Rouge comme la neige de Christian de Metter

Rouge comme la neige de Christian de Metter

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Hervé28, le 4 mai 2014 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 53 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 640ème position).
Visites : 2 849 

Un grand Western

Avec "Rouge comme la neige" , Christian de Metter nous offre un véritable polar digne des meilleurs auteurs du genre, sur fond d'histoire indienne (avec l'évocation de la bataille de Wounded Knee). En situant l'action en hiver 1896, dans le Colorado, le dessinateur de Metter, cette fois ci, se permet le luxe de livrer aux amateurs de Western un ouvrage magnifique. Entre le crayonné (surtout pour les flash-back) et le dessin, les planches sont d'une beauté incroyable. On ressent à la fois la magie des grands espaces et le désespoir de Mme Mackinley, partie à la recherche de sa fille Abby, enlevée dans de mystérieuses circonstances.
Mais ce qui fait la force de cette histoire, ce sont les rebondissements riches et nombreux qui font de ce one shot un ouvrage remarquable.
En outre, cette histoire est fort bien construite avec un scénario parfaitement huilé: la dernière partie "6 ans plus tôt" renvoie aux premières pages de l'album (page 11, notamment, avec l'apparition d'un personnage qui pourrait paraitre insignifiant)

Enfin, le titre choisi "Rouge comme la neige" reflète parfaitement l'ambiance de l'album aux planches monochromes, sauf lorsque le sang coule (où le rouge ressort des planches).

Un excellent album qui mérite d'être lu mais aussi relu tant l'album est riche sur de nombreux points. A noter, que cet ouvrage est présenté sur 110 pages, dans un grand format, et sur un papier de qualité.
Bref du bel ouvrage.
Avec "Shutter Island", Christian de Metter signe là son meilleur album, à mon avis.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Magnifique, indiscutablement !

10 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 66 ans) - 22 juin 2014

Je suis toujours très dubitatif devant l’emploi excessif de qualificatifs dithyrambiques, surtout quand il s’agit de parler d’une œuvre, d’une bande dessinée en particulier. En effet, il y a un aspect relatif, subjectif dans l’appréciation d’une œuvre qui me raconte une histoire avec du texte et du dessin. D’ailleurs, le dessin peut plaire ou pas, le thème accrocher ou pas, les personnages attirer ou pas… Bref, comment rester objectif au moment de vous dire que cette bande dessinée est exceptionnelle. Car, je le crois bien, nous sommes en face d’un album d’une qualité incroyable et comme cela a déjà été dit par de nombreux critiques, il s’agit, peut-être, de la meilleure bande dessinée de Christian De Metter…

Christian De Metter… Oui, le nom vous dit quelque chose… Vous remettez… Christian De Metter est l’auteur complet – texte, dessin et couleurs – de l’adaptation du roman Shutter Island. C’est indiscutablement la bédé qui l’a rendu connu et visible du grand public. Pour les lecteurs plus assidus de bandes dessinées, il est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages de qualité : Emma, Le Sang des Valentines, L’œil était dans la tombe…

Personnellement, je trouve que l’on est en face d’un auteur d’un grand talent toujours soucieux de trouver ou d’inventer des histoires avec des personnages profonds, solides, extrêmes par certains côtés. Il est méticuleux dans son dessin, précis dans ses scénarios, perfectionniste dans son découpage, efficace avec sa narration graphique. Il s’agit probablement d’un des meilleurs auteurs de bandes dessinées contemporains. Chaque bande dessinée qu’il produit est pour moi source d’étonnement, objet de fascination, source de plaisir… Et la dernière, Rouge comme la neige n’échappe pas à cette règle, j’en frémis encore…

Tout d’abord, on doit dire, même s’il faudrait limiter la portée des mots, qu’il s’agit d’un western. Je sais bien que ce genre fait fuir quelques lecteurs, mais il s’agit bien d’un western. Nous sommes en 1896, dans le Colorado et on va juger un homme, Buck Mac Fly. Il a commis l’impardonnable, des enlèvements d’enfants. Pour une fois, il va y avoir un jugement mais on sent bien qu’une partie de la population serait bien passé directement à la pendaison… On est dans un western, quand même…

Une femme, la veuve Mac Kinley, vient en ville assister à ce procès. Ce dangereux gangster est peut-être celui qui lui a ravi sa fille… Peut-être qu’il sait où elle est, si elle vit encore, si elle a été enterrée quelque part… Les éléments essentiels pour une grande épopée sont réunis et nous allons partir à la recherche de cette fille et comme à chaque fois dans ce type d’aventure chaque personnage ou presque ira à la recherche de son passé, un passé qui réservera de nombreuses surprises aux lecteurs…

Le graphisme de Christian De Metter dans cette bande dessinée est extraordinaire, c’est du grand art et je dois vous avouer prendre encore le temps de le feuilleter ce Rouge comme la neige, juste pour plonger dans les case dessinée, comme s’il s’agissait de tableaux géants invitant à la découverte du grand ouest, nature hostile et violente, comme si chaque dessin immergeait le lecteur dans le drame antique pur, comme si De Metter relevait le défi d’être plus profondément humain que Sophocle et Euripide réunis… Oui, cet album est une tragédie grecque, un western, une bande dessinée, une histoire profondément humaine. C’est l’aboutissement, pas ultime j’espère, du travail d’un auteur au talent unique qui m’enchante profondément et qui j’espère saura aussi vous séduire !

Forums: Rouge comme la neige

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rouge comme la neige".