Opération Vent printanier, tome 1 de Philippe Richelle (Scénario), Pierre Wachs (Dessin)

Opération Vent printanier, tome 1 de Philippe Richelle (Scénario), Pierre Wachs (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Jules, le 26 août 2008 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 77 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 477ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 3 922 

Beau et utile

Cette bande dessinée nous décrit la vie de différentes familles pendant l'occupation allemande. En grande partie l'histoire se déroule à Paris et nous sommes en 40/41.

Certains sont amenés à faire de la collaboration économique avec l'occupant par nécessité. D'autres en font à grande échelle avec pour seul but celui de s'enrichir. La France de Pétain interdit de vendre en direct aux Allemands, alors qu'elle même achète à très bas prix étant obligée de payer des dommages de guerre à l'occupant. Mais les Allemands, en direct, paient le double du prix !

Il y a toute une jeunesse qui continue à vivre comme si de rien n'était, alors que chez d'autres nous sentons certaines préoccupations quant aux positions à prendre.

Fréquenter un Allemand, même bien et sans arrières pensées, pour une jeune fille est bien sûr loin d'être conseillé.Mais fréquenter des spécialistes du marché noir n'est pas mieux !

De façon générale nous sentons que nombreux sont ceux qui hésitent quant aux positions à prendre. Ces hésitations gagnent même des éléments de la police.
Et cela ne fera qu'augmenter quand les mesures contre les Juifs vont gagner en intensité.

Nous savons tous à quel point la France est déchirée quant à l'antisémitisme depuis l'affaire Dreyfus. Cette plaie est loin d'être fermée !...

Et nous approchons de l'horrible rafle du "Vel d'Hiv"...

Rappelons simplement ici que celle-ci n'avait pas été exigée formellement par les Allemands. Et surtout pas d'y inclure les enfants !...

C'est vers cet horrible événement que les auteurs de cette BD veulent nous entraîner.

Signalons que les dessins et les couleurs utilisés ici sont vraiment très réussis !

Un moyen relativement facile pour rappeler à notre jeunesse un événement particulièrement atroce de l'histoire de cette horrible guerre !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Opération Vent printanier [Texte imprimé] scénario, Philippe Richelle dessin, Pierre Wachs couleurs, Domnok
    de Wachs, Pierre (Illustrateur) Richelle, Philippe (Scénariste)
    Casterman
    ISBN : 9782203007543 ; 15,00 € ; 15/08/2008 ; 64 p. ; Album
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Opération Vent printanier

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Mise en place

7 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 7 octobre 2012

« - Le journal "Au Pilori" organise un concours. Il faut répondre à la question suivante : Où les fourrer, toute mesure radicale étant admise ? ...
- Les fourrer ? Qui ça ?
- Ben, les juifs...
- Je n’ai pas d’idées...
- Il y a trois paires de bas en soie naturelle à gagner... Ça vaut la peine de participer... »

L’occupation allemande à Paris pendant la deuxième guerre mondiale à travers des personnes qui réagissent chacun à leur manière aux événements qui arrivent. L’histoire du premier tome prend le temps de s’installer, la menace gronde. C’est plus le quotidien de gens ordinaires que des personnes qui prennent part à l’action. L’opération Vent printanier est le nom de code de plusieurs rafles de juifs effectuées par la police française. Ce n’est pas une période que je connais particulièrement, vu plusieurs films, mais rarement lu sur ce pan de l’Histoire. Les illustrations sont simples et classiques. Je crois qu’il faut lire sur le sujet, il ne faut pas oublier et je recommande ce diptyque BD à ceux qui aiment ce médium. C’est une lecture courte et enrichissante.

C'est impérativement à lire !

10 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 66 ans) - 1 septembre 2009

Les 16 et 17 juillet 1942, l’opération vent printanier permettait une rafle démentielle des Juifs français ou vivant en France. Monstrueux ! Oui, c’est bien cela et pourtant de nombreux Français y participèrent ou, du moins, laissèrent faire. Pourquoi ? La question obsède depuis des années car un grand nombre de familles voudraient comprendre et expliquer la lâcheté ou la cruauté de leurs ancêtres. Mais, expliquer l’Histoire est complexe, presque impossible. Il faut se garder des réactions viscérales, des jugements hâtifs, des approximations sociales ou politiques…
Philippe Richelle, scénariste de nombreuses bandes dessinées comme Amours fragiles ou Wagon rouge, est un passionné de cette période de la seconde guerre mondiale. Il la connaît si bien qu’il n’a aucune envie de la simplifier ou de la traiter avec négligence. Avec Pierre Wachs, le dessinateur de cette bédé, il a décidé de créer une fiction ayant pour toile de fond cette période cruciale de 1942 en commençant le récit avant la rafle et en consacrant le tome 2 à la rafle elle-même…
Ce premier tome est exemplaire de finesse et délicatesse, de réalisme et de cynisme. En effet, ils décrivent la vie ordinaire à Paris sous l’occupation en 1942. Il y a des gens bien ordinaires, des Français patriotes désarçonnés par l’occupation, gênés par ses occupants et encore plus par leurs compatriotes qui commercent sans honte avec l’ennemi d’hier… Il y a des personnes beaucoup moins regardantes, celles qui recherchent des moyens de mener leurs carrières normalement, comme s’il n’y avait pas de conflit, d’occupation et d’Allemands… même mieux, si cela est possible ! Il y a de pauvres gens et des riches, des Juifs et ceux qui ne savent même pas ce qu’est un Juif, il y a ceux dont le père est prisonnier en Allemagne, ceux dont le mari ou le frère est parti pour Londres… Enfin, il y a des jeunes gens qui souhaiteraient avoir leur jeunesse libre et paisible comme cela pouvait exister autrefois…
Et les Allemand, me direz-vous. Où sont-ils ? Ils sont bien là, comme les collaborateurs ou les gendarmes. Chez les Boches, il y a ceux qui sont là pour travailler, tout simplement. Ils n’ont pas d’état d’âme, ils exécutent leurs missions… Mais, il y a aussi de bien jeunes gens qui souhaiteraient pouvoir découvrir Paris dans d’autres conditions, rencontrer des Français et nouer avec eux des relations amicales et cordiales…
Il y a Walter, Charlotte, Jacqueline, Charles, Lucien, Paul et les autres, les personnages bien ordinaires de ce récit. Qui sera courageux, qui trahira, qui sera odieux, cruel, assassin ? Ces questions existent bien, on commence dès ce premier tome à avoir des idées mais les auteurs se sont arrangés pour que tout reste possible dans le second et dernier volume… sauf, que les Juifs seront toujours Juifs…
Bel hommage en bande dessinée aux 13000 personnes qui seront arrêtées lors de cette rafle, avec, ne l’oublions pas, 4000 enfants que le gouvernement français aurait pu sauver… mais c’est une autre histoire…
Philippe Richelle est un excellent scénariste qu’il convient de saluer pour ce récit d’une très grande qualité et distillant au lecteur une émotion profonde loin des clichés. Merci, aussi, à Pierre Wachs pour un dessin sobre, efficace et qui permet une narration graphique d’une efficacité étonnante…
Du très bon à lire et faire lire !

Survie et compromissions

9 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 71 ans) - 2 septembre 2008

Ce premier volume d'un diptyque nous offre une galerie de personnages et il est évident qu'il n'est que l'introduction de l'action qui se déroulera surtout dans le tome suivant.

Il faut de tout pour faire un monde, dit la sagesse populaire, et ici, nous avons vraiment de tout: des petites dindes qui participent au concours organisé par un journal nazi en imaginant le sort qu'elles aimeraient faire subir aux Juifs afin de gagner trois paires de bas en soie, des magouilleurs, des braves types, des gens aux abois, dont on devine qu'ils sont juifs, et partout, la débrouille, afin de survivre, parfois au prix de n'importe quelle compromission.

On ne peut qu'admirer les progrès énormes du dessin de Pierre Wachs, la rigueur de la documentation, et la solidité de l'analyse psychologique des personnages, et arrivé à la fin de l'album, ressentir le sentiment de frustration habituel: combien de temps avant la suite?

Comme le dit très bien Jules, ce livre est beau et utile, pas l'ombre d'un doute, mais il est aussi une analyse très fine de la psychologie humaine dans des conditions dramatiques.

Forums: Opération Vent printanier, tome 1

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Une grande bande dessinée ! 5 Shelton 1 septembre 2009 @ 14:10

Autres discussion autour de Opération Vent printanier, tome 1 »