Taras Boulba (BD), tome 1 : de Jean-David Morvan (Scénario), Frédérique Voulyzé (Scénario), Igor Kordey (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Shelton, le 31 octobre 2009 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 66 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 4 106 

Très fort, dès le départ !

Jean-David Morvan est à la fois scénariste et directeur de collection. Chez son éditeur de prédilection, Delcourt, il s’est lancé dans un grand travail de qualité permettant un rapprochement entre littérature et bande dessinée. Toutes les adaptations de grands ouvrages ne peuvent pas toutes entrer dans sa collection « Ex-Libris ». En effet, dès que le travail prend ses distances avec l’original, ce qui est légitime par ailleurs, il souhaite une publication hors de la collection, ce qui s’était produit avec une adaptation très libre de Victor Hugo, L’homme qui rit. Ce sera aussi le cas pour ce Taras Boulba d’après l’œuvre de Nicolas Gogol.

Nicolas Gogol est né en 1809, il est mort en 1852. une vie assez courte, très mouvementée et qui se termine dans le drame et le sordide. Entre folie et mysticisme, l’écrivain se sent doté d’une mission salutaire pour la Russie, une Russie qui souffre, qui dérive mais qu’il aime plus que tout. Nicolas Gogol marque profondément les écrivains à venir de ce grand pays et on peut presque affirmer que Dostoïevski, Boulgakov ou Soljenitsyne lui sont redevables d’une âme littéraire russe, lui qui a écrit Les âmes mortes, son chef d’œuvre mortel, mortel car il est la concrétisation de sa dérive psychique, celle qui le conduisait directement à une mort prématurée…

C’est en 1835 qu’il écrira la première version de sa nouvelle « Taras Boulba », texte qui sera étoffé précisé, repris et complété dans une édition de 1843 que l’on peut considérer comme définitive. Ce texte est celui des excès et de la folie guerrière et ce n’est pas une surprise de voir des auteurs de bande dessinée tenter leur chance dans une adaptation… Cinq fois, au moins, le septième art s’y était essayé, alors pourquoi pas le neuvième ?

Taras Boulba est un guerrier cosaque, un dur, un vrai, un comme on n’en voit pas beaucoup ailleurs. Les Cosaques sont des guerriers par essence même, c’est leur mission que de combattre, de protéger leur steppe, leur terre. Les envahisseurs sont souvent des Russes du Nord, des Polonais, des Asiatiques… Dans cette histoire, Juifs et Polonais auront le rôle de méchants. Mais soyons clairs et précis, ils n’y sont pour rien. Taras Boulba est à la recherche d’une guerre pour transmettre à ses fils un complément de formation. Certes, ils sont allés à Kiev, ils ont suivi les cours, ils sont formés. Mais ils ne connaissent pas encore la guerre. Ils ne sont donc encore rien, du moins aux yeux des Cosaques !

A peine revenus de Kiev, sans avoir le temps de profiter de la vie paisible d’après école, sans prendre le temps de serrer leur mère affectueusement, les voilà obligés de suivre leur père vers la Setch, lieu de fête et de débauche de soldats désœuvrés… Il faudra donc trouver la guerre !

Ce premier volet de Taras Boulba est d’une bonne qualité mais, surtout, il est génial en terme de narration graphique, lorsque les auteurs nous offrent plusieurs pages permettant de lire en parallèle les pensées de Taras Boulba et de ses deux fils, Ostap et André. Là, chapeau messieurs, du très grand travail !

Cet album, prouve, si besoin était, que les adaptations de grandes œuvres, dites classiques, sont tout à fait possibles en bande dessinée, à la fois en respectant l’esprit initial de l’ouvrage, la vision de l’auteur et en gardant dans la version bédé un rythme et une dynamique propres ! Vous ne connaissiez peut-être pas Nicolas Gogol, mais cela sera maintenant chose faite et bien faite !!!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Taras Boulba

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Taras Boulba (BD), tome 1 :

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Taras Boulba (BD), tome 1 :".