Kraa, Tome 1 : La vallée perdue de Sokal

Kraa, Tome 1 : La vallée perdue de Sokal

Catégorie(s) : Bande dessinée => Adultes , Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Bluewitch, le 12 mars 2011 (Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 43 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (46 065ème position).
Visites : 2 784 

Vu d'en haut

Après une longue période dans l’univers du jeu vidéo, Benoît Sokal renoue avec la bande dessinée en réalisant "Kraa" (et son premier tome "La vallée perdue"), une histoire de vengeance plantée dans un décor sauvage aux allures de Grand Nord.

Cette histoire, c’est celle de Yuma, un enfant indien dont le monde a été précipité dans l’horreur par la cupidité humaine. Il est toujours lui-même et à la fois différent, décalé à jamais, chassé de ses rêves de la façon la plus abominable qui soit.

Et d’en haut, tout en haut, il y a la vision de Kraa, un aigle majestueux aux instincts sans concession : trouver sa proie, la tuer.
Et conserver la souveraineté de son territoire.

Entre Yuma et Kraa, un lien mystique et fraternel, qui semble au-delà du conscient.

On retrouve ici l’attrait de l’auteur pour la Nature, dans toute sa splendide froideur, dans tout ce qu’elle offre de pur et de cruel. Pour l’illustrer, de magnifiques planches et une atmosphère rendue avec beaucoup d’efficacité. On est dans un univers rude, brutal, mais avec, aussi, ce qu’il comporte de poésie et de fascination.

A priori, cette histoire de vengeance ne se démarque pour autant pas de ce qui a déjà été fait. Famille décimée par des rustres sans scrupules motivés par l’appât du gain, minorité ethnique victime de l’évolution industrielle,… Ce n’est pas par ces points que le récit apporte quelque chose de neuf. Et malgré une belle idée, ce n’est pas forcément non plus dans le regard sans affect, instinctif de l’aigle, car le ton employé garde parfois un côté un peu trop explicatif qui alourdit la lecture.

Mais… il n’empêche que le décor est planté et qu’on est incontestablement dans un beau récit d’aventure, porté par des valeurs, un imaginaire essentiel, balançant entre paradis perdu et, quelque part, un filet d’espoir.

En espérant que la suite nous apportera un beau crescendo…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La vallée perdue [Texte imprimé] Benoît Sokal
    de Sokal, (Scénariste)
    Casterman
    ISBN : 9782203020443 ; 18,00 € ; 22/09/2010 ; 94 p. ; Album
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Kraa

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Grand Aigle

7 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 47 ans) - 11 janvier 2022

Pour moi Benoit Sokal c'était surtout l'auteur de l'inspecteur Canardo, donc quand j'ai vu cette série Kraa à la médiathèque cela m'a immédiatement interpellé tellement elle était éloigné de l'image que je me faisais de l'idée des production de Benoît Sokal. Kraa, rien qu'à la couverture, avait des faux airs de Buddy Longway. Bon, déjà graphiquement c'est assez puissant (les premières planches de ce volume montrant les aigles sont magnifiques), un léger crayonné sur certaines cases, avec des tons plutôt sombres. Le décor et l'ambiance sont posés: un hommage à la nature, mais une nature cruelle, comme peuvent l'être d'ailleurs les hommes. J'ai beaucoup adhéré au propos assez noir et malgré tout très poétique, poésie que l'on trouve dans les paysages de la vallée sauvage où habitent Kraa et Yuma, ou, bien même d'ailleurs, mais d'une autre façon, dans les rues chaotiques des bas-fonds la ville de Klontown.

Forums: Kraa, Tome 1 : La vallée perdue

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Kraa, Tome 1 : La vallée perdue".