Les mains d'Orlac de Maurice Renard

Les mains d'Orlac de Maurice Renard

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Hexagone, le 15 novembre 2011 (Inscrit le 22 juillet 2006, 53 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 3 457 

Du sang sur les mains !!!

Je ne suis a priori pas un lecteur de fantastique, c'est un genre qui généralement me déplaît. Il se trouve que je viens d'acquérir un Kindle et que ce livre était en téléchargement gratuit comme tant d'autres.
Je ferai plus tard un article sur le kindle qui est un outil épatant.
Concernant " Les mains d'Orlac " il s'agit d'un livre des années 20, Orlac est un pianiste virtuose qui est victime d'un accident ferroviaire. Le wagon dans lequel il se trouve rentre en télescopage avec un autre wagon, blessé, il est transporté dans la clinique du Pr Cerral. Ce dernier éminence de la médecine va réussir à greffer des mains à Orlac, des mains qui vont d'une manière, conserver leur histoire.
Un habile stratagème fait croire à Orlac que ses mains sont des mains d'assassin, qu'elles sont couvertes de sang. Bon an mal an, il demandera le secours des médiums pour tenter de remonter le fil. Sa femme Rosine, par le biais d'un journaliste judiciaire va mettre en branle une enquête policière, surtout après l'assassinat du chevalier Crochans.
Orlac ayant hérité de la fortune de son père qui a été trucidé, va avoir un contact avec Vasseur l'assassin guillotiné qui fait croire à Orlac que sa tête a été recollationée et que les mains d'Orlac sont responsables de ces assassinats, Orlac va culpabiliser jusqu'à l'habile dénouement qui remet en cause nos jugements sur l'identité.

A cette époque greffer des mains était de la science fiction, on sait maintenant que c'est possible. La question de Renard est , comment vit-on avec les membres ou les organes d'un autre, devient-on cet autre, les membres ont-ils une mémoire ?

Mon résumé est un peu confus et manque de clarté, mais j'ai vraiment apprécié ce livre qui date de 1920, le style est très agréable en étant toutefois marqué par son époque, logique.



Voici quelques extraits :


- Un homme intelligent ce Cointre, mais un homme, et qui le montrait bien, car il aimait à rire et se trompait parfois. Un homme au milieu de tous les autres. Un court personnage râblé, au front solide, à l'oeil franc, au regard direct, avec des biceps plein ses manches et des mollets de chasseur à pied. Quelqu'un de vivant et d'imparfait. Rien d'infaillible, mais tout d'un bon détective qui fait ce qu'il peut.

Pas de manies, pas de pipes anglaises, pas de cigare américain qu'on chique et qu'on fume en même temps. Un inspecteur rempli de zèle et d'allant, comme notre Sûreté en possède.



- La jeune femme continuait son travail intérieur. Elle caressait d'un doigt rose la pourpre vive de ses lèvres, et dans ses yeux dévorants scintillait cette flamme qu'elle avait remarquée aux prunelles du chevalier de Crochans la nuit de sa mort.



- Je crois vivre en l'an 2000

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les mains d'Orlac

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les mains d'Orlac".