étoiles que celles de Duncan, mais c’est juste parce que je suis plus nostalgique que lui) : non, ce n’est pas de la grande littérature, non ce n’est pas forcément bien écrit, oui, c’est plein de trucs et de ficelles, oui, c’est du resucé, non, votre vie ne sera pas changée à la lecture de ces tomes, non, ne les achetez pas… mais OUI, définitivement oui, lisez-les si vous êtes fan intemporel du monde de Dune… c’est tellement gai de rester dans cet Univers… existe-t-il plus grande et plus belle expérience que de chevaucher Shai-Hulud !? Pas pour moi !!!

Ah oui tiens, et le résumé du livre !? Bah, les humains continuent à se battre contre les machines, les méchants qui en profitent pour s’enrichir et prendre du pouvoir sont toujours là, mais le bien finira par triompher, même s’il fera quelques victimes collatérales…

Je suis d'accord mais...

2 étoiles

Critique de Mgoulet25 (Leysin, Inscrite le 3 janvier 2005, 47 ans) - 3 janvier 2005

Effectivement, ce livre a tout, en substance, pour etre un "remake hollywoodien" du Dune que je connais... Trop peu détaillé, des références qui ne tiennent pas la route (quand on connait bien l'original) mais surtout un style qui se veut "herbertien"... et qui ne l'est pas...

Je dois quand meme reconnaitre à Herbert fils le dévouement et la passion dans laquelle il essaie de rendre hommage à l'oeuvre de son père...

J'attends avec impatience la suite et fin de la "maison des méres" (d'après, parait-il, les notes originales de Frank Herbert) pour pouvoir enfin me faire une opinion sur le cycle de dune en lui-meme...

Je suis fan, ce livre a changé ma vie, mes opinions et je dois reconnaitre avoir tout acheté, moi aussi, dans le seul souci de satisfaire ma passion...

Mais pour les néophythes, les "puceaux" de Dune... Ce n'est pas ce que je recommande...

Forums: Dune, la genèse, tome 1 : La guerre des machines

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Dune, la genèse, tome 1 : La guerre des machines".