Les enfants de Hurin de John Ronald Reuel Tolkien

Les enfants de Hurin de John Ronald Reuel Tolkien
( The children of Húrin)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Calepin, le 5 novembre 2009 (Québec, Inscrit le 11 décembre 2006, 41 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 405ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 5 633 

Plongeon avec le grand conteur

4e de couverture : Des milliers d'années avant Le Seigneur des Anneaux, la Terre du Milieu est en proie aux luttes entre Morgoth, le premier Seigneur Ténébreux, et les Elfes, alliés aux Hommes. C'est contre Túrin et Niënor, les enfants de Húrin, que Morgoth va lancer une terrible malédiction, les contraignant à une vie malheureuse et errante, pour se venger du héros qui a osé le défier.
Les Enfants de Húrin, oeuvre entreprise par Tolkien au cours de la Première Guerre mondiale, s'adresse aux lecteurs du Seigneur des Anneaux, qui retrouveront le souffle de ce roman dans l'histoire de Túrin, héros humain qui cherche sa place parmi les Elfes et les Hommes dans un monde en guerre ; trompé par le destin, il lutte de manière spectaculaire et tragique contre Morgoth, nous faisant découvrir un passé méconnu de la Terre du Milieu.

Mon avis : D'abord, avant d'apprécier (ou non) ce livre, il faut s'attarder à la manière dont il est écrit. Bien que cela soit officiellement un roman, il sonne davantage à mon oreille comme un conte, une sorte d'hybride de roman et d'épopée, lue par un conteur. Autrement, si on s'attend à lire un roman au style plus contemporain, vous serez déçu.

J'ai beaucoup aimé cette histoire. Tolkien dresse un portrait de Turin comme on n'en voit plus aujourd'hui ; où la fierté et la force de caractère prenne une couleur tragique et ô combien crédible. C'est d'ailleurs avec nuances et diverses subtilités qu'on comprend le poids de la malédiction sur la personnalité de Turin, ainsi que la manière dont celle-ci joue sur le destin du personnage. Tolkien nous livre un personnage de son époque, avec les défauts et traits liés à son époque, et non pas une coquille vide qui réfléchit selon un mode de pensée de notre monde contemporain. Problème trop souvent présent dans diverses histoires qui brise toute crédibilité, par anachronismes idéologiques, de l'époque qu'on cherche à représenter.

Comme dans toute l'oeuvre de Tolkien, les noms foisonnent, les lignées familiales s'entrecroisent et l'historique du monde est profond. Bien que ce soit une qualité à première vue, cela peut devenir également un défaut lorsque c'est mal dosé. Voyez par vous-mêmes.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Narn I chîn Húrin [Texte imprimé], le conte des enfants de Húrin J. R. R. Tolkien édition établie et préfacée par Christopher Tolkien traduit de l'anglais par Delphine Martin illustré par Alan Lee
    de Tolkien, John Ronald Reuel Tolkien, Christopher (Editeur scientifique) Lee, Alan (Illustrateur) Martin, Delphine (Traducteur)
    Pocket / Presses pocket (Paris).
    ISBN : 9782266178518 ; 7,60 € ; 20/05/2009 ; 281 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un bon récit fantastique...

7 étoiles

Critique de Lydria Greenleaf (, Inscrite le 26 septembre 2015, 22 ans) - 26 septembre 2015

J'ai globalement bien aimé ce roman de fantasy de J.R.R. Tolkien, mais j'ai quand même quelques défauts (qui le sont seulement selon moi) à faire remarquer :
- On met tout de même du temps à rentrer dans l'histoire, la première partie présentant plus ou moins la guerre des Nirnaeth Arnoediad du point de vue de Hùrin, et aussi la confrontation entre ce dernier et Morgoth. J'ai trouvé cette partie plus ennuyeuse que le reste.
- J'ai également trouvé très étranges certaines morts, comme celle de Morwen, parce que je crois qu'elle n'était pas très âgée si ? Bon, d'accord, après avoir passé plusieurs ans seule dans la forêt, elle ne devait pas être en très bonne santé... Ou encore celle de Beleg, passée bien trop rapidement, de même que celle de Niënor, mais elle est plus expliquée, elle.
- Le langage est assez "dur" à comprendre, après tout je crois que c'était au départ un livre consacré aux adultes prioritairement, même si de cela je ne suis pas sûre... Mais bon, je crois que c'est à peu près la même chose que dans "Le Seigneur des Anneaux".
- Les autres personnages que Tùrin ne sont d'après moi pas assez développés, sauf peut-être Beleg et Niënor dans sa période chez les Forestiers de Brethil.
Et voilà, pour les points négatifs c'est bon !

Maintenant, les points positifs :
- C'est un bon roman de fantasy, avec les mêmes peuples que dans "Le Seigneur des Anneaux" et "Le Hobbit" : des Elfes, des Nains, des dragons, des Orques, etc...
- Le personnage de Tùrin est très bien développé, on voit bien (je trouve) l'évolution de son personnage à travers l'histoire.
- J'ai bien aimé le fait que Tolkien rappelle des événements passés qu'il a déjà racontés dans ce même roman, ça permet de se remettre en mémoire certaines choses.
Et il y en a quand même beaucoup d'autres, mais je ne vais quand même pas tous les lister... :)

Bon, en bref, "Les Enfants de Hùrin", c'est un très bon roman de fantasy, mais assez compliqué à lire, globalement ! Il n'empêche que je le conseille...

Pour les fans de Tolkien plutôt...

8 étoiles

Critique de Mithrowen (La Chaux-de-Fonds, Inscrite le 23 août 2011, 33 ans) - 3 juin 2012

Les enfants de Húrin est effectivement plus un conte qu'un roman. Étant une fan de Tolkien et de son univers incroyablement riche, je ne peux pas être neutre à propos de ce livre.

Les enfants de Húrin est un conte très sombre, l'histoire de la malédiction de Morgoth lancée sur Túrin et Niënor afin de punir leur père, le vaillant Húrin. Le roman décrit alors le cheminement des deux enfants sous l'ombre de la terrible malédiction.

Je conseille vivement ce livre aux personnes qui aiment l'univers de Tolkien. De plus, connaître l'univers de Tolkien, notamment l'histoire et la généalogie, facilite nettement la lecture.

Par contre, si vous n'avez pas envie de fouiller dans les arbres généalogique et de retenir un nombre incalculable de noms, je ne pense pas que vous apprécierez vraiment cet œuvre.

Un autre type de récit de la part de notre Tolkien

7 étoiles

Critique de Chrislepetitlecteur (, Inscrit le 19 juin 2010, 29 ans) - 19 juin 2010

Avis aux fanatiques du Seigneur des Anneaux : nous sommes ici bien loin du Seigneur des Anneaux. Voici un tout autre Tolkien, qui se révèle être plus sombre, plus complexe et plus mature dans son style et dans ses récits. Si vous vous attendez à quelque chose dans la même trame épique, détrompez-vous ; vous sortirez de votre lecture perplexe. Il ne faut s'attendre à rien en entrant dans cette lecture, car c'est livre dont on peut dire qu'il est pour le moins original. Si vous vous êtes ennuyé à retourner voir la généalogie des différents personnes ou les cartes, ce roman n'est peut-être pas pour vous : quoi que ça ne m'ait pas empêché de le terminer. Mais ce n'est pas un livre que l'on peut lire d'une ''traite rapide''. Il faut prendre le temps d'assimiler les explications souvent complexes et lentes.

Pour le positif, maintenant. Si vous êtes fans de Tolkien, ne vous laissez pas décourager par ce que vous venez de lire. Les enfants de Hurin est un très bon roman, à condition d'être relativement familier avec le style de son auteur, et de l'être plus encore avec l'univers qu'il a créé (terre du milieu). Car ce récit inachevé nous transporte dans un monde bien différent de celui de Frodon du fait qu'il se situe plusieurs milliers avant. La fin m'a laissée légèrement déçu, mais sinon, j'ai bien aimé ce roman que je devrais (peut-être?) reprendre le temps de lire, plus lentement.

Forums: Les enfants de Hurin

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Un livre à lire 1 PRissac 16 novembre 2009 @ 13:40

Autres discussion autour de Les enfants de Hurin »