Je ne suis pas un assassin de Frédéric Chaussoy

Je ne suis pas un assassin de Frédéric Chaussoy

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Divers

Critiqué par Angelnannou, le 6 avril 2011 (petit quevilly, Inscrite le 17 septembre 2007, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 4 439 

Une vérité... même si on se refuse à la voir comme tel

"Bravant les lois et les moeurs, une mère apporta à son fils souffrant et incurable la mort qu'il désirait ardemment. Tragédie moderne à l'extrême, l'évènement bouleversa la France, marqua le temps, imposa une réflexion et fit évoluer notre législation. Raconté au plus juste, voici le récit du médecin qui, surmontant ses doutes, accomplit, après Marie Humbert, le geste ultime et libérateur. La trajectoire d'un homme se mesure aux risques qu'il affronte. Par une matinée de septembre 2003, Frédéric Chaussoy, réanimateur médical (métier de tous les dangers), décida de mettre un terme aux souffrances de Vincent Humbert, jeune paralysé de 22 ans enfermé dans le cercueil de son corps. Ce fut un choc pour nous tous et les débats politiques en parurent soudain bien fades. Cette décision du praticien de l'hôpital de Berck imposa, sans le savoir, une loi sur la fin de vie en France." (quatrième de couverture)."

Comment est-ce possible de rester insensible au sujet douloureux de la fin de vie. Qu'aurais-je fait à la place de Marie Humbert ou du Docteur Chaussoy ? Pas mieux qu'eux je pense. Je ne sais même pas si j'en aurais eu le courage. Quelle limite avons-nous face à la mort ? Aucune à moins peut-être celle du supportable... Il est difficile de débattre sur ce sujet car les avis sont complètement différents selon l'expérience personnelle de chacun. Pour ma part, je conçois que l'on puisse aider à mourir une personne qui n'a plus aucune faculté... Je dirais que c'est une question de dignité. Je ne supporterais pas non plus de rester prisonnière de mon corps et si le médecin peut soulager mes souffrances, je le remercie. Evidemment, cela n'enlève pas la tristesse de la famille face à la perte d'un être cher... Mais peut-être que de savoir que l'on a fait le nécessaire pour que la personne ne souffre pas soulage.... C'est une grande question à laquelle je ne trouve pas de réponse.......... Ce livre fait le récit des évènements tels qu'ils se sont déroulés. Il expose le point de vue du médecin et quand vous refermez ce livre : 1) vous admirez le courage de la famille et du médecin d'avoir donner à Vincent la libération qu'il souhaitait et 2) vous vous remettez en question parce que vous ne pouvez rien faire d'autre... Bonne lecture

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Je ne suis pas un assassin

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Je ne suis pas un assassin".