Powers, tome 1 de Brian Michael Bendis (Scénario), Michael Avon Oeming (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Jean Loup, le 13 février 2003 (Vaulx en Velin, Inscrit le 8 novembre 2001, 50 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 4 651  (depuis Novembre 2007)

Flics au milieu des héros costumés

Christian Walker est inspecteur à la brigade criminelle. Grand, baraqué, efficace, on fait appel à lui dans les situations critiques, parfois à la demande des malfrats eux-mêmes car notre homme a su se forger une solide réputation. Mais Walker est inspecteur dans un monde où les héros en costume évoluent au beau milieu de la masse des humains. Et c'est à propos d'un meurtre peu banal que Walker et sa nouvelle équipière débutante, Deena Pilgrim, doivent mener l'enquête : Retro Girl, l'idole de la population, a été assassinée.
Pour éclaircir le mystère de sa mort, les deux flics vont devoir mener des interrogatoires dans le monde des super-héros et super-vilains, pas forcément très coopératifs... Et quel obscur secret Walker cherche-t-il à dissimuler aux yeux de Deena ? Conter les aventures d'humains dans un monde de super-héros est une idée simple mais lumineuse. Bendis n'est pas précurseur en la matière puisque le formidable "Marvels" revisitait déjà l'univers des super-héros à travers l'oeil d'un photographe tout ce qu'il y a de normal. Mais "Powers" dynamise avec intelligence ce postulat initial car c'est comme acteur, et non comme simple spectateur, que l'inspecteur Walker participe à l'existence des surhommes. Très bonne idée, donc, et joliment mise en oeuvre. Brian Michael Bendis, auteur de "Ultimate Spiderman", "Torso", "Rising Stars" ou "Sam and Twitch", a d'ores et déjà conquis ses lettres de noblesse comme scénariste. Son sens aigu du dialogue et de la mise en page, qui culmine dans "Torso", est aussi remarquable dans "Powers". Les phylactères reliés à travers une planche entière portent désormais sa griffe, et ce n'est qu'une des innovations de ce créateur surdoué. Les scènes du récit s'enchaînent avec force et évidence, et on dévore les 144 pages comme s'il n'y en avait que 44 ("déjà fini ?!"). Bendis sait s'entourer de dessinateurs aptes à mettre en image ses visions scénaristiques. Oeming le fait ici avec brio, par un trait clair et stylé qu'on a peu l'habitude de contempler dans l'univers des comics. Le graphisme est des plus agréables, très rond et gracieux, et saura séduire des publics d'âge différent. Parce qu'il adopte le point de vue d'humains au milieu de personnages en costume, "Powers" peut constituer une bonne introduction à l'univers des comics si vous y êtes encore hermétique. Si vous y avez déjà vos entrées, ne vous privez pas de ce joli volume d'une collection qui contient plus que sa part d'oeuvres de qualité.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Powers.
  • Powers, tome 1

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Powers, tome 1

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Powers, tome 1".