Les scorpions du désert, Tome 5 : Le chemin de fièvre de Pierre Wazem

Les scorpions du désert, Tome 5 : Le chemin de fièvre de Pierre Wazem

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Vince92, le 19 septembre 2015 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 45 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 2 439 

Baroud en Dancalie

A la suite d'Hugo Pratt, terrible responsabilité s'il en est, Pierre Vazem choisit de refaire vivre les fameux Scorpions du Désert, le LRDG et ses épigones, la Force Gedeon en charge de chasser les Italiens de la Somalie.
Vase reprend l'histoire de Pratt ou elle s'était arrêtée, avec les mêmes personnages et le même décor. Le Major Koinski, le héros de la série ne joue pas un rôle prépondérant dans l'album, voyageant en train pour rallier des partisans au fin fond du pays des Afars, il est pris de fièvres et en vient dans ses délires à échanger des propos doux-amers avec un scorpion qui le met en garde contre les aléas de son destin.
Le centre de l'histoire est constitué par le périple du Lieutenant de la Motte et de son équipage constitué de trois guerrières Danikil, d'un Juif enrôlé dans les Chemises Noires et d'un Indochinois égaré afin de rejoindre Koinski et l'assister dans sa mission. En chemin il font la funeste rencontre d'un italo-portugais qui dans la plus pure tradition des renégats cherche à tirer profit du conflit.
On sent que Vazem a cherché à retrouver l'esprit prattien, les monologues philosophiques, les cases méditatives, quelques actions d'éclat, un dessin assez simple , des décors minimalistes pour se concentrer sur la psychologie des personnages qui, dans un contexte assez particulier naviguent entre raison et folie tout le temps.
Cependant, si l'intention est louable, l'auteur ne parvient pas entièrement à construire un récit vraiment intéressant, il y a beaucoup de longueurs, des scènes qui s'étirent sur des pages sans que cela apporte beaucoup à l'ensemble. On a donc un récit un peu décousu, un peu lâche sans trop de corps... une histoire assez banale finalement. La série de toute façon est selon moi bien en deçà de Corto Maltese en général... la monotonie des situations et des paysages (Afrique de l'Est) jouant sans doute pour beaucoup.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les Scorpions du désert.

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les scorpions du désert, Tome 5 : Le chemin de fièvre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les scorpions du désert, Tome 5 : Le chemin de fièvre".