Figurec (version BD) de Fabrice Caro, Christian de Metter (Scénario et dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Dirlandaise, le 11 mars 2010 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 67 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 3 015 

Un univers où les certitudes vacillent

L’histoire débute dans un cimetière avec une magnifique illustration qui annonce la qualité graphique du travail de Christian de Metter, un auteur que j’ai découvert avec l’adaptation en bande dessinée de « Shutter Island ». Ayant apprécié le travail de ce bédéiste de talent, je voulais voir de quelle façon il pratiquait son art et je n’ai pas été déçue au contraire. Cette bande dessinée est l’adaptation du roman de Fabrice Caro. Elle met en scène un gars plutôt paumé qui rêve de devenir un dramaturge célèbre et dont l’activité principale est l’écriture d’une comédie en cinq actes qui lui permettra de se faire un nom afin de se rehausser au yeux de sa famille. En effet, notre héros se voit éclipsé par son jeune frère beaucoup plus intelligent et beau que lui et qui en plus a une petite amie alors que notre homme est seul depuis toujours. Pour se changer les idées, notre raté sympathique assiste à des enterrements. Pas neuf me direz-vous car on a déjà vu cela dans « Harold et Maude », c’est exactement ce que j’ai pensé et j’ai donc failli laisser tomber cet album mais j’ai persévéré je ne sais pas pourquoi et je ne le regrette aucunement.

Voilà pour l’histoire. Je ne vous en révèle pas plus car cela gâcherait la découverte de cet univers où les certitudes vacillent, où les repères s’effacent, où les gens ne sont pas vraiment ce qu’ils paraissent être et où rien n’est sûr, rien n’est certain.

J’avoue avoir marché à fond et avoir éprouvé un vif plaisir à suivre les péripéties de ce jeune homme évoluant dans un monde qu’il redécouvre avec stupeur, un monde de fiction qu’il semble nettement préférer à la réalité sordide qui ne lui laisse que bien peu de chances de réussite sociale et de bonheur.

J’aime beaucoup les dessins de Christian de Metter. Les couleurs sont assez sombres dans l’ensemble mais des touches de rouge vif et de jaune éclatant ajoutent de la vie dans cet univers ténébreux et assez déprimant. Les personnages expressifs et les cadrages bien travaillés font de cette bande dessinée une belle réussite. Je continue donc avec monsieur de Metter, certaine de trouver de la qualité et surtout, un travail soigné qui me plaît particulièrement. Je vous recommande donc cet album si vous aimez les récits étranges à la limite du réel. Je vais sans doute me laisser tenter par le roman même si je connais le fin mot de l’histoire.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Figurec (version BD)

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Figurec (version BD)".