Kharkov 1942: The Wehrmacht strikes back de Robert Forczyk, Howard Gerrard (Dessin)

Kharkov 1942: The Wehrmacht strikes back de Robert Forczyk, Howard Gerrard (Dessin)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Vince92, le 18 juillet 2015 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 45 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 973 

La Wermacht contre-attaque

En anglais.

Après l'échec de l'Opération Typhon visant à finalement prendre Moscou à la fin de l'année 1941, la Wehrmacht partout sur le front de l'Est se prépare en ce printemps 1942 a faire un nouveau bond en avant en ce Printemps 1942. Les routes boueuses du Printemps ne permettent pas encore de lâcher les panzers dans les steppes ukrainiennes mais dès que l'été surviendra, Hitler a bien l'intention d'engager ses troupes à la conquête du bassin du Donets et du Caucase, pour faire s'écrouler ce qui reste de l'économie soviétique.

De l'autre côté, les premières mesures d'exception (notamment le déménagement des industries derrière l'Oural) et l'aide des alliés occidentaux via le prêt-bail commencent à faire leur effets, les réserves de troupes s'accumulent et les succès de l'hiver et du début de l'année font que Staline a confiance en lui et veut absolument déclencher des offensives pour reprendre les pans de la Rodina perdu l'an dernier, même si la prudence commanderait de temporiser.

C'est dans ce contexte que les troupes soviétique s'élancent en Ukraine contre les troupes de la 6ème armée de Paulus à partir de leurs positions afin de l'encercler mi-mai 1942. Bientôt, les Corps de Tanks enfoncent les fines lignes de Landsër étirées le long du front. La Wehrmacht plie mais ne rompt pas, en s'appuyant sur des villages fortifiés le long de la ligne, elle permet de ralentir considérablement la progression soviétique qui n'inclut d'ailleurs pas assez de chars pour exploiter les premiers succès.

Pendant ce temps, au sud du saillant de Barvenkovo, le général von Kleist a rassemblé une force blindée et bientôt coupe les unités de pointe soviétique de leur ravitaillement. L'incompétence de Timochenko, le commandant du Front du Sud-Ouest à la manoeuvre fait le reste: au lieu de rappeler ses unités de pointe afin de faire face à la menace d'encerclement qui se développe, celui-ci s'enferre dans ses ordres de progression vers l'Ouest. Bientôt la base du saillant est coupée, et pendant 3 jours, la Wehrmacht "nettoie" la poche à coup d'aviation et de stukas. Les soviétiques ont perdu presque 300 000 hommes et une grande quantité de matériel. Autant de forces qui ne pourront s'opposer au déclenchement de l'Opération Blau, la poussée finale vers le Caucase et Stalingrad.

Relativement méconnue, cette campagne est admirablement résumée dans ce fascicule Osprey Campaign par le spécialiste maison du Front de l'Est, R.Forczyk. Avec force de détails, cartes, plan, illustrations toujours pertinemment choisies, le lecteur comprend les enjeux, la situation et le développement de l'affrontement, chose non aisée parfois, tant les combats sur ce front sont confus et impliquent autant d'hommes et de matériels. Encore un très bon livre donc: décidément, ils sont forts chez Osprey!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Kharkov 1942: The Wehrmacht strikes back

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Kharkov 1942: The Wehrmacht strikes back".