La complexité, une théorie de la vie au bord du chaos de Roger Lewin

La complexité, une théorie de la vie au bord du chaos de Roger Lewin
(Complexity, life at the edge of chaos)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Scientifiques

Critiqué par Elya, le 28 avril 2012 (Savoie, Inscrite le 22 février 2009, 34 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 3 781 

La complexité ? Trop complexe

Ce livre est cité comme étant une référence absolue concernant la biologie et la « complexité », une nouvelle façon d’aborder cette science, par C Mills dans La théorie de l'évolution : Et pourquoi ça marche (ou pas). Roger Lewin, l’auteur, est réputé comme étant un très bon biologiste et vulgarisateur. Il écrit ce livre en 1990 ; cette façon d’appréhender le vivant et plus globalement tous les systèmes d’organisation non linéaires a donc du évoluer depuis.

En partant de la description détaillée de l’histoire de la cité de Chaco au Mexique, R Lewin nous expose dès le premier chapitre sa thèse, entretenue par une minorité de scientifiques. Cette cité n’a pas atteint la complexité à laquelle elle pouvait prétendre compte tenu de son organisation économique et sociale ; la complexité, envisagée par certains comme une révolution scientifique, permettrait de comprendre pourquoi Chaco ne s’est pas plus développée.
R Lewin nous raconte ensuite son parcours de biologiste qui a voulu développer la compréhension des systèmes dynamiques complexes. Plus particulièrement, il nous présente les différents scientifiques qui s’y intéressaient également et qu’il a rencontré depuis les années 90 : chimistes, biologistes, psychologues, économistes, linguistiques, sociologues…

Son talent promis de vulgarisateur semble absent de ce livre ; il nécessite des pré-requis concernant la biologie et la physique, et les notions sont expliquées de manière furtive et insuffisante (lorsqu’elles le sont). De plus, on a du mal à savoir quel plan il suit, ses idées ne sont pas ordonnées ; un comble pour un concept censé expliquer l’ordre !
Ce qui produirait l’ordre des systèmes dynamiques complexes serait la somme des conduites individuelles, ce qui fait ressortir des propriétés globales. Ceci pourrait expliquer (allez savoir comment) la conscience par exemple. Il existe des noyaux d’organisation sociale communs à tout culture ; la complexité peut permettre d’expliquer cela.
La complexité peut donc enrichir l’anthropologie mais aussi la biologie évolutionniste. Il est admis (en 1997 en tout cas) que la sélection naturelle est la seule force d’ordre. Les partisans de la complexité soutiennent que les organismes complexes ont une propriété intrinsèque d’auto organisation ; mais cela est différent du vitalisme réfuté depuis plusieurs siècles, et cela a apparemment été prouvé à certains niveaux moléculaires…

Le sujet traité ici semble passionnant, mais il est vraiment difficile de rentrer dedans et de comprendre ce qu’est vraiment la complexité et quelles pourraient être ses applications dans les différents domaines des sciences.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La complexité, une théorie de la vie au bord du chaos

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La complexité, une théorie de la vie au bord du chaos".