Tamara Drewe de Posy Simmonds

Tamara Drewe de Posy Simmonds
( Tamara Drewe)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Dirlandaise, le 23 septembre 2009 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 66 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (36 985ème position).
Visites : 2 865 

Un charme dévastateur...

Ce roman graphique est inspiré du livre de Thomas Hardy « Loin de la foule déchaînée ». Beth et Nicholas Hardiman, un couple dans la cinquantaine, tiennent une pension de famille, Stonefield, qui accueille des écrivains désireux de trouver du calme et de la sérénité afin de pouvoir travailler à leurs œuvres. Beth est une ancienne documentaliste à la BBC et Nicholas, un auteur de romans policiers à suspenses et c’est lui également qui crée leur adaptation pour la télévision. Nicholas est célèbre et ses romans rencontrent un accueil favorable auprès de la presse et du lectorat britannique. Beth est la femme parfaite pour lui. C’est elle qui organise sa vie, s’occupe de toutes les tâches administratives ennuyeuses, répond aux nombreux courriels de lecteurs admiratifs et organise les rendez-vous. En plus, Beth s’occupe de la retraite de Stonefield et s’assure que tous les pensionnaires ne manquent de rien et jouissent de leur séjour en toute tranquillité. Mais, le petit monde de Stonefield est ébranlé par l’arrivée de Tamara Drewe, une jeune et jolie journaliste londonienne, venue habiter dans la ferme voisine pour quelques temps afin de se reposer de son train de vie londonien trépidant. Les hommes ont bien du mal à résister à Tamara et elle fera bien des ravages dans la gent masculine de son entourage.

En ouvrant ce livre, j’ai été aussitôt séduite par les dessins charmants de Posy Simmonds qui m’ont immédiatement rappelé ceux de Miss Potter. De beaux dessins doux et expressifs ornés de couleurs timides et d’une belle subtilité. J’avais beaucoup d’attentes et j’ai été légèrement déçue. Tout commence à merveille et je me disais que je serais comblée par cette charmante histoire d’écrivains en retraite jusqu’à ce qu’arrive Tamara. Je n’ai pas du tout aimé ce personnage insipide et superficiel. Et malheureusement, c’est cette Tamara qui prend presque toute la place dans le récit, au détriment de personnages secondaires infiniment plus intéressants et profonds tel ce Glen Larson, un écrivain qui travaille depuis des années à son unique livre sans jamais pouvoir le terminer. Heureusement, Beth sauve la mise. Alors là, c’est un très beau personnage de femme dans la cinquantaine, dévouée corps et âme à son mari, qui est un beau salaud en passant…, et qui ne désire que le bonheur de son entourage, faisant preuve d’une belle tolérance et d’une compassion admirable envers les défauts et faiblesses de ses proches jusqu’à ce que…

Ce qui sauve également la mise, ce sont les dessins qui nous plongent dans l’atmosphère campagnarde typique du petit village d’Ewedown où il ne se passe pratiquement jamais rien. Mais pourquoi avoir mis en scène cette Tamara et ses histoires de cœur, transformant ce qui aurait pu être un excellent roman graphique en une bluette pour adolescentes ? Je pense en particulier au personnage de Ben, un ancien chanteur de rock sur le déclin, amant de Tamara, à l’humeur changeante et imprévisible. Quel manque de profondeur et d’originalité ! Et les deux jeunes adolescentes qui espionnent et ne font que des bêtises dont les conséquences seront désastreuses.

Il reste que c’est une lecture très agréable malgré ses faiblesses évidentes et le fait que ce soit un peu longuet. Mais la qualité y est et la vie sur une ferme de la campagne anglaise y est très bien dépeinte ainsi que les difficultés d’un couple dont l’usure du temps a réduit la vie à une routine immuable, à un engrenage bien huilé mais qui sera mis en péril par une jeune femme égoïste qui exerce son charme sur tout ce qui bouge…

L’association des critiques et des journaliste de bande dessinée a attribué à ce livre son Grand Prix de la critiques 2009. Il a aussi fait l’objet d’une sélection officielle du Festival d’Angoulême 2009.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Tamara Drewe [Texte imprimé] Posy Simmonds traduit de l'anglais par Lili Sztajn
    de Simmonds, Posy (Scénariste)
    Denoël / Denoël graphic
    ISBN : 9782207260432 ; 20,50 € ; 16/10/2008 ; 133 p. ; Relié
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Intéressant style

7 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 20 janvier 2010

La vie de campagne d’Ewedown est bouleversée par le retour d’une petite chroniqueuse devenue hyper sexy.

Le format est intéressant, je crois que l’auteur combine bien le texte et les illustrations, mais l’histoire était assez simple au final... Enfin, j’ai hâte de voir la transformation en film, dont Gemma Arterton (007 Quantum) tiendrait le rôle principal.

Forums: Tamara Drewe

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Tamara Drewe".