Les Héritiers, Tome 1 : Les Outrepasseurs de Cindy Van Wilder

Les Héritiers, Tome 1 : Les Outrepasseurs de Cindy Van Wilder

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par CC.RIDER, le 12 janvier 2014 (Inscrit le 31 octobre 2005, 64 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (39 324ème position).
Visites : 2 617 

Pandemonium

A Londres, Peter, un adolescent passionné de football, est attaqué un soir de neige par deux molosses très inquiétants. Sauvé in extremis par un renard qui se révèle être Mum, sa propre mère, il découvre que sa destinée est marquée par de grands pans d'ombre qu'il va lui falloir explorer. Sa mère l'introduit à Lion House, la résidence d'un certain Monseigneur, également appelé « Noble » qui semble être le chef des « Outrepasseurs », une sorte de confrérie ou société secrète un peu étrange. Avec une dizaine d'autres jeunes, il va se retrouver plongé dans une piscine occupée par des créatures mi-femmes mi-murènes qui vont l'attirer au fond et le faire intégrer une autre dimension, celle de Maupertuis, un village proche de Montfort l'Amaury où se déroula au Moyen-Age une tragédie dont les conséquences terribles se perpétuent jusqu'à nos jours...
« Les Outrepasseurs », premier tome d'une saga qui doit en comporter trois à publier en 2014 et 2015, relève d'un genre appelé « Fantaisie » dont le grand initiateur fut un certain Tolkien, auteur du célébrissime « Seigneur des Anneaux ». Mais si l'univers de Cindy Van Wilder, est d'une noirceur et d'une cruauté voisine du monde du grand maître, il est surtout fortement influencé par « Twilight » voire « Harry Potter » et également très marqué par celui des Contes les plus noirs des frères Grimm. C'est une sorte de pandémonium de chimères, loups-garous et autres monstres diaboliques d'apparence animale ou féérique. Mais attention, pas n'importe laquelle. Nous sommes aux antipodes des gentilles fées de Walt Disney. Ici, point de fée Clochette, point de créatures angéliques et bienveillantes, mais des fés (sans e) au masculin, aussi cruels que démoniaques. Rien que de vilaines entités toujours enclines à faire le mal, à détruire, torturer, humilier, tuer... Sans être particulièrement originale, l'intrigue bien menée, tient la route. La lecture, un peu longuette et laborieuse au départ, donne l'impression d'un texte tirant un peu à la ligne, sans doute est-ce dû au format « saga », un peu trop souvent pratiqué par le monde de l'édition toujours à la recherche du meilleur rendement commercial possible. Nul doute qu'une fois accroché par ce genre de « teaser », le lecteur curieux et surtout l'adolescente friande de ce genre de littérature n'ait envie de s'abonner à la série. Entre autres interrogations sur les valeurs véhiculées par ce genre d'ouvrage, le lecteur se demande ce que viennent faire deux personnages historiques comme Bertrand du Guesclin et Simon de Montfort dans cette histoire totalement imaginaire si ce n'est, une fois de plus, pour donner une image caricaturale du Moyen-Age.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

J'ai beaucoup aimé ce savant mélange de Fantasy contemporaine et Médiévale.

8 étoiles

Critique de Prose-Cafe (, Inscrit le 30 décembre 2014, 48 ans) - 30 décembre 2014

Cette Article a été écrit, à l'origine, dans le cadre d'un échange inter blog sur le blog de CrazyProf

Voilà ! Pour tout vous dire, le quatrième de couverture ne vous apporte vraiment pas grand-chose (comme souvent >:-/).

Il s’agit d’un savant mélange entre Fantasy Contemporaire et Fantasy Médiévale.

Oui ! Peter échappe à un attentat, il fait aussi la connaissance des Outrepasseurs qui lui révèlent leurs secrets. Mais c’est aussi apprendre comment cette société secrète s’est créée au tout début du 13ème siècle après les plongées successives de Peter dans une piscine aux propriétés étonnantes.

C’est une façon originale et tout en douceur de nous raconter comment les Fés (non ! non ! il n’y a pas de faute) ont créé les Garous. J’avais donc affaire à un scénario original.

J’ai beaucoup aimé le travail de l’auteure quant aux psychologies de Peter bien sûr mais aussi des personnages du 13ème siècle. J’ai pu vivre avec tous ces personnages leurs émotions et leurs sentiments.

C’est d’ailleurs ce qui marque cet ouvrage, la psychologie des personnages. Ce livre n’est pas dans l’action ni les descriptions. Evidement il y en a, mais peu. Cela ne pose pas de réel problème puisque nous sommes en France, dans le village proche de chez vous !

Par contre, arrivé à la dernière page, j’ai oublié l’attentat sans en connaître les raisons et je ne sais toujours pas ce qu’est un Outrepasseur.

Vous l’aurez compris, j’ai dévoré ce livre et je pense que je vais me rendre chez mon dealer pour avoir le tome 2.

Forums: Les Héritiers, Tome 1 : Les Outrepasseurs

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Héritiers, Tome 1 : Les Outrepasseurs".