Le rayon de la mort de Daniel Clowes

Le rayon de la mort de Daniel Clowes

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Monde Vrai, le 17 février 2012 (Long Beach, Inscrit le 6 décembre 2011, - ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 3 222 

"Tu n'es pas assez âgé pour savoir ce que souffrir veut dire."

Au titre parfaitement évocateur, à mon avis; un des albums le plus abouti de l'auteur de Ghost World: l'histoire du Rayon de la Mort, pas bobo pour un sou, est digne d'un comic, tout en étant empreinte de cette étrangeté faramineuse sinon signifiante, et parfois obscène, (peut même rappeler Beckett !) comme on en a l'habitude avec Clowes, d'autant plus qu'il poursuit ses acides attaques contre le puritanisme et la "bien-pensance". Il n'y a aucun cynisme gratuit là-dedans...

[résumé]

Andy est un garçon solitaire, sans famille ni copains, un tantinet misanthrope. Accablé par la médiocrité mêlée d'arrogance de ses contemporains et hanté par un terrible désir de vengeance, il se rêve une destinée exceptionnelle. Las d'une adolescence qui s'éternise, indifférent au monde qui l'entoure, il passe le plus clair de son temps avec Louie, son meilleur - et unique - ami. Tous deux coulent une jeunesse mélancolique dans une banlieue ordinaire, jusqu'au jour où Louie entraîne Andy dans ses frasques, l'initiant au Punk Rock et... aux cigarettes. Surprise, le tabac semble avoir sur Andy un effet inédit, le dotant soudain d'une force extraordinaire et de pouvoirs mystérieux. Le voilà désormais dans la peau d'un super-héros. Les super-méchants n'ont plus qu'à bien se tenir. Mais où les trouver dans une ville sans histoire et sans ambition...? Savant mélange d'élégance, d'aliénation et de déconstruction des genres, Le rayon de la mort est le dernier opus d'Eightball, le comic book dans lequel Daniel Clowes créa les classiques que sont devenus Ghost World, David Boring et Comme un gant de velours pris dans la fonte. En racontant l'histoire d'un criminel avec les artifices du récit de super-héros, Clowes revisite les codes esthétiques de la culture populaire pour en exposer le versant le plus trouble. Hommage et réflexion critique, Le Rayon de la mort met une nouvelle fois en scène l'attachement teinté d'ironie que Clowes porte aux adolescents et à la bande dessinée, fascination synthétisée ici dans une construction parfaite. A l'heure où les bons sentiments sont valorisés sur tous les fronts, cette pépite éclatante de misanthropie viendra rassurer profitablement le sociopathe qui sommeille en tout un chacun.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le rayon de la mort

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le rayon de la mort".