Rose Valland, l'espionne du musée du Jeu de Paume de Emmanuelle Polack, Emmanuel Cerisier (Dessin)

Rose Valland, l'espionne du musée du Jeu de Paume de Emmanuelle Polack, Emmanuel Cerisier (Dessin)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire , Enfants => 10-12 ans , Enfants => 12-15 ans

Critiqué par JulesRomans, le 24 mai 2014 (Nantes, Inscrit le 29 juillet 2012, 64 ans)
La note : 10 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 804 

Ainsi Valland 40 et la Rose fleurit en 44

Rosa Antonia Valland (dite Rose Valland), née le 1er novembre 1898 à Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs (dans le département de l'Isère) et morte le 18 septembre 1980 à Ris-Orangis, est une historienne d'art résistante qui participa à la fois à la protection des tableaux mais aussi à leur recherche après-guerre en Allemagne. Un livre lui a été consacré sous la plume de Corinne Bouchoux et une BD aux Éditions Dupuis en 2009. En matière de littérature de jeunesse l’historienne de l’art Emmanuelle Polack , avec des illustrations d’Emmanuel Cerisier offre ici un ouvrage remarquable.

Ce titre "Rose Valland" est en phase avec l’actualité puisque la BD "Clair-obscur" de Kathryn Immonen (Scénario)et Stuart Immonen (Dessin) vient d’être (mal) traduite, que le film "Monuments Men" est sorti (Cate Blanchett y tient le rôle de Rose Valland) et que Cornelius Gurlitt est mort, en léguant au Musée des Beaux-arts de Berne, à Munich à l'âge de 81 ans le fils d’un marchand d’art Hildebrand Gurlitt qui avait profité de la spoliation d'œuvres d’art sous le troisième Reich.

Dans cet album il n’apparaît pas mais par contre est mis en évidence le rôle de Bruno Lohse un historien d’art ; à la mort de ce dernier on découvrit des œuvres dans un coffre-fort à son nom d’une banque zurichoise. Le récit évoque à la fois la vie de l’héroïne, l’évacuation progressive de l’essentiel des œuvres du Louvre dès la déclaration de guerre et le rôle de plaque tournante que joue le musée du Jeu de paume (où Rose Valland est attachée de conservation) dans la confiscation des collections particulières appartenant à des juifs. Hermann Goering se rendra vingt fois au musée du Jeu de paume entre 1940 et 1944.

Pendant toute l’Occupation, à la barbe des Allemands, elle garde trace de la provenance et de la destination des œuvres, en utilisant tous les moyens possibles. Elle permet aussi dans les derniers jours de la présence nazie à Paris, elle évite que rempli de trésors artistiques un train arrive en Allemagne. Le graphisme est proche de la dimension la plus réaliste. Une page documentaire, avant le récit, montre le trajet effectué par "la Joconde" durant la Guerre, le Sud-Ouest, le Loir-et-Cher et la Mayenne l’accueillirent. Il s'agit d'un album du type du Père Castor, et non pas d'une BD; l'illustration occupe une large place, généralement les deux tiers de la double-page.

L’éditeur Gulf Stram propose 15 panneaux avec des images tirées du livre, cette exposition temporaire est louée 200 euros la première semaine et 100 euros la semaine supplémentaire. Pour se tenir au courant de tout ce qui se fait autour de Rose Valland, on se connectera à http://www.rosevalland.com/index140129.htm.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Rose Valland, l'espionne du musée du Jeu de Paume [Texte imprimé] Emmanuelle Polack illustrations d'Emmanuel Cerisier préface de Marie-Paule Arnauld avant-propos d'Isabelle Rivé-Doré
    de Polack, Emmanuelle Cerisier, Emmanuel (Illustrateur)
    Gulf Stream éd. / L'Histoire en images (Saint-Herblain)
    ISBN : 9782354880460 ; 59,10 € ; 22/10/2009 ; 93 p. ; Album
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Rose Valland, l'espionne du musée du Jeu de Paume